Boîte aux lettres morte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le renseignement image illustrant la cryptologie
Cet article est une ébauche concernant le renseignement et la cryptologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Piquet boite morte. Cet instrument a été utilisé depuis la fin des années 1960, pour dissimuler de l'argent, des cartes, documents et microfilms. Le piquet est étanche et peut être enfoncé dans le sol.

Une boîte aux lettres morte est un emplacement permettant à des personnes d’échanger secrètement des messages ou des objets sans avoir besoin de se rencontrer physiquement. La boîte aux lettres morte constitue un coupe-circuit.

Exemples de boîtes aux lettres mortes[modifier | modifier le code]

Échanges libres de fichiers[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dead Drop (USB).

En 2010 est apparu une nouvelle version de dead drop (terme anglais pour « boîte aux lettres morte »), sous forme de performance artistique, et dont le but est de permettre le partage de fichiers librement via une clé USB. L'auteur de cette performance, Aram Bartholl (en), décrit ce système :
« Un-cloud your files in cement! 'Dead Drops’ is an anonymous, offline, peer to peer file-sharing network in public space. »
(« Re-matérialisez vos fichiers dans le ciment ! "Dead drops" est un réseau de partage de fichier pair-à-pair, anonyme, hors-ligne, dans l'espace public »).

Des versions sans fil de ce concept voient le jour[1],[2],[3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]