Bon Entendeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bon Entendeur
Description de cette image, également commentée ci-après
Le collectif Bon Entendeur, de gauche à droite : Pierre Della Monica, Arnaud Bonet et Nicolas Boisseleau.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Electro avec des inspirations disco, funk, hip-hop
Années actives Depuis 2012
Site officiel Site officiel
Composition du groupe
Membres Nicolas Boisseleau, Arnaud Bonet et Pierre Della Monica

Bon Entendeur est le nom d’un collectif musical français originaire de Paris en Île-de-France, fondé en 2012 par Arnaud Bonet. Le collectif est géré par trois amis, Nicolas Boisseleau, Arnaud Bonet et Pierre Della Monica[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Lancement[modifier | modifier le code]

En 2012, Arnaud Bonet lance le projet Bon Entendeur. Vite rejoint par son ami d'enfance Pierre Della Monica, les deux aixois créent un premier site internet et une page Facebook où ils partagent des mixtapes mensuelles éclectiques de musiques électroniques. Nicolas Boisseleau intègre par la suite le collectif[2]. En 2013, le duo publie sa première mixtape sur Soundcloud autour de la personnalité de Dominique Strauss-Kahn "Le rendez-vous" qui marque un premier tournant dans l'histoire du collectif[3].

Développement[modifier | modifier le code]

Devant le succès de "Le rendez-vous" (800 000 écoutes), le trio multiplie les mixtapes mettant à l'honneur des personnalités francophones devenues depuis leur signature. Les mixtapes comme "L'Amour" Cluzet (1,2 millions d'écoutes sur SoundCloud) ou encore "Une aventure" de Jean Dujardin renforcent la notoriété du groupe[4].

En 2017, Bon Entendeur produit ses propres remix de chansons issues du patrimoine francophone. Leur premier remix d’Isabelle Pierre, Le Temps Est Bon, dépasse les deux millions d’écoutes.[5]

En 2019, ils sortent leur premier album, Aller-retour[6].

Concept[modifier | modifier le code]

Les mixtapes de Bon Entendeur, globalement électroniques, avec des inspirations disco, funk et hip-hop, se distinguent par l’intégration d’extraits vocaux d’une personnalité française tout au long de la production. Bon Entendeur réalise également ses propres interviews, comme celles de Patrick Poivre d’Arvor, Oxmo Puccino ou encore Richard Bohringer[7],[3]. L’objectif des extraits vocaux est « de faire rayonner la culture française »[8],[9].

Dans le prolongement de leurs mixtapes, le collectif souhaite rendre hommage au patrimoine musical francophone « exhumant des étagères de notre répertoire francophone des pépites sonores des années 1960 et 1970 » afin de les proposer dans des sonorités plus actuelles[10].

En plus de ces revisites, le collectif complète son album de 3 créations originales s'appuyant sur des entrevues avec Pierre Niney, Patrick Poivre d'Arvor et Frédéric Beigbeder[11],[12].

Événements et concerts[modifier | modifier le code]

Dès 2014, le collectif Bon Entendeur se produit pour son premier concert au Bataclan, à l'occasion de la soirée Nuit Sauvage. En le groupe lance le Bon Entendeur Show au Yoyo (Palais de Tokyo)[13]. Le , il se produit au festival Solidays à Paris. La même année, il participe notamment au festival Panoramas à Morlaix[14], au Printemps de Bourges, à Calvi on the Rocks en Corse[15] et au festival la Magnifique Society à Reims[16]. En , Bon Entendeur est à l'affiche de L'Olympia.

Le collectif était également programmé au Zénith de Paris en mars 2020.

Discographie[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

Sources[17],[18],[19],[20],[21]

Note : les titres accompagné de « IOA » correspondent aux mixtapes basées sur une interview originale de l'artiste, réalisées par le collectif.

