Bonheur d'occasion (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonheur d'occasion.
Bonheur d’occasion
Réalisation Claude Fournier
Scénario Claude Fournier
Marie-José Raymond
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Durée 123 minutes pour la version sortie en salle (1983)
178 minutes pour la version du réalisateur (2012)
Sortie 1983

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bonheur d’occasion est un film réalisé et scénarisé par Claude Fournier et produit par l’ONF en 1983. Le scénario est une adaptation fidèle du livre du même titre de l’auteure québécoise Gabrielle Roy, Prix Fémina de 1947. En raison de la notoriété du roman, Universal Pictures de Hollywood avait acheté les droits pour en faire un film qui n’a jamais été fait.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1940, à Montréal dans le quartier Saint-Henri, la Seconde Guerre mondiale qui ravage l’Europe, amène l’espoir d’un terme à la dépression économique qui maintient jusque là Saint-Henri dans la pauvreté. Florentine Lacasse y travaille au comptoir-restaurant du « Quinze-cents ». Elle remet son petit salaire à ses parents pour aider à la subsistance de sa famille trop nombreuse. Jean Lévesque séduit Florentine, mais sa pauvre condition ne convient pas à ses ambitions. Il essaie de la faire s’amouracher d’un copain, Emmanuel Létourneau. Le film raconte l’histoire de ces trois relations avec en arrière-plan la vie familiale difficile des Lacasse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Prix de la presse internationale pour le meilleur long métrage canadien en dehors de la compétition au Festival des films du Monde de Montréal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Le film sorti en salle était d'une durée de 123 minutes. Claude Fournier a pu produire une « version intégrale du réalisateur » de 178 minutes lors de la numérisation et de la sortie du film dans la base de données Éléphant de Québecor en 2012. Cette dernière version a permis à l'auteur de faire revivre des personnages qui avaient été inclus dans le tournage mais qui avaient dû être sacrifiés pour des raisons de durée dans la version originale.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]