Bob Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon et Bob Simon (homonymie).
Bob Simon
Nom de naissance Robert David Simon
Naissance
New York, Bronx (États-Unis)
Décès (à 73 ans)
New York, Manhattan (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession

Robert David "Bob" Simon, né dans le Bronx à New York (États-Unis) le et mort dans cette ville, à Manhattan, le , est un journaliste américain, correspondant de la chaîne de télévision CBS News.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant sa carrière, il a couvert crises, guerres et troubles dans pas moins de soixante-sept pays, dont le retrait des troupes américaines du Vietnam, la guerre du Kippour en 1973 et les manifestations d'étudiants de la place Tiananmen en Chine en 1989. Au cours de la guerre du Golfe en 1991, il est capturé avec quatre membre de son équipe de télévision et emprisonné par l'Irak pendant quarante jours et relatera cette expérience dans un livre, Forty Days (Quarante Jours).

Il est correspondant régulier de la CBS pour l'émission 60 Minutes en 1996 puis pour 60 Minutes II en 1999. Au moment de sa mort, il était correspondant principal à l'étranger pour 60 Minutes.

Pour ses reportages réalisés au cours de ses 47 ans de carrière, il a gagné plus de quarante récompenses majeures, dont le prix Overseas Press Club (en) ainsi que 27 Emmy Awards en journalisme.

Le 11 février 2015, Simon est impliqué dans un accident de voiture alors qu'il circulait dans un taxi à Manhattan. Transporté au St. Luke's–Roosevelt Hospital (en), il y meurt peu après.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Bob Simon CBS Correspondent is killed in Manhattan car crash, The New York Times, consulté le 12 février 2015
  2. (en) 1995 : for his coverage of the assassination of Israeli Prime Minister Yitzhak Rabin., 1999 : for a body of work by an outstanding international journalist on a diverse set of critical global issues.“ et 2012 : for report about Armand Diangienda, a Congolese man who taught himself to read music and play piano, trombone and cello while recruiting potential oboists and trumpeters with even less experience than he had.

Liens externes[modifier | modifier le code]