Boeing F-15SE Silent Eagle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boeing
F-15SE Silent Eagle
Vue de l'avion.
Le F-15SE est une évolution du F-15E, illustré ici pour l'exemple.

Constructeur Drapeau : États-Unis Boeing
Rôle Chasseur d'attaque
Statut Programme abandonné
Premier vol [1]
Coût unitaire 100 millions de dollars
(coût moyen prévu, en 2009)[2]
Nombre construits 1 démonstrateur[1]

Le Boeing F-15SE Silent Eagle était une proposition de mise à jour par Boeing du chasseur d'attaque américain F-15E Strike Eagle, via l'utilisation de technologies de furtivité, comme l'emport d'armement à l'intérieur de soutes et l'emploi de matériaux absorbant les ondes radar.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le , Boeing présenta pour la première fois le démonstrateur F-15SE. Cet appareil était conçu pour employer des technologies de chasseurs de cinquième génération, comme les matériaux absorbant les ondes radar (désignés « RAM » en anglais, pour Radar-Absorbent Material), pour réduire de manière significative sa surface équivalente radar (SER). Il possédait un niveau de furtivité que le Gouvernement des États-Unis aurait autorisé à l'export, étant optimisé pour les missions air-air — donc essentiellement contre les radars en bande X — et beaucoup moins pour les missions d'attaque, les radars terrestres employant d'autres fréquences pour détecter leurs cibles[3]. Différents niveaux de réduction de la surface équivalente radar furent étudiés[4] et Boeing détermina que cette furtivité serait dans la plage de celle des avions de cinquième génération tels que le F-35 Lightning II vu du secteur frontal[5].

Une caractéristique unique du F-15SE venait de ses baies d'armement conformes (en anglais : conformal weapons bays, ou CWB), qui auraient remplacé les réservoirs conformes de carburant (en anglais : conformal fuel tanks, ou CFT) d'origine du F-15E et auraient permis d'emporter de l'armement en position interne — au prix d'une réduction de la capacité totale en carburant —, ainsi que les deux dérives verticales, qui étaient inclinées de 15° vers l'extérieur pour réduire la SER[6]. Les armements pouvaient également être emportés sous des pylônes externes installés sous les ailes. Les F-15SE nouvellement produits auraient été plus légers et plus économes en carburant que les appareils obtenus par la conversion de F-15E existants, en raison des dérives inclinées, des commandes de vol électriques et de leur équipement de guerre électronique numérique[7], ce qui permettait d'installer deux pylônes d'emport d'armement supplémentaires sous les ailes[8]. Le F-15SE devait être équipé d'un radar à antenne active Raytheon et d'un nouveau système de guerre électronique BAE Systems[9].

En , Boeing lança officiellement la vente du F-15SE sur le marché international[9]. Il fut essentiellement présenté à des clients déjà possesseurs du F-15, tels qu'Israël, l'Arabie saoudite, le Japon et la Corée du Sud[6],[10],[11]. Boeing estima le prix unitaire de l'avion à une valeur d'approximativement 100 millions de dollars, comprenant les pièces détachées et le support technique. Son coût inférieur, comparé à celui des chasseurs de cinquième génération, devait permettre de le rendre attractif sur le marché de l'export[9],[12]. En 2009, Boeing entama des négociations avec la Corée du Sud au sujet du Silent Eagle, mais était dans l'incapacité de le vendre à des clients internationaux sans obtenir une licence d'exportation de la part du gouvernement américain[13]. Boeing déposa une demande de licence d'exportation au début de l'année 2010[14] et la reçut en juillet[15]. En , l'accord fut donné pour l'export des analyses de la SER et de la suite de guerre électronique du F-15SE vers la Corée du Sud[16].

Pendant les mois d'août et de , Boeing évalua un F-15E avec différents revêtements absorbant les ondes radar, afin d'en sélectionner un pour le futur appareil de production[17]. Le premier F-15E de production (immatriculé 86-0183) fut modifié au standard F-15E1 pour servir de démonstrateur. Il effectua son premier vol le , doté d'un CWB sur le côté gauche de son fuselage[1],[15], puis lança un AIM-120 AMRAAM depuis ce même CWB le [18].

