Bombina maxima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Herpétologie.

Bombina maxima est une espèce d'amphibiens de la famille des Bombinatoridae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce est endémique du Yunnan en Chine[1].

Sa présence en Birmanie est incertaine.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une espèce venimeuse[2].

Pharmacopée[modifier | modifier le code]

Bombina maxima, est utilisé dans la pharmacopée de la médecine chinoise pour traiter de nombreux symptômes. La médecine occidentale a pu démontrer que le venin de cet amphibien contenait contenait une kinine plus efficace pour dilater les artères des mammifères que la molécule générée par ceux-ci à cet effet. On a pu y détecter également une autre molécule qui prend le relais de la première, une autre qui modère l'appétit et plus de 56 peptides aux propriétés antibiotiques[3] capables de tuer des bactéries résistantes aux médicaments telle que le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline.

Bombina maxima et l'homme[modifier | modifier le code]

Cette espèce est un NAC de manière plus rare que Bombina bombina[4].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • (en) Boulenger, « Description of a new batrachian of the genus Bombinator from Yunnan », Annals and Magazine of Natural History, 7e série, vol. 15,‎ , p. 188-190 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. (fr) Chris Shaw, « Les venins - mortels ou curatifs ? », sur www.loveearth.com, BBC Wildlife Magazine
  3. (en) Wen-Hui Lee, Yan Li, Ren Lai, Sha Li, Yun Zhang et Wen Wang, « Variety of antimicrobial peptides in the Bombina maxima toad and evidence of their rapid diversification », European Journal of Immunology, vol. 35, no 4,‎ , p. 1220-1229 (résumé)
  4. (fr) « Le Bombina maxima : Élevage en extérieur », sur gallipato.free.fr