Boëtius Adams Bolswert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Boëtius à Bolswert)
Aller à : navigation, rechercher
Boëtius Adams Bolswert
Jan Berchmans, by Boetius Adams Bolswert.jpg

Boëtius Adams Bolswert, Portrait du jésuite Jean Berchmans

Naissance
Décès
Activité
Graveur sur cuivreVoir et modifier les données sur Wikidata

Boëtius Adams Bolswert ou Boëtius Adamsz. à Bolswert ou Bodius (vers 1580, Bolsward - 25 mars 1633, Anvers)[1] est un graveur néerlandais du siècle d'or.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boëtius Adams Bolswert est né vers 1580 à Bolsward aux Pays-Bas.

Avec son frère Schelte Adams Bolswert né vers 1586, il s'installe à Amsterdam en 1611. Comme graveurs, les deux frères sont actifs à Amsterdam de 1611 à 1616. En 1620, ils s'installent à Anvers. Boëtius devient membre de la Guilde de Saint-Luc d'Anvers en 1620. En 1624, les deux frères Bolswert entrent dans l'atelier de Pierre Paul Rubens. Boëtius grave de nombreuses œuvres telles que les peintures d'après Michiel Jansz van Mierevelt, David Vinckboons, Abraham Bloemaert, Abraham van Diepenbeeck, Gerard Seghers, Francesco Mazzola dit Le Parmesan.

Il meurt le 25 mars 1633 à Anvers.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les horreurs de la guerre d'Espagne, quatre gravures d'après les dessins de David Vinckboons, 1610.
  • Scènes pastorales, gravures de Boëtius Adams Bolswert d'après Abraham Bloemaert, 1611.
  • Paysages, gravures d'après David Vinckboons et Gillis van Coninxloo, vers 1612-1614.
  • Portraits de Michiel Jansz van Mierevelt, d'Élisabeth et Frédéric de Bohême.
  • Le lit d'état de Philippe Guillaume, prince d'Orange, 1618, Rijksmuseum, Amsterdam.
  • Hendrick Aertssens (auteur des légendes des gravures), Sylva anachoretica Ægypti et Palæstinæ, cinquante gravures de portraits par Boëtius Adams Bolswert d'après Abraham Bloemaert, 1619.
  • Portrait du jésuite Jean Berchmans, vers 1621[2].
  • Joannem Bourghesium, Vitae, passionis et mortis Jesus Christi, Domini Nostri, mysteria, soixante-seize gravures par Boëtius Adams Bolswert, édité par Henri Aertssens, Anvers, 1622.
  • Père Antoine Sucquet, Via vitae aeternae, trente-trois gravures par Boëtius Adams Bolswert, 1623.
  • Boëcius Adams Bolswert, Le pèlerinage des sœurs Colombelle et Volontairette vers leur bien-aimé dans Jérusalem ; leurs aventures, empêchements et fins, texte et vingt-huit gravures par Boëtius Adams Bolswert, édité par Henri Aertssens à Anvers en 1626 pour le texte en flamant, en 1636 pour le texte en français[3].
  • Herman Hugo, Pia Desideria, quarante-huit gravures par Boëtius Adams Bolswert, 1628.
  • Abraham Bloemaert et Boetius Adams Bolwert, Ad sacrum speculum recurris? Hare fixus atque stupe intimoque ocello sanctorum legito parentum eremum, Abr. Bloemaert Invet. ; Boetius A. Bolvert Sculp, 1612[5].

Galeries[modifier | modifier le code]

Sylva anachoretica Ægypti et Palæstinæ, 1619[modifier | modifier le code]

Via Vitæ æternaæ, 1623[modifier | modifier le code]

Pia Desiderada, 1628[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Expositions[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

  • « Ces images, même si elles ne sont pas dénuées de tout caractère moralisateur, illustrent une grande partie des événements du récit. À la manière de Montano (en), d'Otto van Veen ou de Herman Hugo, mais dans un style plus ingénu et plus divertissant, l'artiste retrace l'odyssée de l'âme chrétienne sur le chemin, semé d'embûches, qui doit la ramener à Dieu. Le couple mis en scène n'est toutefois pas celui de l'âme et de l'amour de Dieu, mais celui du vice et de la vertu, incarnés par deux sœurs qui rappellent la polarité entre les Vierges folles et les Vierges sages. » - Ralph Dekoninck, sur Le Pélerinage des sœurs Colombelle et Volontairette vers leur bien-aimé dans Jérusalem[8]

