Bombardement de Bari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’aéronautique image illustrant la Seconde Guerre mondiale image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant l’aéronautique, la Seconde Guerre mondiale et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bombardement de Bari
Informations générales
Date
Lieu Bari, Italie
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Commandants
Drapeau de l'Allemagne nazie Albert Kesselring
Drapeau de l'Allemagne nazie Wolfram von Richthofen
Drapeau du Royaume-Uni Harold Alexander
Drapeau du Royaume-Uni Arthur Coningham
Pertes
1 avion abattu 28 navires coulés
port sévèrement endommagé
1 000 soldats tués
1 000 civils tués

Seconde Guerre mondiale

Coordonnées 41° 07′ Nord, 16° 52′ Est

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bombardement de Bari.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le bombardement de Bari est une opération aérienne réalisée par des bombardiers allemands sur les forces alliées à Bari, en Italie, le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de l'attaque sollicitée par Albert Kesselring, cent cinq Junkers Ju 88 de la Luftflotte 2 sous le commandement de Wolfram von Richthofen, attaquent par surprise et bombardent la ville qui accueille alors beaucoup de personnel dans le cadre de l'appui à la campagne d'Italie. Dix-sept navires de transport sont coulés dans le port de Bari emportant environ 40 000 t. de matériels et fournitures.

L'attaque, qui a duré un peu plus d'une heure, a mis le port hors service jusqu'en février 1944 et a été appelée le « Petit Pearl Harbor ». La libération de gaz moutarde depuis l'un des navires — le liberty ship John Harvey — coulés, a aggravé les pertes humaines. Côté allié, le nombre de morts s'éleva à un millier de militaires ou assimilés, ainsi qu'un millier de civils ; côté allemand, seul un appareil fut détruit.

La ville n'avait pas une bonne défense antiaérienne et aucune escadrille de chasseurs n'était basée à proximité.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le port est resté fermé pendant trois semaines et ne fut complètement restauré qu'en février 1944. Les sous-marins alliés basés à Bari n'ont cependant pas été endommagés.

Liens externes[modifier | modifier le code]