  • Le Rendez-vous, Dominique Strauss-Kahn, Septembre 2013
  • La Vie, Gérard Depardieu, Octobre 2013
  • Le Miracle, Luchini, Novembre 2013
  • L'Honneur des Français, De Gaulle, Décembre 2013
  • Pour Paris, Romy, Janvier 2014
  • Une Aventure, Dujardin, Février 2014
  • Le Génie, Gainsbourg, Mars 2014
  • Le Prestige, Tautou, Avril 2014
  • Le Combattant, Cantona, Mai 2014
  • L'Attitude, Cassel, Juin 2014
  • L'Amour, Cluzet, Été 2014
  • Le Hasard, Tellier, Septembre 2014
  • La Jeunesse, Balavoine, Octobre 2014
  • La Fierté, Chirac, Novembre 2014
  • Charlie, Hiver 2014
  • Le Père, Reno, Février 2015
  • Chez Vous, Poelvoorde, Mars 2015
  • L’Épouillage, Avril 2015
  • La Rencontre, Marceau, Mai 2015
  • La Fidélité, Lanvin, Été 2015
  • L'Optimisme, PPDA, Septembre 2015 (IOA)
  • La République, Badinter, Octobre 2015
  • Dernier Métro, Deneuve, Hiver 2015
  • La Colère, Aznavour, Février 2016
  • L'Acteur, Delon, Printemps 2016
  • Le Succès, Bardot, Juin 2016
  • L'Ouverture, Lindon, Été 2016
  • L'Anticonformisme, Astier, Septembre 2016 (IOA)
  • L'Ancien, Puccino, Automne 2016* (IOA)
  • La Nuit, Bohringer, Hiver 2017 (IOA)
  • L'Envie, Brel, Mars 2017*
  • La Conscience, Rabhi, Printemps 2017
  • Ensemble, Sy, Été 2017
  • La Passion, Moreau, Septembre 2017
  • Le Culot, Coluche, Automne 2017
  • L’Humilité, Brassens, Février 2018
  • La Volonté, Veil, Printemps 2018
  • L’Experience, Beigbeder, Juillet 2018 (IOA)
  • L’humour, Damiens, Septembre 2018
  • Le rire, Fary, Décembre 2018 (IOA)
  • La Séduction, Pierre Niney, Février 2019 (IOA)
  • Le Comédien, Rochefort, Printemps 2019
  • Le Plaisir, Baye, Été 2019 (IOA)
  • La Surprise, Belmondo, Septembre 2019
  • L’Indépendante, Gardin, Novembre 2019 (IOA)
  • Les Valeurs, Darmon, Mars 2019 (IOA)
  • Le Voyage, Horn, Printemps 2020 (IOA)

Albums[modifier | modifier le code]

Sources[22]

  • Bon Entendeur vs Isabelle Pierre - Le temps est bon (2017) : single.
  • Aller-retour (2019) : 18 titres.

Controverse[modifier | modifier le code]

En 2012, l'artiste et DJ trip-hop Degiheugi, spécialiste du scratch[23] sort un remix de la chanson Le Temps est bon interprétée par Isabelle Pierre (musique tirée du film de 1970, Les Mâles ou l’Éternel Masculin de Gilles Carle[23],[24]) sans l'accord des ayants droit. Ce morceau, présent dans l'album Dancing Chords and Fireflies (2012)[25] de l'artiste, produit à 300 exemplaires et disponible en téléchargement gratuit, atteint les 8 millions de vues sur une vidéo postée sur YouTube[23]. Le beatmaker tente alors d'obtenir les droits du sample, en vain[26].

En 2016, Nicolas Boisseleau, Arnaud Bonet et Pierre Della Monica reprennent la chanson originale[23] pour en faire une version « plus dansante » et la publient sur YouTube : « Nous avons commencé à nous la réapproprier. La chanson devenait un hymne et elle nous plaisait. Elle est très avant-gardiste, elle traite de polyamour. Il y a une légèreté, une liberté, une insouciance auxquelles on s’associe »[23]. En 2018, le groupe obtient les droits auprès de l'auteur-compositeur de la chanson Stéphane Venne et de la chanteuse Isabelle Pierre[23], sans évoquer le remix original de l'artiste mayennais. La même année, le collectif signe auprès de Sony Music, qui officialise le rachat du sample à Isabelle Pierre et fait retirer le morceau de Degiheugi de toutes les plateformes de streaming et de téléchargement, sans contrepartie[23].

Les membres de Bon Entendeur étaient au courant de la version de Degiheugi ; selon Nicolas Boisseleau : « Nous la connaissions mais elle était différente. Plus saccadée. Nous avons fait les demandes pour être dans les clous. Il nous en a voulu. On a cherché à le joindre mais nous n’avons pas eu de réponse. Nous espérons le recroiser »[23]. Selon Degiheugi « ils connaissaient mon morceau puisqu’avant la sortie de leur titre, leur label m’avait appelé en prévenant que mon titre allait tomber. Voilà, c’est le jeu du sample, j’ai perdu »[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « How Bon Entendeur mixed French sound bites with electronic music and thrived on SoundCloud », TechCrunch.com, 12 août 2016.
  2. Anne-Sophie Jahn, « Bon Entendeur, vive le vieux (remixé) ! », sur Le Point, (consulté le 25 mai 2020)
  3. a et b « Bon Entendeur : "On a envie de faire rayonner la culture française" », France TV Info.fr, 5 août 2016.
  4. Bon Entendeur : L’amour, Cluzet, Summer 2014, L'effronté, 2014
  5. « Bon Entendeur vs Isabelle Pierre - Le Temps Est Bon », 2,984,457 écoutes au 25/05/2020, sur YouTube (consulté le 25 mai 2020)
  6. « Aller-retour », sur spotify.com (consulté le 4 décembre 2019)
  7. « En écoute : Bon Entendeur invite la poésie d'Oxmo Puccino dans une nouvelle mixtape », Konbini.com, 2017.
  8. « Musique. Qui est Bon Entendeur ? », Ouest France.fr, 28 septembre 2017.
  9. « Bon Entendeur : le groupe électro aixois qui cartonne », La Provence.com, 14 mars 2018.
  10. [ https://jack.canalplus.com/articles/lire/sublimer-culture-francaise-telle-mission-de-entendeur SUBLIMER LA CULTURE FRANÇAISE, TELLE EST LA MISSION DE BON ENTENDEUR], Jack Canal Plus, 1er décembre 2017
  11. Bon Entendeur sort un morceau inédit en feat avec Pierre Niney, Tsugi, 14 février 2019
  12. Bon entendeur est-il nostalgique ?, L'Express, 8 août 2019
  13. « Bon Entendeur pose ses valises à Toulouse », We music music.com, 10 janvier 2017.
  14. « Le festival Panoramas a 20 ans : les six artistes à découvrir absolument », Les Inrocks.com, 31 mars 2017.
  15. « UZIK agency », sur www.facebook.com (consulté le 25 mai 2020)
  16. « Les mixtapes mensuelles de Bon Entendeur », France Culture.fr, 17 mars 2017.
  17. « Les mixtapes mensuelles de Bon Entendeur », sur France Culture.fr (consulté le 25 mai 2020).
  18. « Bon Entendeur (site officiel) », sur bonentendeur.com.
  19. « Chaîne officielle YouTube de Bon Entendeur », sur YouTube.com (consulté le 25 mai 2020).
  20. « Bon Entendeur », sur SoundCloud.com (consulté le 25 mai 2020).
  21. "L'Envie", Brel - by Bon Entendeur (lire en ligne)
  22. « Bon Entendeur », sur Spotify.com (consulté le 25 mai 2020).
  23. a b c d e f g et h Romain Lescurieux, « Comment la chanson "Le Temps est bon" est-elle devenue un "hymne" ? », sur 20 Minutes.fr, .
  24. « Les Mâles ou l’Éternel Masculin », encyclocine.com (consulté le 18 février 2020).
  25. « Degiheugi – Dancing Chords And Fireflies », discogs.com (consulté le 18 février 2020).
  26. a et b Pauline Gauer, « Degiheugi – Interviou », sur premierepluie.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]