Musée et collections publiques[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Roumanie[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Suisse[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Australie[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Collections privées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Boëtius à Bolswert sur le site web néerlandais RKD
  2. a et b Philadelphia Museum of Art, Portrait de Jan Berchmans dans les collections
  3. a et b Bibliothèque patrimoniale Hendrik Conscience, Boëtius Adams Bloemaert dans les collections
  4. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  5. 24 planches gravées au burin ; 144 x 87 mm. Cf. Europeana Collections[4]
  6. a et b University of Arizona Museum of Art, 17th century prints from the permanent collection, présentation de l'exposition
  7. a et b Titus Brandsma Museum, Boëtius et Schelte Adams Bolswert
  8. Ralph Decononck, Ad Imagen - Statuts, fonctions et usages de l'image dans la littérature spirituelle jésuite du XVIIe siècle, Éditions Droz, 2005, page 355.
  9. Petit Palais, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  10. Musée Plantin-Moretus, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  11. Université de Liège, Les horreurs de la guerre d'Espagne dans les collections
  12. Bibliothèque nationale d'Espagne, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  13. Istituto Nazionale per la Grafica, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  14. Rijksmuseum, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  15. Histoire d'Amsterdam, Le grand incendie du 24 mai 1452
  16. Musée Boijmans van Beuningen, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  17. Brukenthal National Museum, Présentation des collections
  18. British Museum, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  19. National Portrait Gallery, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  20. Victoria and Albert Museum, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  21. Musée d'art et d'histoire de Genève, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  22. Université Harvard, Boëtius Adams Bolswert dans les collections du Fogg Art Museum
  23. Institut d'art de Chicago, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  24. Smart Museum of Art, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  25. Musée des beaux-arts de Houston, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  26. Milwaukee Art Collection, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  27. Metropolitan Museum of Art, Paysage avec ferme dans les collections
  28. Metropolitan Museum of Art, Le jugement de Salomon dans les collections
  29. Rhode Island School of Design Museum, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  30. San Francisco De Young Museum, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  31. National Art Gallery, Washington, Boëtius Adams Bloemaert dans les collections
  32. Davis Museum at Wellesley College, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  33. Musée national de l'art occidental, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  34. Auckland Art Museum Toi o Tamaki, Boëtius Adams Bolswert dans les collections
  35. Guillaume de Bure, Catalogue des livres de feu M. le Duc de La Vallière, chez l'auteur, quai des Augustins à Paris, 1783, n°784 de l'inventaire, page 259.
  36. Polydore-Cherles Vander Meersch, Catalogue raisonné de la précieuse collection de dessins et d'estampes, au nombre de près de 30.000, formant le cabinet de Monsieur Charles Van Hulthem, Imprimerie Van der Meersch, Gand, 1846, n°1071 à 1076 e l'inventaire, pages 170-171.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) Cornelis de Bie, Cabinet d'or de l'art libéral de la peinture, Anvers, 1662, p. 476
  • Œuvres de P.P. Rubens et de A. van Dyck, recueil des principaux tableaux de ces deux illustres peintres gravés par Schelte et Boetius de Bolswert, Luc Vorsterman, Paul Pontius et autres artistes, Amsterdam, 1808 (présentation en ligne).
  • Michael Bryan, A biographical dictionary of painters ans engravers, Mac Millan, New York, 1903 (lire en ligne).
  • Ulrich Thieme et Felix Becker, Allgemeines Lexikon des Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, E.A. Seeman, 1912.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.
  • Evelyne Verheggen, « Het gebruiken de verspreiding van de prenten uit de Pia Desiderada van Boëtius a Bolswert in de Noordelijke Nederlanden », dans l'ouvrage collectif sous la direction de Arie L. Molendijk, Materieel christendom - Religie en materiëlle cultuur in West-Europa, Uitgeverij Verloren, Hilversum, 2003.
  • Walter S. Melion, Meditative Art - The studies in the Northern devotional print, 1550-1625, Saint Joseph's University Press, Phiadelphie, 2010 (présentation en ligne).
  • Tjebbe T. de Jong, Anique C. de Kruijf, Evelyne M.F. Verheggen, Gerdina Eleonora Wuestman, Boëtius et Schelte : de Bolswert à Anvers - L'âge d'or des gravures d'après Bloemaert, Rubens et van Dyck, Éditions Titus Brandsma Museum, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :