Bob Black

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la société image illustrant la politique image illustrant l’anarchisme
Cet article est une ébauche concernant la société, la politique et l’anarchisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bob Black
Description de cette image, également commentée ci-après

Bob Black au Bay Area Anarchist Bookfair en 2011.

Naissance (65 ans)
Détroit, Michigan, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine

Bob Black, né à Détroit le , est un anarchiste américain, principalement connu pour son livre L'Abolition du travail.

Brève biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en sciences sociales et en droit, Bob Black formera, de 1977 à 1983, à peu près seul, la « Dernière Internationale », consacrée à la production d'affiches à tendance anarchiste/situationniste/absurdiste.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bob Black a écrit des articles et des essais dans des centaines de petits périodiques, mais aussi dans le Wall Street Journal, le Village Voice, Semiotext(e), Re-Search.

Il collabore régulièrement au journal américain Anarchy, a Journal, a Desire Armed.

Son livre, L'Abolition du travail (ou Travailler, moi ? Jamais !), de 1985, a été traduit dans sept langues, en particulier pour la première fois en français dans la revue Interrogations en 1990. Il y définit en quoi le travail est un crime contre l’humanité en lui-même ou à travers ses conséquences. Pour l’abolir, il propose une révolution ludique : « Les employés, enrégimentés toute leur vie, happés par le travail au sortir de l’école et mis entre parenthèses par leur famille à l’âge préscolaire puis à celui de l’hospice, sont accoutumés à la hiérarchie et psychologiquement réduits en esclavage. Leur aptitude à l’autonomie est si atrophiée que leur peur de la liberté est la moins irrationnelle de leurs nombreuses phobies. »[1]

Il a participé aussi à l'édition de deux anthologies, l'une de « divagations » (1989), l'autre de diatribes contre le travail (1990).

Il a publié, en 2002, Anarchy after Leftism.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages originaux en anglais[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notices[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. L'Abolition du travail - Partie 3 - L'esclavage volontaire, texte intégral.