Boiga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boiga est un genre de serpents de la famille des Colubridae[1]. Les espèces regroupées sous ce genre sont communément appelées Boiga ou Serpent ratier à ventre jaune.

Ce sont des couleuvres opisthoglyphes[2] considérées comme dangereuses selon la législation française[3] mais dont la morsure est généralement bénigne. Jusqu'à présent, aucun décès par envenimation de Boiga n'a été enregistrée.

Répartition[modifier | modifier le code]

Les espèces de ce genre se rencontrent en Asie et en Australie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Les espèces de ce genre possèdent des glandes de Duvernoy qui produisent un liquide dont la composition se situe entre le venin et la salive. Le stockage des sécrétions dans les glandes est très réduit et aucun muscle n'est directement associé à ces glandes. Leur mode d'injection n'est pas très efficace. Malgré tout, les activités enzymatiques de ces sécrétions sont multiples (immobilisation de la proie, aide à la digestion...)[4].

Certains auteurs considèrent cependant que les espèces du genre Boiga possèdent non pas des glandes de Duvernoy mais de réelles glandes venimeuses, qui toutefois ne présentent pas les caractères évolués observés chez les serpents venimeux au sens strict du terme (absence de tissus de stockage de venin et de muscles aidant à l'« injection » proprement dite)[4].

Le venin des boigas présente une activité phospholipasique importante (les phospholipases sont des enzymes agissant sur les phospholipides, constituants essentiels des membranes) et d'autres activités enzymatiques peu ou moyennement dangereuses. Par ailleurs, pour l'espèce Boiga dendrophila, ce venin a également une activité hémorragique[4].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (31 juillet 2013)[5] :

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Fitzinger, 1826 : Neue classification der reptilien nach ihren natürlichen verwandtschaften. Nebst einer verwandtschafts-tafel und einem verzeichnisse der reptilien-sammlung des K. K. zoologischen museum's zu Wien, p. 1-67 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Les serpents opisthoglyphes ont des crochets, situés en fond de gueule, creusés d'un sillon médian plus long que les autres crochets et séparés des dents qui les précèdent par un diastème.
  3. Arrêté du 21 novembre 1997, révisé le 5 août 2011 (texte intégral).
  4. a, b et c Thomas, « Généralités sur la venimologie du genre Boiga (Fitzinger, 1826) », sur Arthropodus, (consulté le 8 mai 2017)
  5. Reptarium Reptile Database, consulté le 31 juillet 2013