Bombe Tybee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

32° 00′ N 80° 51′ O / 32, -80.85

Photographie d'une Mark 15

La Bombe Tybee est le nom donné à une bombe H (Mark 15) qui fut perdue dans les eaux des îles Tybee aux environs de Savannah, Géorgie aux États-Unis le 5 février 1958. La bombe fut délestée pendant un exercice militaire quand un bombardier B-47B du Strategic Air Command la transportant entra en collision avec un avion de chasse F-86. Après de nombreuses recherches infructueuses, elle fut déclarée perdue quelque part dans le Wassaw Sound, sur le littoral des îles Tybee.

L'accident[modifier | modifier le code]

Le bombardier B-47B participait à une mission de combat simulé de la base aérienne de Homestead en Floride. Il transportait une bombe de 3 500 kg et d'une puissance de 1,6 à 3,8 mégatonnes. À environ h 0, le 5 février 1958, le B-47B entra en collision avec un F-86 Sabre. Le F-86 s'écrasa après que le pilote se fut éjecté. Le B-47 était endommagé, mais toujours opérationnel. L'équipage demanda alors la permission de larguer la bombe. La permission fut accordée et elle fut larguée à 2 200 m alors que le bombardier volait à 370 km/h. L'équipe ne vit pas d'explosion lors de l'impact et réussit à atterrir à Hunter Air Force Base[1].

Les recherches[modifier | modifier le code]

Commençant le 6 février 1958, les hommes de l'escadron Air Force 2700th Explosive Ordnance venu de Hill Air Force Base aidé d'une centaine de membres de l'US Navy équipé de sonars portables, de dragues galvaniques et de câbles de balayage montèrent une expédition de recherche. Le 16 avril 1958, l'annonce fut faite que les recherches se révélèrent infructueuses. Selon une étude hydrologique, on considéra que la bombe était enterrée sous 2 à 5 mètres de vase au fond de Wassaw Sound.

Des tentatives récentes de repêchage ont été menées par un colonel retraité de l'US Air Force, Derek Duke. En 2004, il affirma avoir trouvé l'endroit où se trouvait la bombe, juste à un kilomètre du littoral à 3,6 m de profondeur dans l'eau. Duke et son partenaire localisèrent l'endroit en ratissant les lieux avec un compteur Geiger remorqué à bord de leur bateau. Le compteur indiquait un niveau de sept à dix fois plus important que dans les eaux autour. Les recherches pour retrouver la bombe ont regagné de l'intérêt auprès des habitants des îles Tybee.

L'US Air Force compléta ses recherches dans la zone en septembre et octobre 2004, et fit un rapport au milieu d'avril 2005.

Le rapport fut finalement publié en juin 2005. L'US Air Force déclara que les mesures de radiation de Duke étaient dues à un phénomène naturel des matériaux radioactifs, et que l'endroit où se trouvait la bombe était toujours inconnu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]