Bodongpa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le bodongpa, ou tradition bodong, est une école basée sur les enseignements sakyapa et nyingmapa du bouddhisme tibétain[1], fondée par Kadampa Geshe Mudra Chenpo en 1049[2].

Le monastère bodong fut établi par Kadampa Geshe Mudra Chenpo en 1049 après que Nyan Lotsawa Dharma Drakpa fut rentré d'Inde[3]

Bodong Panchen Chole Namgyal (bo dong pan chen phyogs las rnam rgyal), aussi appelé Pandita Chokley Namgyal, (1376-1451), est un des savants les plus connus de cette tradition.

La papesse tibétaine Samding Dorje Phagmo, ou « Truie de diamant », a suivi cet enseignement.

Les aires nomades du nord du Shekar étaient les domaines des gouverneurs de Porong, ils furent, avec les gouverneurs du Lato et Gungthang, des adeptes de la tradition bodong et sont restés en relation étroite avec ces familles de gouverneurs[4].

La lignée a survécu jusqu'en 1959 au Tibet[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stephen Batchelor, The Tibet Guide, 1987, p. 269
  2. (en) http://www.treasuryoflives.org/tradition/Bodong
  3. (en)The Bodong Tradition
  4. (en) Revue d’Études Tibétaines, CNRS, no 15, novembre 2008.