Recherche de clients et de partenaires[modifier | modifier le code]

Boeing sollicita l'implication d'autres compagnies dans le projet pour partager les risques et réduire les coûts[19]. En , Boeing signa un accord avec le constructeur Korea Aerospace Industries (KAI) pour qu'il conçoive et fabrique les baies d'armements conformes (CWB) du F-15SE[20]. KAI avait déjà précédemment produit des ailes et des fuselages avant pour les F-15K et F-15SG. En , le quotidien anglophone The Korea Times rapporta que seulement 10 % des travaux de conception des CWB avait été réalisé, et que le développement des dérives inclinées avait été suspendu en 2010[21]. Toutefois, Boeing affirma que le développement continuait, avec des essais en soufflerie d'une maquette, prévus pour le printemps 2012[22].

Le F-35 Lightning II a été le rival imbattable du F-15SE, lors des diverses compétitions visant à sélectionner de nouveaux armements pour le futur de nombreux pays.

Israël lança de nombreuses discussions sur la possibilité d'envisager le F-15SE comme une alternative au F-35[23] puis, en , le pays opta pour l'achat du F-35[24]. En 2015, Israël exprima le besoin d'un escadron supplémentaire de F-15 basés sur le standard du F-15SE, comme « lot de consolation » à la suite du retrait par les États-Unis d'une partie des sanctions contre l'Iran[25].

En , l'Arabie saoudite envisagea l'achat de 72 F-15[26]. Bien que le F-15SE reçut initialement toutes les attentions[27], ce fut finalement le F-15SA — moins évolué — qui fut commandé en 2012, à hauteur de 84 exemplaires[28],[29].

Le F-15SE fut proposé pour le projet japonais F-X, mais le Japon décida à la place d'acheter le F-35, en 2011[30],[31].

Dans le cadre du programme de chasseur F-X III sud-coréen, le F-15SE fut proposé face au F-35 et à l'Eurofighter Typhoon. Des F-15 existants furent utilisés pour un duel contre le Typhoon[32], et un simulateur de vol du F-35, le constructeur Lockheed Martin ayant refusé que les pilotes sud-coréens puissent tester l'avion en pilotant des « exemplaires réels »[33]. Le , le DAPA (Defense Acquisition Program Administration) sud-coréen annonça que le F-15SE était le seul candidat restant, le F-35 étant trop cher et le Typhoon étant disqualifié à la suite de défauts sur sa proposition. Le , le Ministre de la Défense rejette ces résultats, affirmant qu'une nouvelle compétition serait organisée[34]. Le , les chefs militaires de la Corée du Sud annoncèrent qu'elle allait acheter le F-35A, à hauteur de 40 exemplaires[35].

Lors d'une démonstration en Corée du Sud pendant la même période, le constructeur Boeing montra qu'il avait abandonné le F-15SE pour se lancer dans un concept qu'il désignait « Advanced F-15 »[35].

En 2018, on spécule sur l'achat par la Force aérienne et spatiale israélienne d'une version nommé F15IA (Israel Advanced), basée sur le prototype du F-15SE avec de nombreux équipements provenant d'Israel Aerospace Industries[36] mais cela n'a pas été confirmé en date du [37].

Spécifications techniques[modifier | modifier le code]

Les spécifications techniques sont basées sur celles du F-15 Strike Eagle, duquel est dérivé le F-15SE Silent Eagle

Données de USAF F-15E fact sheet[38], F-15 Eagle & Strike Eagle[39], Silent Eagle[40]

Caractéristiques générales

Performances

Armement

Avionique


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Phillip Carder et Mary Ann Brett, « Boeing F-15 Silent Eagle Demonstrator Makes 1st Flight », Boeing, (consulté le 27 août 2018).
  2. (en) Alon Ben-David, « Boeing unveils Silent Eagle » [archive du ], Jane's Information Group, (consulté le 27 août 2018).
  3. (en) « Clarification » [archive du ], sur airforce-magazine.com, Air Force magazine, (consulté le 27 août 2018).
  4. (en) Graham Warwick, « Boeing Studies Stealth Eagle Options », Aviation Week,‎ .
  5. (en) « F-15 Silent Eagle Media Briefing » [archive du ], Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  6. a et b (en) Amy Butler, « Boeing Unveils New, Stealthy Silent Eagle F-15 », Aviation Week, (consulté le 27 août 2018).
  7. (en) Graham Warwick, « Silent Eagle – How Stealthy? », Aviation Week,‎ .
  8. (en) Greg Waldron, « South Korea weighs option to replace F-4E Phantoms », Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  9. a b et c (en) Stephen Trimble, « Boeing unveils upgraded F-15 Silent Eagle with fifth-generation features », Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  10. (en) Patricia Frost, Damien Mills et Paul Lewis, « Boeing Unveils New International F-15 Configuration: The F-15SE » [archive du ], Boeing, (consulté le 27 août 2018).
  11. (en) Jon Lake, « Boeing Unveils Stealthy Eagle Variant », Air International, vol. 76, no 5,‎ .
  12. (en) Amy Butler, « Stealthy F-15 Could Enliven St. Louis Facility », Aviation Week,‎ .
  13. (en) John Reed, « Boeing Anticipates Approval To Export F-15 Silent Eagle » [archive du ], Defense News, (consulté le 29 août 2018).
  14. (en) Stepehn Trimble, « Boeing applies to export F-15SE to South Korea » [archive du ], Flightglobal, (consulté le 27 août 2018).
  15. a et b (en) Stephen Trimble, « F-15 Silent Eagle scores two firsts with export license, flight test » [archive du ], Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  16. (en) Jung Sung-ki, « US approves sale of stealthy F-15 to South Korea », The Korea Times, (consulté le 27 août 2018).
  17. (en) Amy Butler, « Boeing Looks To Midsummer For First Silent Eagle Flight », Aviation Week,‎ .
  18. (en) Phillip Carder et Mary Ann Brett, « Boeing F-15 Silent Eagle Demonstrator Completes 1st Weapon Launch », Boeing, (consulté le 27 août 2018).
  19. (en) Stephen Trimble, « Boeing eyes risk-sharing, lower costs for $100 million F-15SE » [archive du ], Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  20. (en) Phillip Carder et Changgyun Koh, « Boeing, Korea Aerospace Industries Sign Agreement for Production of F-15 Silent Eagle Conformal Weapons Bay », Boeing, (consulté le 27 août 2018).
  21. (en) Tae-hoon Lee, « Boeing may give up offering stealthy jet », The Korea Times, (consulté le 27 août 2018).
  22. (en) Greg Waldron, « Seoul kicks off F-X III competition », Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  23. (en) Yaakov Katz, « Israel debates F-15 purchase », Jerusalem Post, (consulté le 27 août 2018).
  24. (en) Luis Ramirez, « Israeli Purchase of Fighter Jets Seen as Litmus Test for Continued US Support », VoA news, (consulté le 27 août 2018).
  25. (en) Arie Egozi, « Israel requests extra squadron of F-15s », Flight global, (consulté le 27 août 2018).
  26. (en) Douglas Barrie, « U.S., Saudis Deal For Additional Eagles », Aviation Week,‎ .
  27. (en) Greg Grant, « Saudis Eye Buying 72 F-15s », DoD buzz, (consulté le 27 août 2018).
  28. (en) Dave Majumdar, « US finalises $11.4 billion Saudi order for F-15s », Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  29. (en) « 2010–12 Saudi Shopping Spree: F-15s, Helicopters & More », Defense Industry Daily, (consulté le 27 août 2018).
  30. (en) Bradley Perrett, « Bidders Await Japanese F-X RFP », Aviation Week,‎ .
  31. (en) « US Lockheed Martin F-35 chosen as Japan fighter jet », BBC News, (consulté le 27 août 2018).
  32. (en) Greg Waldron, « Seoul readies F-X III RFP », Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  33. (en) Song Sang-ho, « Controversy grows over F-35 flight test », The Korea Herald, (consulté le 27 août 2018).
  34. (en) Sam Kim et Julie Johnsson, « Boeing Spurned as South Korea Plans New Tender for Jet Fighters », Bloomberg, (consulté le 27 août 2018).
  35. a et b (en) Greg Waldron, « South Korea to obtain 40 F-35As », Flight Global, (consulté le 27 août 2018).
  36. « Israël lance le programme F-15 « Israël Advanced Eagle » ! », sur http://psk.blog.24heures.ch/, (consulté le 6 décembre 2018).
  37. (en) « IDF: No decision on advanced F-15s as yet », (consulté le 6 décembre 2018).
  38. (en) « F-15E Strike Eagle », United States Air Force (USAF), (consulté le 27 août 2018).
  39. (en) Davies 2005, p. Appendix 1.
  40. (en) « Boeing Silent Eagle » [archive du ], Boeing (consulté le 27 août 2018).
  41. (en) « Silent Eagle F-15SE » [archive du ], Defense Update, (consulté le 27 août 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.