Bob Ross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bob Ross
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Nom de naissance
Robert Norman RossVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Bob RossVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Influencé par
William Alexander (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert Norman « Bob » Ross (né le à Daytona Beach, en Floride ; mort le à New Smyrna Beach, en Floride) est un peintre et animateur de télévision américain.

Il est principalement connu pour son émission The Joy of Painting (en), initialement diffusée de 1983 à 1994 sur la chaîne américaine PBS, et qui est par la suite diffusée à l'international; au Canada, au Mexique, et dans quelques pays d'Europe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Bob Ross est né en Floride, à Daytona Beach, et a grandi à Orlando[1]. Il a un demi-frère, Jim, qu'il mentionne parfois dans son émission[2]. Alors qu'il travaille comme charpentier avec son père, il perdit une partie de son index gauche sans que cela n'ai d'impact sur sa façon de tenir une palette[3].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Bob Ross est enrôlé dans l'Armée de l'Air à 18 ans, où il sert en tant que technicien chargé des dossiers médicaux[3]. Il gagne en grade, et devient sergent au sein de l'U.S. Air Force Clinic à la base d'Eielson en Alaska[4],[5]. En Alaska, il est inspiré par les montagnes enneigées, et en fera un thème récurrent dans ses peintures. Il perfectionne sa technique de peinture rapide afin de peindre pendant les courtes pauses qu'on lui offre, et pour les vendre par la suite[6]. Ayant occupé des postes militaires à responsabilités qui l'obligeaient à être, selon ses propres mots, "un gars exigeant et difficile", "le gars qui vous oblige à nettoyer les latrines, à faire votre lit, le gars qui vous crie dessus à chaque retard", Bob prend la résolution, s'il quitte l'armée, de ne jamais crier à nouveau[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bob Ross eut deux enfants, Bob et Steven avec sa première femme Lynda Brown. Steven apparut occasionnellement dans The Joy of Painting, et devint un enseignant certifié par Bob Ross[7]. Le dernier épisode de la première saison fut un question-réponse où Steven lut une série de questions techniques posées par les téléspectateurs et pour lesquelles Bob Ross répondit l'une après l'autre et technique par technique jusqu'à produire une toile complète.

Bob Ross et Lynda Brown divorcèrent en 1981. Il eu un fils appelé Morgan avec sa seconde femme, Jane, qui devient également un peintre accompli[7]. En 1993, Jane mourut d'un cancer et Bob Ross ne se remaria pas.

Maladie et décès[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, Bob Ross est diagnostiqué comme atteint d'un cancer des nœuds lymphatiques, ce qui le force à arrêter son émission The Joy of Painting après le dernier épisode, diffusé le 17 mai 1994. Il meurt des suites de son cancer à l'âge de 52 ans le 4 juillet 1995[8][7]. Il est enterré au Woodlawn Memorial Park en Floride[9].

Hommages posthumes[modifier | modifier le code]

  • Un personnage de la série The Boondocks apparu lors de l'épisode "Riley Wuz Here" est basé sur le personnage de Bob Ross[10].
  • Le 29 octobre 2012, Google célèbre le 70e anniversaire de sa naissance via son Google Doodle. Bob Ross y est représenté dessinant la lettre O sur une de ses peintures de paysage; clin d'œil aux derniers ajouts qu'il faisait sur ses toiles[11],[12].
  • À partir du 29 octobre 2015, Twitch diffuse l'intégralité des épisodes de The Joy of Painting pendant 8 jours; en commémoration à ce qui aurait pu être son 73e anniversaire, et également dans le cadre de l'ouverture de Twitch Creative, dédié aux artistes. L'épisode final rassembla plus de 150'000 personnes en direct[13],[14],[15].
  • Dans l'épisode "What about Discord?" de la série My Little Pony: Frienship is Magic le personnage Discord apparaît vêtu de manière similaire à Bob Ross, copiant les cheveux afro et la barbe pendant qu'il peint sur une toile d'une manière similaire à l'émission[16].

Carrière artistique[modifier | modifier le code]

Durant son séjour en Alaska, Ross travaillait comme barman à temps partiel lorsqu'il découvrit à la télévision une émission appelée The Magic of Oil Painting, animée par le peintre allemand Bill Alexander[3]. Ross étudia avec Alexander et découvrit après qu'il était capable de gagner plus d'argent en vendant ses toiles qu'avec sa solde de l'Air Force. Il prit donc sa retraite après vingts années de service avec le grade de Sergent-chef.[5] Il devint par la suite célèbre à travers le monde pour avoir créé et animé l'émission de télévision The Joy of Painting[7].

