Blues Magoos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Blues Magoos
Description de cette image, également commentée ci-après
The Blues Magoos en 1967.
Informations générales
Autre(s) nom(s) The Trenchcoats, Bloos Magoos
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock psychédélique, garage rock, acid rock[1]
Années actives 1964-1972, depuis 2008
Labels Verve, Mercury, Ganim, ABC
Site officiel www.bluesmagoos.net
Composition du groupe
Membres Ralph Scala
Emil « Peppy » Thielhelm
Ron Gilbert
Mike Esposito
Geoff Daking
Jon Finnegan
John Leillo
Eric Kaz
Roger Eaton
Richie Dickon
Dennis LePore
Anciens membres Ron Gilbert
Jon Finnegan
John Leillo
Eric Kaz
Roger Eaton
Richie Dickon
Dennis LePore

Blues Magoos est un groupe de rock américain, originaire du Bronx, à New York. Il est formé dans les années 1960, et s'est notamment distingué dans le genre psychédélique. Après sa séparation en 1972, il se reforme en 2008 et publie son premier album en 43 ans, intitulé Psychedelic Resurrection.

Biographie[modifier | modifier le code]

Première période[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé dans le Bronx en 1964 sous le nom The Trenchcoats. La formation originale comprend Emil « Peppy » Thielhelm Castro (chant et guitare), Dennis LePore (guitare solo), Ralph Scala (orgue et chant), Ron Gilbert (basse) et Jon Finnegan (batterie). Le groupe se fait un nom dans divers clubs de Greenwich Village. Il change son nom en Bloos Magoos et, en 1966 devient Blues Magoos. Mike Esposito se joint à la guitare solo et Geoff Daking à la batterie.

Leur single So I'm Wrong and You Are Right b/w The People Had No Faces au label Verve Records, (des compositions de Rick Shorter[2],[3]) n'attire pas le succès. À la fin 1966, Mercury Records signe le groupe, qui publie son premier album Psychedelic Lollipop – il marque l'un des premiers usages du mot « psychedelic » sur une pochette d'album, avec The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators des 13th Floor Elevators et Psychedelic Moods des Deep. Ils jouent souvent au Chess Mate[4] un lieu particulièrement folk situé à Détroit dont le propriétaire est Morrie Widenbaum, qui a aussi animé des groupes comme Southbound Freeway et Siegel-Schwall Blues Band. En tournée américaine en 1967, les Blues Magoos ouvrent pour The Who et Herman's Hermits.

La chanson la plus connue des Blues Magoos est (We Ain't Got) Nothin' Yet, qui se classe no 5 aux États-Unis à sa sortie en 1967. Toutefois, le groupe ne parvient pas à rééditer ce succès avec ses singles suivants.

En 1969, deux versions concurrentes des Blues Magoos existent : l'une, basée à New York, est menée par le guitariste Emil Thielhelm (alias « Peppy Castro »), tandis que l'autre, composée des autres membres originaux du groupe, s'est déplacée sur la côte ouest des États-Unis. Les Magoos californiens sortent un unique single avant de se séparer ; de l'autre côté du pays, les Magoos de Castro publient deux albums et survivent jusqu'en 1972.

Post-séparation et retour[modifier | modifier le code]

Après un saut dans une pièce musicale, Hair, et après avoir enregistré à Mercury pour Exuma (Tony McKay), Peppy Castro forme Barnaby Bye avec Bobby et Billy Alessi[5]. Le groupe publie deux albums chez Atlantic Records, Room to Grow (1972) et Touch (1973)[6]. En 1981, Castro refait surface avec le groupe Balance dont le morceau Breaking Away atteint la 22e place du Billboard Hot 100.

En juillet 2008, les Blues Magoos, aux côtés des premiers membres Ralph Scala, Castro et Geoff Daking se réunissent pour la première fois depuis des années pour deux concerts, dont un avec The Zombies au Fillmore New York à l'Irving Plaza de New York[7]. En décembre 2009, ils jouent en Espagne au festival Purple Weekend[8]. En 2014, les Blues Magoos publient leur premier album en 43 ans, intitulé Psychedelic Resurrection, et tournent en 2015.

Discographie[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Ron Gilbert - basse (1964-1969)
  • Jon Finnegan - percussions, batterie (1964-1965)
  • John Leillo - percussions (1969-1970)
  • Eric Kaz - claviers (1969-1970)
  • Roger Eaton - basse (1969-1970)
  • Richie Dickon - batterie, percussions (1969-1970)
  • Dennis LePore - guitare (1964-1965)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alan Bisbort et Parke Puterbaugh, Rhino's Psychedelic Trip, Hal Leonard Corporation, (lire en ligne), p. 31.
  2. (en) Way Back Attack - BLUES MAGOOS, (We Ain't Got) Nothin' Yet
  3. (en) 45Cat - The Blues Magoos So I'm Wrong And You Are Right, Catalogue: KF 5044 / KF-5044
  4. (en) « From The VN Archives: Stars like Joni Mitchell, Linda Ronstadt polished their talents at Chessmate coffeehouse blocks from campus | VN », sur Thevarsitynews.net, (consulté le 28 juin 2016).
  5. (en) « Barnaby Bye », Barnaby Bye (consulté le 28 juin 2016)
  6. (en) « Barnaby Bye | Album Discography », AllMusic (consulté le 28 juin 2016)
  7. (en) « Featured Content on Myspace », sur Blogs.myspace.com (consulté le 28 juin 2016).
  8. (en) « Purple Weekend 2009 at Estadio Hispánico (León) on 4 Dec 2009 — », sur Last.fm (consulté le 28 juin 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]