Bologne (Haute-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bologne (homonymie).
Bologne
La chapelle Sainte-Bologne.
La chapelle Sainte-Bologne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Chaumont
Canton Bologne
Intercommunalité Communauté de communes du Bassin de Bologne Vignory et Froncles
Maire
Mandat
Jean-Yves Roy
2014-2020
Code postal 52310
Code commune 52058
Démographie
Gentilé Bolognais
Population
municipale
1 888 hab. (2014)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 12′ 09″ nord, 5° 08′ 29″ est
Altitude Min. 227 m – Max. 376 m
Superficie 31,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Bologne

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Bologne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bologne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bologne

Bologne est une commune française, située dans le département de la Haute-Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Plusieurs propositions sont présentées[1] :

  • M. Chaume le rapproche avec les Boïens en évoquant qu’ils imposèrent le nom de Bononia à la ville étrusque de Felsina lors de leur incursion en Italie. Puis il nous propose de voir en ce nom le témoignage antique d’une alliance entre les Boïens et les Lingons[2];
  • M. Taverdet propose le nom gaulois bononia, dérivé de bona, fondation, ville ;
  • M. Catherinet suit avec Bona : le village, et Olonna : qui pourrait être l'ancien nom de la Marne, ce qui se traduit par village du bord de Marne ;
  • M. Jolibois nous dit que le bourg doit son nom à une sainte Bologne, vierge martyrisée sous Julien.
  • D’autres auteurs le rapprochent avec un nom de personne.

Ecclesia Bolonie (1101); Boloigne (1261); Bouloine (1274-1275); Bouloingne (1326); Boloigne-sur-Marne, Bouloigne (1419); Boulongne (1488); Bolongne (1545); Boulongne-sur-Marne (1551); Boullongne (1573); Boulogne (1704); Bologne (1732); Bollogne (1787).

Histoire[modifier | modifier le code]

Un buste en pierre de Cernunnos a été retrouvé sur le territoire de la commune.

À l'époque gallo-romaine, Bologne était un vicus des Lingons nommé Andarta, tenant une position stratégique sur la Marne, au carrefour de la voie romaine Montsaon/Soulosse. Puis les grandes invasions eurent raison du petit bourg, qui fut complètement ravagé. De cette époque naquit la légende de sainte Bologne, vierge qui aurait été martyrisée par Julien.

Durant le Moyen Âge, le bourg était chef-lieu d'un pagus mérovingien nommé Boloniensis (ou Bononiensis), puis d'un comté de 757 au XIe siècle, qui avait appartenu aux comtes de Bassigny. Bologne dépendit à la suite de Sexfontaines. On comptait aussi les localités suivantes : Condes, Helnane (disparu), Marault, Meures, Ormoy-lès-Sexfontaines, Saint-Flavien (disparu)...

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Jean-Yves Roy    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 888 habitants, en augmentation de 0,91 % par rapport à 2009 (Haute-Marne : -2,51 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
276 302 265 432 527 607 653 556 597
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
658 624 673 591 611 983 1 036 1 007 1 066
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
998 881 836 828 865 932 942 799 865
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 264 1 504 2 231 2 131 2 041 1 943 1 854 1 877 1 888
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Marault à Bologne 52310.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Origine des noms de communes, de hameaux et autres lieux habités anciens et modernes de Haute-Marne - L. Richard & A. Catherinet - éd. D. Guéniot
  2. (Chaume, seconde partie, fasc. 1, p. 100)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .