Bokit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bokit est un sandwich guadeloupéen[1] qui a pour particularité d'être frit dans une casserole d'huile de tournesol chaude.

Composition[modifier | modifier le code]

Le bokit est composé pour l'essentiel de farine, eau, sel et de bicarbonate ou de levure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette spécialité typiquement guadeloupéenne s’est développée vers mi-1800, après l’abolition de l’esclavage. À cette époque, les travailleurs les plus pauvres ne pouvaient même pas se payer certains produits de première nécessité comme le pain. Mais, observateurs et débrouillards, ils eurent l’idée d’adapter et de fabriquer eux-mêmes un pain, sans levure à l’époque et cuit dans une casserole d’huile chaude, appelé « pain chaudière », dû à la vapeur s’en échappant.

Le bokit tire son origine du Johnny cake, sorte de pain frit que les colons de la Nouvelle-Angleterre auraient emprunté aux Indiens. Les Indiens shawnees avaient l'habitude de faire cuire une galette de maïs sur des pierres chaudes. Cette galette pouvait supporter les longs voyages. Les colons s'en seraient inspirés en y adjoignant de la farine de blé. Les Indiens appelaient leur galette jonikin, les colons, eux, dirent journey cake, en référence aux longues expéditions pendant lesquels ce biscuit trouvait toute son utilité. C'est finalement le nom Johnny cake qui est resté.

Au fil des échanges avec les colonies des Caraïbes, tout au long du XVIIIe siècle, le pain frit est devenu djoncake à la Dominique et à la Barbade. Les francophones entendirent djonkit ou dannkit. Le produit évoluant en forme et en contenu vers un sandwich, il prit le nom définitif de « bokit » en Guadeloupe, pour en devenir une spécialité typique de cette île[2]. Il évolua en sandwich dans les années 60 dans les rues de Pointe-à-Pitre, créé par Mathurine Parnas, qui fut également la première à importer en Guadeloupe les pommes frites inconnues jusqu'alors sur l'île.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voyage au pays du bokit par Jacques Dancale, juillet 2004.
  2. http://www.antillesresto.com/gastronomie/bokit