Blue Fire Megacoaster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blue Fire Megacoaster
Description de cette image, également commentée ci-après

Looping vertical de Blue Fire

Localisation Europa Park(Rust), Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Zone du parc Drapeau de l'Islande Quartier islandais
Ouverture
Constructeur Mack Rides
Données techniques
Structure Métal
Type Montagnes russes lancées
Type de propulsion LSM
Hauteur maximale 38 m
Longueur 1 056 m
Vitesse maximale 100 km/h
Accélération maximale 3,8 g
Durée du tour 2 min 30
Nombre d’inversion(s) 4
Capacité 1 720 personnes par heure
Taille minimale
requise pour l’accès
1,30 m
Coût entre 7 et 8 millions d'euros sans les décors

Fiche de Blue Fire Megacoaster sur rcdb.com

Images de Blue Fire Megacoaster sur rcdb.com

Blue Fire est un parcours de montagnes russes lancées en métal (Launch Coaster) situé à Europa Park et ouvert depuis le .

En 2010, Gazprom devient le sponsor officiel de l'attraction avec l'inauguration du Hall Gazprom, invitant ses visiteurs à la découverte de l'énergie et servant de nouvelle entrée au Blue Fire. Le logo de l'attraction a également été modifié à l'issue de ce nouveau partenariat.

Description[modifier | modifier le code]

Blue Fire a été construit le 4 avril 2009 pour s'inscrire dans le nouveau quartier islandais du parc[1].

Il s'agit de la première attraction du parc à posséder des inversions.

Parcours[modifier | modifier le code]

Vidéo off-ride.

Blue Fire combine un parcours de montagnes russes lancées et des éléments de dark ride. La portion de parcours scénique occupe les 45 premières secondes[2] puis le train sort du bâtiment et est propulsé à 100 km/h en 2,5 secondes grâce à un moteur linéaire, sur une piste de lancement longue de 80 mètres[3]. Cette accélération procure 1.13 g d'accélération horizontale. Le système de propulsion est identique à celui de Maverick, des montagnes russes lancées ouvertes à Cedar Point en 2007.

Le train est lancé sur un Horseshoe culminant à 38 mètres de haut[4], puis entre dans un looping vertical de 32 mètres, ce qui en fait le plus haut looping de montagnes russes lancées d'Europe. Ensuite, il y a un overbanked turn puis les frein de mi-parcours en hauteur, puis sur un twisted horseshoe roll passant partiellement au-dessus d'un lac. Suivent une bosse provoquant un airtime, et le parcours finit par un Heartline Roll pris assez rapidement, ce qui en résulte par un effet d'éjection du passager du train, s'ensuit ensuite les freins finaux.

L'élément « twisted horseshoe roll » de Blue Fire est le premier du genre à être intégré à des montagnes russes européennes, et représente également une innovation dans les constructions Mack Rides.

Le train ne peut pas rester coincé dans le looping (à l'inverse du Sirocco à Walibi Belgium où le train est resté coincé dans le looping la tête en bas) car pour passer le looping, il doit passer l'horseshoe qui est plus haut de 6 mètres.

Construction[modifier | modifier le code]

Logo de l'attraction.

Blue Fire a ouvert dans un nouveau quartier sur le thème de l'Islande, qui porte l'étendue du parc à 85 hectares[1]. Les gérants du parc, Roland et Jürgen Mack, ont inauguré le terrain nouvellement acquis en juin 2008. Les publicités diffusées faisaient référence à l'accélération, les inversions, l'énergie et le thème islandais des montagnes russes[5]. Au mois d'août a été publiée une bande-annonce animée présentant les décors islandais ainsi que des portions du tracé de l'attraction.

La construction de Blue Fire a commencé au début du mois de septembre 2008[6], et le parc a publié le premier communiqué de presse concernant sa nouvelle attraction le 18 septembre[2]. Le document confirmait que le parc s'étendait de 15 hectares et apportait des détails sur le système de propulsion et les trains. Il mentionnait également le record de hauteur européen détenu par le looping vertical de Blue Fire (32 mètres), une information contestée par le blogueur Lance Hart, qui a rappelé que le premier looping de Dragon Khan, à PortAventura, atteint 36 mètres[2]. Le parc a depuis précisé que le looping de Blue Fire est le plus grand d'Europe sur des montagnes russes lancées.

La construction de Blue Fire s'est achevée au mois de décembre 2008[2]. Il est inauguré le 1er avril 2009 et ouvert au public trois jours plus tard.

Les travaux d'accès au quartier islandais, où se trouve Blue Fire, ont nécessité de retirer une partie du parcours de Fjord Rafting pour permettre l'accès au site de construction. Le tronçon a été remis en place avant la réouverture du parc pour la saison 2009[2].

Trains et sécurité[modifier | modifier le code]

Blue Fire a 5 trains comptant chacun 5 wagons de 4 places, assis par rangs de deux. Le débit s'élève alors à 1 720 passagers par heure[7].

Bien que le parcours comporte des inversions, les trains utilisent un système de Lap bar (protection au niveau du bas-ventre) et non un harnais passant par-dessus les épaules comme on en trouve sur les montagnes russes lancées construites par Intamin. Contrairement aux autres attractions utilisant les barres de protection, celles-ci se lèvent au-dessus du siège quand le train n'est pas occupé. Ce système de sécurité est une innovation du constructeur Mack Rides et associe un siège à l'assise ergonomique et au design moderne à une barre de sécurité qui assure un maintien au niveau de la taille grâce à deux cylindres hydrauliques[8]. Le tout offre un meilleur confort, sans pour autant nuire à la sécurité, mais permet aussi aux enfants mesurant au moins 1,30m d'accéder à l'attraction. Et pour l'ambiance, le passager pourra suivre son pouls (Battements du coeur/minute) grâce à un écran situé sur la barre de sécurité.

Les sièges sont du même style que ceux de Millennium Force, les Giga montagnes russes du parc américain Cedar Point. Lorsque le passager est assis, ses pieds ne touchent plus le sol du wagon, en raison du positionnement haut des sièges. Certains wagons possèdent une caméra filmant les passagers durant le parcours.

Les rails de Blue Fire sont bleus, et reposent sur des supports gris clair.

Classements[modifier | modifier le code]

Les Golden Ticket Awards sont des prix attribués chaque année par Amusement Today, un journal publié par l'industrie des loisirs. Les classements sont obtenus par un sondage international organisé par le journal[9]. Blue Fire est 34e du classement des meilleures montagnes russes en métal en 2011 puis 32e en 2012. En 2013, l'attraction atteint le 21e rang mondial et le 3e rang européen[10],[11],[12]. Blue Fire apparaît également dans le classement des meilleures montagnes russes en métal du Mitch Hawker's Roller Coaster Poll, un sondage effectué sur Internet. Blue Fire est 12e en 2009, 14e en 2010, 15e en 2012 et 22e en 2013[13].

À savoir[modifier | modifier le code]

Des montagnes russes ayant un parcours identique à celui de Blue Fire ont ouvert à Euro-Park (Chine) et à Sotchi (Russie) en 2014. Elles font partie de Sochi Park[14]. En effet, il faut rappeler que Europa-Park, le parc dans lequel Blue Fire a été construit, sert historiquement et traditionnellement de vitrine ("show-room") pour le constructeur de montagnes russes Mack Rides (Les propriétaires des ces deux entreprises étant les mêmes, ils sont issus de la famille Mack). Blue Fire est le premier megacoaster fabriqué par l'entreprise, et permet de montrer le savoir-faire de celle-ci. Les parcs d'attractions peuvent ainsi commander à Mack Rides le même parcours que Blue Fire[15], ou demander d'en construire un différent. Les megacosters de Mack Rides se caractérisent par la forme des rails et par les trains innovants de l'entreprise. Ils ressemblent donc beaucoup à Blue Fire. On peut en trouver en Italie avec Storm (Etnaland), aux Etats-Unis avec Manta (SeaWorld San Diego), en Suède avec Helix (Liseberg) - qui serait selon de nombreuses personnes le meilleur grand huit de l'entreprise -, et même en France avec Alpina Blitz (Nigloland). On peut noter que Alpina Blitz et Storm ne sont pas des montagnes russes lancées (Launch Coaster), le train est tracté au sommet d'un point culminant à l'aide d'une Lift Hill.

Ce "détail" n'aura échappé à personne, l'attraction est sponsorisée par l'entreprise Gazprom. En effet, si le moteur linaire qui permet de catapulter les trains de l'attraction à 100 km/h à l'avantage d'être simple à entretenir, il présente l'inconvénient d'être très énergivore. Afin de pallier ce problème et d'éviter des factures d'électricité trop importantes, le parc a établi un partenariat avec l'entreprise russe Gazprom, exploitante de gaz naturel. L'attraction elle-même repose sur cet accord : son nom Blue Fire, littéralement "Feu bleu" ou "Flamme bleue" fait directement allusion au gaz naturel, le nom complet est "Blue Fire megacoaster powered by Gazprom" ("powered by" signifiant "alimenté par"), l'entreprise Gazprom fournit intégralement l'électricité nécessaire au fonctionnement de l'attraction, en contrepartie de la publicité qui lui est faite par le parc. Le nom de l'attraction et son logo représentent ainsi la flamme bleue du gaz naturel (comme sur les cuisinières). Un bâtiment situé à côté de l'attraction est entièrement dédié à Gazprom et l'univers de l'énergie, une partie de la file d'attente passe dans ce hall et traverse des salles avec des écrans où son projetées des animations numériques de l'entreprise. La thématique de l'attraction s'est aussi faite en fonction de ce partenariat : la partie dark ride au début du grand huit met en scène un site d'exploitation de gaz naturel. Cependant cela colle parfaitement avec l'esprit de l'attraction et du quartier islandais et ne paraît donc pas choquant pour les visiteurs. Europa-Park a su trouver un consensus entre la thématisation et le marketing, ce qui rend la visite agréable.

Restrictions[modifier | modifier le code]

Europa Park a fixé des limites de taille et d'âge pour Blue Fire : les usagers de l'attraction doivent mesurer 1,30 mètre et être âgés de 8 ans au minimum[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Europa Park : le parc de loisirs, confiant pour 2009, investit 50 M€ », sur Tourmag.com
  2. a, b, c, d et e « Europa Park », sur Screamscape.com,
  3. a et b « Découvre l'énergie pure ! », sur Europapark.de
  4. « Blue Fire (Europa Park) », sur Roller Coaster DataBase,
  5. « Die neue Achterbahn 2009 - Weitere Informationen in Kürze », sur Europapark.de
  6. « Start frei für Runde 2 - 09.09.2008 », sur EPFans.info
  7. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées mack.
  8. Wonder World Tv, « Parcs d'attractions, l'adrénaline à quel prix ? », sur youtube.fr, (consulté le 4 mars 2017)
  9. (en) « Amusement Today announces winners of Golden Ticket Awards at industry event hosted by Dollywood », Amusement Today, (consulté le 9 septembre 2014)
  10. (en) « Golden Ticket Awards 2011 » [PDF], Amusement Today, (consulté le 9 septembre 2014)
  11. (en) « Golden Ticket Awards 2012 » [PDF], Amusement Today, (consulté le 9 septembre 2014)
  12. (en) « Golden Ticket Awards 2013 » [PDF], Amusement Today, (consulté le 9 septembre 2014)
  13. (en) « Steel Roller Coaster Poll 13 Year Results Table (1999 - 2013) » (consulté le 9 septembre 2014)
  14. (de) « Freizeitpark in Sotschi eröffnet mit drei Mack Rides », sur parkerlebnis.de, (consulté le 9 septembre 2014)
  15. (en) « Mega Coaster » Mack Rides », sur mack-rides.com (consulté le 4 mars 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]