Bodilis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Finistère
Cet article est une ébauche concernant une commune du Finistère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Bodilis
La mairie
La mairie
Blason de Bodilis
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Morlaix
Canton Landivisiau
Intercommunalité Pays de Landivisiau
Maire
Mandat
Albert Moysan
2014-2020
Code postal 29400
Code commune 29010
Démographie
Gentilé Bodilisiens
Population
municipale
1 567 hab. (2013)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 51″ Nord 4° 06′ 56″ Ouest / 48.530833, -4.115556
Superficie 20,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Bodilis

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Bodilis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bodilis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bodilis
Liens
Site web http://www.bodilis.org

Bodilis [bodilis] est une commune française, située dans le département du Finistère en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bodilis est attesté en 1486.

Bodilis, en breton Bodiliz, provient du vieux-breton Bot signifiant "demeure", "résidence", et Iliz signifiant "église".

Bot an iliz, « la résidence près de l'église », s'est transformé en Bodiliz au fil des siècles avec la disparition de l'article défini.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? en cours Albert Moysan DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau du Royaume-Uni Holbeton (Royaume-Uni)Sous-modèle utilisé pour la maintenance du modèle {{Jumelage}} via les pages liées. Sous-modèle utilisé pour la maintenance du modèle {{Jumelage}} via les pages liées.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 675 1 760 1 790 1 782 1 741 1 898 1 940 2 030 1 910
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 803 1 811 1 803 1 756 1 759 1 809 1 777 1 738 1 795
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 814 1 828 1 891 1 732 1 661 1 556 1 587 1 538 1 412
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2012
1 114 1 035 1 076 1 209 1 222 1 302 1 512 1 541 1 563
2013 - - - - - - - -
1 567 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

École privée mixte Notre-Dame (enseignements de la maternelle au CM2).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune de Bodilis compte un certain nombre de bâtiments anciens, notamment dans le bourg, avec l'enclos paroissial et l'église Notre-Dame construite au XVIe siècle. Plusieurs autres constructions datant de cette époque entourent la place de l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Loeiz ar Floc'h
  • Le barde Jean-Louis Floc'h, dit Loeiz ar Floc'h, né le à Bugne en Bodilis, décédé le à Lesneven, a raconté sa vie et ses nombreux métiers (il fut séminariste, sabotier, employé des chemins de fer, apiculteur, marchand ambulant de livres et de plantes médicinales) dans un livre en langue bretonne intitulé Va zamm buhez ("Mon morceau de vie"), édité en 1935. Il s'illustra surtout par sa contribution au renouveau de la culture et de la littérature bretonnes, participant au gorsedd des druides. Il est l'auteur de comédies et de contes rédigés dans un breton populaire et truculent. Il entretint des relations épistolaires avec les gens les plus en vue du mouvement breton.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.