Bomb the Music Industry!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bomb the Music Industry!
Description de cette image, également commentée ci-après
Bomb the Music Industry!. Jeff Rosenstock, Rick Johnson, et Matt Kurz.
Informations générales
Autre nom BtMI!
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Punk rock, ska punk, folk punk, rock indépendant
Années actives 20042014
Labels Quote Unquote Records, Asian Man Records
Site officiel www.bombthemusicindustry.com
Composition du groupe
Anciens membres Jeff Rosenstock
John DeDomenici
Mike Costa
Tom Malinowska
Laura Stevenson
Matt Keegan
Sean McCabe

Bomb the Music Industry! (souvent raccourci par BtMI!) est un groupe de punk rock américain, originaire de Hempstead, à New York. Il est formé en 2004 par le guitariste-chanteur-compositeur Jeff Rosenstock, alors guitariste des The Arrogant Sons of Bitches. Le groupe cesse son activité en , après deux derniers concerts à Brooklyn.

Le groupe est connu pour leur éthique do it yourself[1] : tous leurs albums étaient disponibles gratuitement sur Internet, sur le site du label de Rosenstock ; leurs concerts étaient à des prix raisonnables, la plupart du temps 10 $ ou moins ; ils proposaient à leurs fans de venir sur scène jouer des morceaux avec eux s'ils connaissent la partition et qu'ils apportaient leur instrument. Le groupe s'est vu comparer à un « Fugazi à l'ère d'Internet »[2]. Leur musique est un ska punk éclectique, où Rosenstock empile toutes sortes d'instruments, de la mandoline au trombone, en passant par des sons issus de jeux vidéo, le tout saupoudré de paroles tantôt provocatrices, tantôt tendres, tantôt humoristiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bomb the Music Industry! à Tampa, en Floride, le .

Bomb the Music Industry! est formé en 2004 par le guitariste-chanteur-compositeur Jeff Rosenstock, alors guitariste des The Arrogant Sons of Bitches.

Bomb the Music Industry! tournait comme duo (Rosenstock et Rick Johnson de Mustard Plug). Les deux chantaient ; Rosenstock jouait de la guitare et Johnson de la basse. Chacun d'entre eux jouaient également plusieurs autres instruments comme le thérémine, et le saxophone. Rosenstock est aussi connu pour jouer du clavier avec ses pieds. Bomb the Music Industry! tournait également sous l'incarnation du duo Rosenstock et Matt Kurz. Pendant cette tournée, Rosenstock chantait, jouait de la guitare et du saxophone. Kurz était aux chœurs et à la basse.

En décembre 2006, Bomb the Music Industry!, à cette période composé de Rosenstock et Johnson, tourne au Royaume-Uni, participant au Ska Is Dead Tour avec Mustard Plug et The Planet Smashers. Le , Bomb the Music Industry! joue en tête d'affiche du Skappleton, un festival ska situé dans le Wisconsin. En , Bomb the Music Industry! emarque sur ce qu'ils décrivent le Real Bands Tour?. Le , le groupe entre en studio pour enregistrer son album Scrambles, qui sera publié le . L'album Others! Others! Volume 1, qui comprend des démos, chansons inédites et bonus, est publié le . En 2009, le groupe joue A Song Dedicated to the Memory of Stormy the Rabbit avec Andrew Jackson Jihad pendant un concert au Soapbox Laundrolounge de Wilmington, N.C.

En juillet 2010, un documentaire sur le groupe réalisé par Sara Crow est annoncé[3]. Ce film, intitulé Never Get Tired, est publié en streaming le [4]. En , ils publient une vidéo de leur chanson Everybody That You Love[5]. En novembre 2013, ils annoncent leur dernier concert à New York avec Andrew Jackson Jihad et les Cheap Girls. Le groupe cesse son activité en , après deux derniers concerts à Brooklyn.

Style musical[modifier | modifier le code]

Bomb the Music Industry! joue une musique mêlant ska et punk hardcore. Leurs influences vont plus loin que le ska et le punk, cependant, tirant plus vers le synth-pop, et le DC hardcore. Rosenstock explique que le groupe s'est inspiré d'autres groupes tels que Harvey Danger et Neutral Milk Hotel, et de chansons comme This Graceless Planet (une adaptation d'une chanson de We Versus the Shark), et Stand There Until You're Sober. Sur scène, le groupe utilise des machines pour créer des breakdowns similaire au chiptune. Des chansons comme Sweet Home Cananada et Future 86 font usage de loops et guitare, ce dernier élément étant retrouvé durant la troisième vague du ska[6],[7],[8].

Lyriquement, les chansons de BTMI! varient entre l'arena rock à la manière de trouver un travail. Ils font également usage de l'humour, comme dans Can I Pay My Rent in Fun? et Sorry, Brooklyn. Dancing Won't Solve Anything[1]. La musique du groupe est également apparue dans les séries télévisées Weeds et The Office[9],[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Album Minus Band
  • 2005 : To Leave Or Die In Long Island
  • 2006 : Goodbye Cool World!
  • 2007 : Get Warmer
  • 2009 : Scrambles
  • 2011 : Vacation

EP[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Adults!!!... Smart!!! Shithammered!!! and Excited by Nothing!!!!!!!

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]