Boncompagni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boncompagni
Boncompagni.PNG

Blason des Boncompagni

Les Buoncompagni puis en 1681 Boncompagni-Ludovisi est une famille patricienne Bolonaise originaire probablement d'Ombrie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille est documentée pour la première fois en 1133, lorsqu'un Rodolfo Boncompagni, descendant des nobles saxons, a été nommé par Lothaire de Supplinbourg seigneur d'Assise. Au début du XIVe siècle, la famille est passée de l'Ombrie à Bologne, où elle a graduellement augmenté sa richesse et son influence.

En 1572, Ugo Boncompagni, professeur de droit à l'Université de Bologne et cardinal catholique, devient le pape sous le nom de Grégoire XIII. Pour son fils Giacomo Boncompagni, il a acquis de François Marie II della Rovere le duché de Sora, qui devint alors une possession familiale. La famille comprenait également cinq autres cardinaux entre le XVIIe siècle et XVIIIe siècle.

Gregorio II Boncompagni était seigneur de Piombino en 1706-1707.

Gregorio Boncompagni (1642 - 1707) prince de Piombino épouse Ippolita Ludovisi le 6 octobre 1681 donnant naissance à la branche Boncompagni -Ludovisi. L'historien Baldassarre Boncompagni-Ludovisi du XIXe siècle était membre de la famille.

En 1796, le duché de Sora est intégré dans le royaume de Naples et en 1801, la Principauté de Piombino est occupée par les troupes de Napoléon. Le prince Antonio II Boncompagni-Ludovisi est déposé et meurt en 1805.

En 1814, le Congrès de Vienne restaure la Principauté de Piombino qui retourne à la famille Boncompagni-Ludovisi, mais sous la suzeraineté du Grand-duché de Toscane. Le prince Maria Luigi Boncompagni-Ludovisi, VIe prince de Piombino et IXe duc de Sora accepte la décision du Congrès de Vienne et renonce à la règle directe de sa principauté devenant prince de Piombino sous suzeraineté Toscane. Son fils a été le dernier prince vassal du Grand-Duché de Toscane annexée en 1859, lors de l'unification italienne[2].

Autres porteurs du patronyme[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) L. Alonzi, Famiglia, patrimonio e finanze nobiliari. I Boncompagni (secoli XVI-XVIII), Lacaita, Manduria-Bari-Rome, 2003.Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (it) F. Cancani Montani, I Boncompagni duchi di Sora. Serie cronologica desunta dai documenti e notizie esistenti nell'Archivio della famiglia Boncompagni Ludovisi, Forzani, Rome, 1908.
  • (it) C. Somasca, I Boncompagni e Boncompagni Ludovisi dal MDLVIII al MDMXXXV, a cura di F. Cancani Montani, Sansaini, Rome, 1955.
  • (it) Emilio Re, «Boncompagni e Boncompagni-Lugovisi». In: Enciclopedia italiana di scienze, lettere ed arti, Vol. VII (Bil-Bub), Roma: Istituto Giovanni Treccani, 1930
  • (it)Ugo Boncompagni Ludovisi, Lettere di una signora romana del secolo XVIII: Eleonora Boncompagni Ludovisi, Città del Vaticano 1935.
  • (it)Licurgo Cappelletti, Storia della città e Stato di Piombino, Livourne, 1897.Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (it)Mauro Carrara, Signori e Principi di Piombino, Pontedera 1996.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Boncompagni nell'Enciclopedia Treccani », sur treccani.it (consulté le 17 avril 2017).
  2. Cappelletti, p. 220

Liens externes[modifier | modifier le code]