Avant le lancement de l'émission, Ross essaya de promouvoir sa technique de peinture mais sans grand succès. Il devait également trouver un moyen de réduire ses dépenses ce qui l'amena à faire permanenter ses cheveux afin d'économiser sur ses frais de coiffeur. Cette coupe ne lui plaisait pas mais elle devint une caractéristique iconique de son image[3].

L'émission fut diffusée pour la première fois du 11 janvier 1983 au 17 mai 1994 mais des rediffusion continuent toujours d'être faites dans plusieurs pays. Durant chaque épisode d'une demi-heure, Ross apprend au téléspectateur la peinture à l'huile grâce à une technique rapide utilisant une palette limitée de couleurs et décomposée en étapes simples. La critique d'art Mira Schor le compara à Fred Rogers, animateur de Mister Rogers's Neighborhood, en rapprochant leurs voix douces et leur rythme lent[17].

Bob Ross connut plus tard le succès en créant une entreprise de 15 millions de dollars pour produire sa propre ligne de matériel de peinture et de guides mais également en proposant des cours donnés par des enseignants formés à la "méthode Bob Ross"[18]. Dans un interview de 1990, Ross annonça que toutes ses peintures furent données aux chaînes de service public. Ses profits vinrent des ventes de ses vingt livres, de ses cent vidéos, des bénéfices des quelques 150 enseignants formés à ses techniques  et de sa ligne de matériel de peinture[6].

Ross filma également la vie sauvage, en particulier les écureuils, généralement depuis son jardin. Des petits animaux ont souvent fait leur apparition dans The Joy of Painting, y compris durant ses travaux les plus techniques, car il avait l'habitude de recueillir les animaux sauvages blessés ou abandonnés[6].

Technique[modifier | modifier le code]

Ross utilisa la technique du humide-sur-humide dans laquelle le peintre continue d'ajouter de la peinture par dessus la couche précédente toujours humide plutôt que de devoir perdre du temps à attendre que chaque couche sèche. Depuis son lancement, le programme à maintenu le panel d'outils et de couleurs simple afin que les téléspectateurs n'aient pas à investir beaucoup dans un équipement coûteux. Ross recommande fréquemment l'usage de diluant sans odeur (white spirit désaromatisé) pour nettoyer les pinceaux. En combinant l'usage de la méthode de peinture humide avec des brosses larges mais également des couteaux de peintre, Ross peint des arbres, nuages, montagnes et cours d'eau en quelques secondes. Chaque peinture est commencée par quelques traits qui ressemblent plus à des traces de couleur. Au fur et à mesure des ajouts, ces tâches finissent par former des paysages complexes[19],[18].

Influences[modifier | modifier le code]

Ross dédia le premier épisode de la deuxième saison de The Joy of Painting à Bill Alexander, expliquant "il y a des années de cela, Bill m'a appris cette fantastique technique et j'ai eu le sentiment que comme il m'avais donné ce précieux cadeau, j'avais besoin de le partager avec vous [le téléspectateur]"[20]. Alors que la popularité de Ross grandissait, ses relations avec Alexander se dégradèrent. Ce dernier annonça au New York Times en 1991 : "Il m'a trahi.  J'ai inventé le humide-sur-humide, je l'ai formé et il pense qu'il peut mieux le faire."[18] Les historiens de l'art ont signalé que la technique du humide-sur-humide (ou alla prima) a en fait été inventée en Flandre au cours du XVe siècle et fut entre autres utilisée par Frans Hals, Diego Velázquez, le Caravage, Paul Cézanne, John Singer Sargent et Monet[21],[22].

Ross a noté que les paysages qu'il a peint ont été fortement inspirés par son séjour en Alaska où il était stationné durant la majorité de sa carrière dans l'Air Force. Il répéta régulièrement dans son émission sa croyance dans le fait que chacun était doté d'un talent artistique et pouvait devenir un artiste accompli avec du temps, de la pratique et des encouragements. Il aimait à dire "on ne fait pas d'erreurs, il n'y a que de joyeux accidents"[23]. En 2014, le blog FiveThirtyEight a réalisé une étude statistique des 381 épisodes dans lesquels Ross a peint en direct, concluant que 91 % de ses peintures contenait au moins un arbre, 44 % contient des nuages, 39 % des montagnes et 34 % des lacs de montagne. Selon sa propre estimation, Bob Ross a réalisé environ 30 000 peintures au cours de sa vie[24].

Style[modifier | modifier le code]

Ross est connu pour ses expressions comme "happy little trees" (joyeux petits arbres)[25]. Dans la plupart des épisodes de The Joy of Painting, Ross explique que l'un de ses moments préférés dans la peinture est quand il nettoie son pinceau. Plus précisément, il appréciait sa méthode qui consiste à sécher son pinceau précédemment trempé dans du solvant désaromatisé en le frappant contre le chevalet. À la fin de chaque épisode, Ross était connu pour dire "So from all of us here, I'd like to wish you happy painting, and God bless, my friend." (de notre part à tous, je vous souhaite une joyeuse peinture et que Dieu vous bénisse, mon ami).

Lorsque questionné sur son approche décontractée et son attitude calme et heureuse, il répondit : " j'ai reçu une lettre de quelqu'un il y a quelque temps qui disait, Bob, tout dans ton monde semble être heureux. C'est certain. C'est pour cela que je peint. C'est parce que je peux créer le type de monde que je veux et je peux rendre ce monde aussi heureux que je veuille. Si vous voulez de mauvaises choses, zappez, regardez les informations."[26]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bob Ross, Television’s Favorite Artist », Bob Ross Incorporated (consulté le 5 novembre 2015)
  2. Épisode Home Before Nightfall, treizième épisode de la 28e saison de la série The Joy of Painting, d'une durée de 2:48 minutes. Diffusé pour la première fois le 19 avril 2008 sur le réseau PBS. Autres crédits : Schenck, Sally (director).
  3. a, b, c et d (en) Kristin Congdon, Doug Blandy et Danny Coeyman, Happy Clouds, Happy Trees: The Bob Ross Phenomenon, University Press of Mississippi,‎ (ISBN 1617039950)
  4. « Before they were famous, Airman edition », U.S. Air Force Live
  5. a, b et c 5things, « 5 (Happy Little) Things You Didn't Know About Bob Ross », Mental Floss,‎ (consulté le 10 décembre 2013)
  6. a, b et c Shrieves Linda, « Bob Ross uses his brush to spread paint and joy », Orlando Sentinel,‎ (lire en ligne)
  7. a, b, c et d « Bob Ross 52, Dies; was a painter on TV », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  8. Shrieves Linda, « Painter Bob Ross Dies At 52 », Orlando Sentinel,‎ (lire en ligne)
  9. Morfit, Cameron, « The Mellow, and Undying, Magic of Happy Little Trees », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  10. Bio Staff, « Bob Ross: 13 Happy Little Facts About the Iconic PBS Painter », Biography,‎ (consulté le 1er novembre 2015)
  11. Chloe Albanesius, « Bob Ross Paints 'Happy Little Trees' for Google Doodle », PC Magazine,‎ (consulté le 29 octobre 2012)
  12. Driscoll, Molly, "Bob Ross: How did he get so mellow? (+vidéo)", Christian Science Monitor, October 29, 2012. Retrieved 2012-10-29.
  13. Todd Leopold, « Bob Ross Marathon Underway on Twitch TV », CNN.com,‎ (consulté le 30 octobre 2015)
  14. Sam Machkovech, « Twitch launches "Creative" category, eight-day Bob Ross Painting marathon », Arstechnica,‎ (consulté le 30 octobre 2015)
  15. « Bob Ross channel on twitch.tv », The Joy of Painting Marathon - Celebrating the official launch of Twitch Creative! #painting #oilpaint #bobross,‎
  16. « What about discord episode followup »,‎
  17. (en) Mira Schor, Wet: On Painting, Feminism, and Art Culture, Duke University Press,‎ (ISBN 0822319152, lire en ligne)
  18. a, b et c Alessandra Stanley, « TELEVISION; Bob Ross, the Frugal Gourmet of Painting », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  19. (en) « Annuals + Bob Ross = Such Fun », sur WIRED, https://plus.google.com/+WIRED (consulté le 4 janvier 2016)
  20. The Joy of Painting with Bob Ross: Meadow Lake, season 2, episode November 1, 1983
  21. (en) Frederic Taubes, The mastery of alla prima painting, North Light Publishers,‎ (ISBN 9780891340294, lire en ligne)
  22. (en) Al Gury, Alla Prima: A Contemporary Guide to Traditional Direct Painting, Watson-Guptill Pub.,‎ (ISBN 9780823098347, lire en ligne)
  23. (en) Rick Benzel, Inspiring Creativity: An Anthology of Powerful Insights and Practical Ideas to Guide You to Successful Creating, Creativity Coaching Assoc. Press,‎ (ISBN 9780976737100, lire en ligne), p.48
  24. « Study the happy little numbers with a statistical analysis of Bob Ross’ Joy Of Painting », sur www.avclub.com (consulté le 4 janvier 2016)
  25. (en) Kip Pegley, Coming to You Wherever You Are: MuchMusic, MTV, and Youth Identities, Wesleyan University Press,‎ (ISBN 9780819568700, lire en ligne), p.41
  26. Joy Of Painting, Season 15, Episode 12- Forest Lake

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]