Bol alimentaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 13 février 2020 à 19:25 et modifiée en dernier par Huguespotter (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Le bol[1] alimentaire ou bolus est défini, en physiologie, par la masse compacte et homogène d'aliments ingérés, mastiqués et imprégnés de salive, formée sur la partie supérieure de la langue et prête à être déglutie en un seul temps. La création du bol alimentaire constitue le temps buccal (ou oral) de la digestion. Chez l'homme, le bol alimentaire va être porté au pharynx grâce à une contraction volontaire: c'est la phase pharyngienne. Puis il va suivre le trajet de la bouche de l'œsophage jusqu'au cardia de l'estomac par péristaltisme (processus réflexe): c'est la phase œsophagienne. Le bol alimentaire, transformé par ces différentes étapes, formera le chyme après le passage gastrique.

On parle également de "bol salivaire" pour la déglutition "à vide", c'est-à-dire sans aliment ingéré.

La notion de bol alimentaire est également utilisée en sciences sociales pour décrire le contenu typique des repas à une époque particulière ou sur un territoire donné. On pourra ainsi parler du "bol bamakois"[2] pour faire référence aux aliments typiquement consommés par les bamakois.

Notes et références

  1. Emprunté au bas latin bōlus: « boulette »
  2. Chantal Crenn, Jean-Pierre Hassoun et F. Xavier Medina, « Introduction : Repenser et réimaginer l’acte alimentaire en situations de migration », Anthropology of food, no 7,‎ (ISSN 1609-9168, lire en ligne, consulté le )

Articles connexes

Bibliographie