Bondeno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bondeno
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Ferrare 
Code postal 44012
Code ISTAT 038003
Code cadastral A965
Préfixe tel. 0532
Démographie
Gentilé bondenesi o Bondesani
Population 15 401 hab. (31-12-2010[1])
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 53′ 00″ N 11° 25′ 00″ E / 44.88333, 11.4166744° 53′ 00″ Nord 11° 25′ 00″ Est / 44.88333, 11.41667
Altitude Min. 13 m – Max. 13 m
Superficie 17 500 ha = 175 km2
Divers
Saint patron San Giovanni Battista
Fête patronale 24 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Bondeno

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Bondeno

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Bondeno
Liens
Site web http://www.comune.bondeno.fe.it/
Map of comune of Bondeno (province of Ferrara, region Emilia-Romagna, Italy).svg

Bondeno (Bundén en dialecte de Ferrare) est une commune italienne de la province de Ferrare dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal de Bondeno est situé au cœur de la plaine du Pô, à l’extrémité ouest de la province de Ferrare, aux confins des provinces de Mantoue et Modène. La cité est traversée par la route provinciale SP69 qui mène à Ferrare à 20 km à l’est, ainsi que par le fleuve Panaro et le cavo Napoleonico ; un canal artificiel qui sert de dégorgeoir du Reno (fleuve) dans la au hameau de Salvatonica.
Une ligne de chemin de fer Suzzara-Ferrara dessert la zone industrielle au nord de la cité.
Bondeno étant situé à une altitude variant de 5 à 14 mètres, le territoire est sillonné par plusieurs canaux de bonification des terres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les recherches archéologiques ont révélé l’existence sur le territoire de Bondeno de traces d’établissements humains du néolithique, de l’âge du bronze[2], de l’âge du fer[3] et de l’ère romaine.

Au Moyen Âge, le territoire appartient au monastère de Nonantola, par donation de Aistolf (roi lombard), puis fit partie des possessions de Mathilde de Canossa qui, au début du XIIe siècle, fit construire une forteresse pour la défense de la cité qui fut ensuite détruite par Alphonse Ier d'Este.
Vers 1463, un artisan de l’officine de Gutenberg de Mayence réalisa, à Bondeno, les premières pages imprimées d'Italie.
Comme la plupart des cités de Romagne, Bondeno subit les invasions et la domination de Venise, Parme, Este, pour passer à l’état pontifical.
Sous Napoléon Bonaparte Bondeno fut annexé à la République cisalpine puis au département du Bas-Pô.
En 1860, Bondeno fit partie du Royaume de Sardaigne puis du Royaume d'Italie.

En 2012, Bondeno fut fortement touché par les séismes qui frappèrent le nord de L’Emilie-Romagne, particulièrement celui du 20 mai qui provoqua la destruction de plusieurs structures historiques et industrielles.

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • L'église de la Nativité, construite en 1114 par donation de Mathilde de Canossa, comprend une tour horloge où est conservé l’emblème de Bondeno.
  • La tour beffroi de style gothique lombard du XIIe siècle, réaménagée au XIVe siècle,
  • L’église du Sacré Cœur, érigée sur les ruines d’un oratoire au XVIe siècle avec un beffroi de 1617.
  • Le musée d’art moderne et contemporain,
  • La pinacothèque civique.
  • Dans le hameau de Stellata, la Rocca Possente, fortification carrée érigée au XIe siècle pour le contrôle du trafic fluvial et dont une chaîne reliée à la tour de Ficarolo, sur l’autre rive, barrait le lit du fleuve Pô. Monument déclaré au patrimoire mondial de l’humanité (UNESCO)
  • Dans le bourg de Settepolesini, une réserve naturelle où fut retrouvé lors d’excavations des ossements de mammouth remontant à la dernière période interglaciaire.
  • La station de relevage des eaux « Pilastresi ».
  • La « Botte Napoleonica », une des extrémités du cavo Napoleonico (dégorgeoir du fleuve Reno dans la Pô).

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1960 1970 Borsari Enzo Partito Socialista Italiano  
1970 1975 Bergamini Nino Parti communiste italien  
1975 1990 Lodi Bracciano Parti communiste italien  
1990 1995 Biancardi Daniele Partito Socialista Italiano  
1995 1995 Campini Claudio Parti communiste italien  
1995 1999 Campi Ettore Indipéndent (centre gauche)  
1999 2009 Verri Davide Alleanza Nazionale  
2009 en cours Fabbri Alan Lega Nord  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Burana, Gavello, Ospitale, Pilastri, Ponte Rodoni, Salvatonica, San Biagio, Santa Bianca, Scortichino, Settepolesini, Stellata, Zerbinate

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Cento, Felonica, Ferrare, Ficarolo, Finale Emilia, Mirabello, Mirandola, Sant'Agostino, Sermide, Vigarano Mainarda

Personnalités liées à Bondeno[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
12 001 15 682 23 247 28 016 22 325 19 111 18 284 16 945 15 741
2011 - - - - - - - -
15 130 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau du Maroc Maroc 547
2 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 150
3 Roumanie Roumanie 143
4 Drapeau de l'Albanie Albanie 115
5 Drapeau de la Moldavie Moldavie 86
6 Drapeau de l'Inde Inde 66
7 Drapeau de la Tunisie Tunisie 56
8 Drapeau de la Pologne Pologne 53
9 Drapeau de l'Ukraine Ukraine 51
10 Drapeau de la Turquie Turquie 13

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Paola Desantis Insediamento dell'età del bronzo in località Pilastri - Bondeno in Bondeno e il suo territorio dalle origini al Rinascimento - Grafis Edizioni, 1988
  3. Mauro Calzolari, Quaderni della Bassa Modenese, n.9 - S.Felice sul Panaro, 1986

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]