Bolungarvík

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bolungarvík
Bolungarvíkurkaupstaður
Blason de Bolungarvík
Héraldique
Bolungarvík
Administration
Pays Drapeau de l'Islande Islande
Région Vestfirðir
Circonscription Norðvesturkjördæmi
Ville indépendante Bolungarvík
Maire
Mandat
Elías Jónatansson
(2010-2014)
Code postal 415
Code municipal 4100
Démographie
Population 953 hab. (2019)
Densité 8,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 66° 05′ 35″ nord, 23° 09′ 02″ ouest
Superficie 10 900 ha = 109 km2
Localisation
Localisation de Bolungarvík
Situation de Bolungarvík

Géolocalisation sur la carte : Islande

Voir la carte administrative d'Islande
City locator 14.svg
Bolungarvík

Géolocalisation sur la carte : Islande

Voir la carte topographique d'Islande
City locator 14.svg
Bolungarvík
Liens
Site web https://www.bolungarvik.is

Bolungarvík est une municipalité de la côte nord-ouest de l'Islande, située dans la région Vestfirðir, aussi appelée les fjords de l'Ouest.

Elle se trouve à approximativement 15 km de la ville de Ísafjörður et à 466 km de la capitale Reykjavik.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bolungarvík est située à l'extrémité ouest du grand fjord Ísafjarðardjúp, dans la région des Fjords de l'Ouest, près de son embouchure. La ville est située dans une petite baie, au pied d'une montagne d'environ 600 m de hauteur, ce qui expose la ville à des problèmes d'avalanches[1]. La situation géographique de la ville en fait un mauvais port naturel, cependant, il est proche des importantes zones de pêche[2].

Relief[modifier | modifier le code]

Au nord-ouest de Bolungarvík se trouve la falaise de Bolafjall[3], haute de 634 mètres[4].

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bolungarvík
Bolungarvík
Ísafjörður Hnífsdalur

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Colonisation de l'Islande.

Selon le Landnámabók[5], Bolungarvík fut fondée aux alentours de l'an 940 par Þuríður et Þjóðólfur, frère et sœur ayant fui la Norvège pour s'installer en Islande.

Bolungarvík est l'une des plus anciennes installations de pêcheurs en Islande[6].

Auparavant rattachée à la municipalité d’Hólshreppur, dont faisait aussi partie le village voisin de Skálavík, Bolungarvík obtient son statut de ville indépendante en 1974[6].

Une légende locale[7] prétend que les deux premiers colons, tous deux sorciers aguerris, se disputèrent si violemment qu'ils se maudirent entre eux: Þuríður lança sur son frère une malédiction le changeant en pierre sur laquelle les oiseaux défèqueront pour l'éternité; en réaction, Þjóðólfur transforma sa sœur en pierre à l'endroit où le vent souffle le plus fort. Cette légende se fondait sur la présence de deux monolithes encadrant le village; or, un jour de 1936, la pierre Þjóðólfur s'effondra, et le soir même, la pierre Þuríður tomba dans l'océan, engloutissant le frère et la sœur ainsi que leurs malédictions[7].

Population[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1974, le village était intégré dans la municipalité Hólshreppur, qui regroupait notamment les villages de Bolungarvík et Skálavík. Skálavík s'étant progressivement dépeuplée, elle fut rattachée à Bolungarvík qui devint une ville indépendante. La municipalité Hólshreppur fut dissoute[6].

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population depuis 1901.
1901 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970 1980
5461 0219538167517848589781 266
1990 1992 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
1 1871 1951 0941 0931 0181 001997959951
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
944930910902909966970888889
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 - -
918950923904908945953--

La population du village décroit au fil des années depuis les années 1980, avec un léger rebond à la fin des années 2000, dû à la construction d'un tunnel[8] reliant Bolungarvík au village voisin de Hnífsdalur.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges[9] de la municipalité de Bolungarvík[N 1]
HommesClasse d’âgeFemmes
90 et plus
26 
75-89
28 
52 
60-74
51 
112 
45-59
110 
75 
30-44
70 
98 
15-29
91 
93 
0-14
78 

Transports[modifier | modifier le code]

L'aéroport le plus proche se trouve à environ 20 kilomètres, il s'agit de celui d'Ísafjörður[10].

