Bocicoiu Mare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Bocicoiu Mare
Lunca la Tisa Zufahrt.jpg
Noms locaux
(ro) Bocicoiu Mare, (hu) Nagybocskó, (uk) Великий БичківVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Bocicoiu Mare (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
24,02 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Bocicoiu Mare jud Maramures.jpg
Démographie
Population
3 818 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
159 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Liviu Lazarciuc (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Site web

Bocicoiu Mare (Nagybocskó en hongrois, Groß Botschko en allemand, Великий Бичкив en ukrainien) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

Une maison typique de Bocicoiu Mare

Bocicoiu Mare est située au nord-est du județ, au bord de la Tisa, le long de la frontière ukrainienne, à 9 km de Sighetu Marmației, la capitale historique de la Marmatie et à 73 km de Baia Mare, la préfecture du județ.

La commune se compose des villages de Bocicoiu Mare (713 habitants en 2002), de Crăcinești (1 492 habitants en 2002), de Lunca la Tisa (918 habitants en 2002) et de Tisa (1 345 habitants en 2002).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1373 où elle est appelée "Boshko" (qui pourrait dériver du mot slave "bicsok" signifiant bœuf).

En 1566, il appartient à la famille Báthory qui, en 1711, y possède un château.

Lors de l'éclatement de l'Empire austro-hongrois en 1918, l'ancien comitat de Maramures du royaume hongrois est partagé entre la Tchécoslovaquie et la Grande Roumanie.

Les villages bâtis de part et d'autre de la Tisa sont partagés eux-aussi, le nord intégrant la Ruthénie subcarpathique tchécoslovaque et le sud le royaume roumain.

Après la seconde Guerre mondiale, ils seront partagés entre la République socialiste soviétique d'Ukraine, aujourd'hui l'Ukraine et la Roumanie.

Jusqu'en 1944, la ville comptait une importante communauté juive qui fut exterminée pendant la Shoah.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 161 Roumains (2,8 % de la population), 455 Hongrois (8 %), 1 637 Allemands (28,8 %) et 3 424 Ukrainiens (60,3 %)[1].

En 1930, les autorités recensaient 586 Roumains (12,6 %), 527 Hongrois (11,3 %), 1 312 Juifs (28,1 %) et 2 177 Ukrainiens (46,7 %).

En 2002, la commune comptait 1 447 Roumains (32,4 %), 371 Hongrois (8,3 %) et 2 639 Ukrainiens (59,1 %)[2].

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
3 4874 8055 6814 6623 6194 3854 6814 46840 461[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]