Blown Away

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Blown Away
Titre québécois Billets pour l'enfer
Titre original Blown Away
Réalisation Stephen Hopkins
Scénario John Rice
Joe Batteer
Musique Alan Silvestri
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Trilogy Entertainment Group
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 121 minutes
Sortie 1994


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blown Away ou Billets pour l'enfer au Québec est un film américain réalisé par Stephen Hopkins et sorti en 1994.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jimmy Dove (Jeff Bridges) travaille avec l'équipe de désamorçage d'engins explosifs de Boston. Quand il décide de quitter l'équipe d'intervention pour se ranger parmi les instructeurs, une série d'attentats particulièrement vicieux — perpétrés par l'IRA — le rappelle en ligne, pour une confrontation cauchemardesque avec son passé.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteur associé : Joe Batteer, Christian L. Rehr, John Rice, Jay Roach et Kris Wiseman McIntyre

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Richard Harris a été envisagé pour le rôle de Max O'Bannon, qui revient finalement à Lloyd Bridges. Il joue ici aux côtés de son fils, Jeff Bridges. Pour le rôle de Jimmy Dove, de nombreux acteurs avaient été évoqués : Kevin Bacon, Alec Baldwin, Michael Biehn, Bruce Campbell, Kevin Costner, Michael Douglas, Richard Dreyfuss, Harrison Ford, Richard Gere, Mel Gibson, Michael Keaton, Christopher Lambert, Viggo Mortensen, Chuck Norris, Dennis Quaid, Mickey Rourke, Kurt Russell, Arnold Schwarzenegger, Tom Selleck, Sylvester Stallone, Patrick Swayze ou encore Bruce Willis.

Le tournage a lieu du au . Il se déroule dans le Massachusetts principalement à Boston (Boston Harbor, East Boston, Esplanade, Fenway Park - 4 Yawkey Way, Copley Square, Joy Street, St. Francis de Sales School, Charlestown, ...), ainsi qu'au MIT de Cambridge et Wingaersheek Beach à Gloucester[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Blown Away débute à la 4e place du box-office américain avec 10,5 millions de dollars, soit l'un des meilleurs démarrages d'un film MGM à l'époque[2]. Ce record perdurera plusieurs années pour le studio[3].

Finalement, le film totalisera un peu de 30 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 22,7 millions à l'international pour un total de 52,7 millions[4],[5]. Le film aurait souffert de la sortie d'un film sur un terroriste et une bombe, Speed[6]. En France, il n'attire que 117 407 spectateurs en salles[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Nommé aux MTV Movie Awards de 1995 pour la meilleure séquence d'action (Best Action Sequence) pour l'explosion du bateau
  • Nommé aux MTV Movie Awards de 1995 pour le meilleur rôle de mauvais personnage (Best Villain) en faveur de Tommy Lee Jones

Commentaire[modifier | modifier le code]

La cassette audio achetée par Ryan Gaerity (Tommy Lee Jones) est The Joshua Tree de U2. On peut entendre les morceaux With or Without You et I Still Haven't Found What I'm Looking For dans le film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  2. David J. Fox, « It's Still Clear Which Film Is the 'King' : Movies: Disney's animated feature brings in an estimated $34 million over the holiday weekend, giving it more than $100 million after 11 days of nationwide release. », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  3. Bates, James, « MGM gets $350-million line of credit from banking syndicate », Los Angeles Times,‎ , p. 4
  4. « Blown Away (1994) », sur Box Office Mojo (consulté le )
  5. « Worldwide rentals beat domestic take », Variety,‎ , p. 28
  6. WEINRAUB,, BERNARD, « Hurtling to the Top: A Director Is Born: [Biography] », New York Times,‎ , C.15
  7. « Blown Away », sur JP's box-office (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]