Il n'y a aucun réseau de transports en commun. Les véhicules personnels sont le principal moyen de locomotion.

Le village est traversé par la route 61 reliant Bolungarvík au Hringvegur. Sur cette route, le , un tunnel entre Bolungarvík et le village voisin de Hnífsdalur a été ouvert[8]. Ce tunnel, long de 5 kilomètres, est censé sécuriser et raccourcir un trajet dangereux ouvert en 1949[11].

Le port a une vocation principalement économique[12] et est un des plus anciens ports de pêche d'Islande[13],[6]. Cependant, certains ferrys navigant dans la région s'arrêtent à Bolungarvík[14].

Culture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bolungarvík au cinéma[modifier | modifier le code]

Bolungarvík est le lieu de tournage[15] du film Nói l'albinos de Dagur Kári au sujet de la vie d'un adolescent dans un village islandais.

Tourisme et points d'intérêts[modifier | modifier le code]

Le musée de la pêche de Bolungarvík, situé dans le quartier Ósvör[16], présente à ciel ouvert l'un des premiers établissements de pêcheurs de la région. Il expose notamment plusieurs campements de pêcheurs tels qu'il pouvaient l'être au XVIIIe siècle, ainsi qu'une barque de pêcheurs datant de cette époque, où Bolungarvík était un des principaux ports de pêche de la région[17].

Le village possède également un musée d'histoires naturelles exposant sur 300 m2 une grande collection d'animaux naturalisés (dont 230 oiseaux)[18], ainsi que de minéraux géologiques caractéristiques de la région[19].

Dans le centre-ville se trouve aussi un terrain de camping[20] et une piscine[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Données du

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « L’apport des données géomorphologiques et historiques à l’analyse diachronique du couple aléa-vulnérabilité due aux avalanches et aux coulées de débris dans les fjords d’Islande nord-occidentale », sur Revue Norois (consulté le 3 mars 2011)
  2. (en) « Coping with a Changing Economy in Northern Localities: An Icelandic Case Study », sur Granskingardepilin fyri Samfelagsmenning (consulté le 4 mars 2011)
  3. (en) Westfjords Iceland, « Bolafjall », sur Visit Westfjords Iceland (consulté le 28 juin 2019)
  4. « Nœud : Bolafjall (5303462247) », sur OpenStreetMap (consulté le 28 juin 2019)
  5. (is) Le Landnámabók en Islandais, chapitre 50
  6. a b c et d (is) Mentionné sur le site officiel de la ville
  7. a et b (is) La légende de Þuríður et Þjóðólfur, en Islandais
  8. a et b (is) Article de la société nationale de radio et télévision sur le sujet
  9. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statice
  10. (fr) Trajet entre Bolungarvík et Ísafjörður sur Google Maps
  11. (is) Voir cet article issu des archives du quotidien national mentionnant des accidents de la route dus à l'enneigement en 1951
  12. (en) Publication touristique des hôtels Edda
  13. (is) Bolungarvík sur le site officiel de la région Vestfirðir
  14. (en) Voir cet article publié sur le site internet d'un transporteur de la région
  15. (en) Informations sur le film de l'Internet Movie Database
  16. (en), (is) Site officiel du musée Ósvör
  17. (en), (is) Rappelé sur le site officiel du musée
  18. (en) "The bird display", sur le site du musée
  19. (en) Site officiel du musée d'histoires naturelles
  20. (fr) Le camping de Bolungarvík par le Petit Futé
  21. (is) Horaires d'ouvertures et recommandations concernant la piscine de Bolungarvík sur le site du village

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :