Bongor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bongor
Būnqūr بونقور (ar)
Administration
Pays Drapeau du Tchad Tchad
Région Mayo-Kebbi Est
Département Mayo-Boneye
Sous-préfecture Bongor
Maire kampeté variam (2012)
Démographie
Population 30 518 hab. (2009, calcul)
Géographie
Coordonnées 10° 17′ 00″ nord, 15° 22′ 00″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tchad

Voir la carte administrative du Tchad
City locator 14.svg
Bongor

Géolocalisation sur la carte : Tchad

Voir la carte topographique du Tchad
City locator 14.svg
Bongor

Bongor est la 9e ville du Tchad par le nombre d'habitants (20 357 au recensement de 1993).

Elle est le chef-lieu de la région du Mayo-Kebbi Est et du département du Mayo-Boneye.

Géographie[modifier | modifier le code]

Latitude : 10.280°N - Longitude : 15.370°E

La ville est construite au bord du fleuve Logone pratiquement en face de la ville camerounaise de Yagoua.

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sa position géographique, à équidistance sur l'axe routier bitumé Ndjaména/Moundou, donne un avantage économique indiscutable à la ville de Bongor. Toute marchandise qui va du sud vers le nord et vice-versa passe par Bongor ce qui fait aussi de cette ville un carrefour stratégique. L'autre avantage de Bongor est d'être située juste en face de la ville camerounaise de Yagoua.

Agriculture: - Le riz : Grâce à la coopération chinoise, la région de Bongor produit un riz de d'excellente qualité. - Le sorgho rouge djigari) : il s'agit d'une variété de sorgho très consommée dans cette région. - Le taro : tubercule produit dans la vallée du Logone. - Le maïs. - L'arachide. - Les fruits et légumes (tomates, aubergines, piments, gombo, citrons, mangues, goyaves).

Élevage : La zone de Bongor est une zone d'élevage par excellence. La population locale constituée de Massa et de Peulh qui ont toujours été des éleveurs (bovins, moutons, chèvres et volailles). Pour tout voyageur qui passe par Bongor, une escale est obligatoire pour déguster le poulet de Bongor c'est indispensable. La ville de Bongor est électrifiée, et a un réseau de téléphonie fixe et cellulaire fiable. Le climat est agréable ainsi les fins de semaine, Bongor est le lieu favori de villégiature des ndjaménois.

Industrie : moulins de décorticage du riz

Commerce : très actif avec le Cameroun, Nigeria et le reste du Tchad. Population très accueillante tourisme/ randonnée dans les alentours de Bongor et promenades sur le fleuve Logone en pirogues "mous nga ah" l'hôpital et les écoles sont plutôt d'un bon niveau. IMA

Éducation[modifier | modifier le code]

Bongor abrite plusieurs établissements scolaires primaires, secondaires et professionnels, depuis 2003, un établissement d'enseignement supérieur.

Primaires:

  • École Maïllot (public);
  • École du Centre "A" (public);
  • École du Centre "B" (public);
  • École djobongor (public);
  • École pilote de Bongor (public).

Lycées :

  • Lycée Jacques Moudeïna (public);
  • Lycée-collège Mamira (privé);
  • lycée Technique commerciale(public);
  • Complexe Assemblée chrétien (privée).

Établissements d'enseignement supérieur :

  • ESSEAB - École Supérieure des Sciences Exactes et Appliquées de Bongor
créée en 2003
  • ISTA - Institut Supérieur de Technologie Appliquées (Privé)
  • ISADIA -Institut Supérieur d'Administration et Informatique Appliqué
  • ENIB - École Normale d'Instituteurs
  • LUEAZ - Libre Université d'Etude Agro-zootechnique de Bongor créée

grâce à l'association italienne Piccoli Progetti Possibili (3P), dirigée par le Docteur agronome Celeste Loi.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires :

  • Djibrine Paul (premier maire en 1960)
  • Mahamadou Rabbé
  • Golonga Domo
  • Bah Vamnirang
  • Damma Datoukoudji
  • Souleyman Bolom
  • Ajhadji Loum Abakar Kourdina
  • Mor Victor
  • Ramadan Djarsia (depuis février 2006).

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]