Blouse Bleue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Blouse Bleue (en russe : Синяя блуза, Sinyaya Bluza) est un concept de théâtre collectif d'influence agit-prop des premiers temps de l'Union soviétique. Boris Yuzhanin (ru) a créé la première troupe « Blouse Bleue » sous les auspices de l'Institut de journalisme de Moscou en 1923.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La tenue bleue des travailleurs dans laquelle les acteurs jouaient a donné son nom à la troupe.

Historique du mouvement[modifier | modifier le code]

Cette première troupe a donné l'exemple et encouragé les travailleurs à fonder d'autres compagnies théâtrales dans tout le pays, puis partout dans le monde.

En 1927, plus de 5 000 troupes « Blouse Bleue » fonctionnaient en Union soviétique, qui comptaient quelque 100,000 membres. En automne de cette même année, la troupe originale se produit au théâtre d'Erwin Piscator à Berlin, ce qui entraîne la croissance rapide de troupes d'agit-prop à travers l'Allemagne de Weimar.

Un magazine publié sous le même nom de Blouse Bleue, contenant des scripts, des descriptions détaillées de mises en scène et de costumes, les techniques théâtrales de la troupe, ainsi que des bulletins et diverses nouvelles est également édité.

Les interprètes, qui devaient se produire dans des styles de performances variés, devaient avoir une bonne condition physique, être formés au mime, savoir chanter, être audacieux et percutant, être dans le rythme contemporain du grotesque et de la simplicité. Les répétitions étaient extrêmement rigoureuses, exigeant des acteurs de rester physiquement et mentalement alertes grâce à un programme d'exercice strict tout en gardant en vue les sujets politiques du jour, ces troupes théâtrales étant également un instrument de propagande socialiste.

L'année 1927 voit la fin de l'organisation de la Blouse Bleue, quand les troupes furent contraintes de fusionner avec le plus orthodoxe Théâtre de la jeunesse ouvrière (en russe : Teatr RAbochey Molodyozhi, acronyme TRAM).

Les dernières troupes cessèrent complètement leurs activités en 1933.

Personnalités issues du mouvement[modifier | modifier le code]

L'un des idéologues de la Blouse Bleue est Ossip Brik.

Vladimir Maïakovski, Sergueï Ioutkevitch, Vassili Lebedev-Koumatch, les jeunes écrivains, poètes, dramaturges, AM Argo, VE Ardov, VM Gusev, VY Tipot, Semion Kirsanov, Nicholas Aduev, Nikolaï Foregger, fondateur du Studio Theatre Workshop Foregger (Mastfor) rue Arbat, Alexandre Shurov (ru), le réalisateur Alexandre Rou, le ministre de la Sécurité sociale de l'URSS en 1960 NF Muravyova, le futur compositeur Youri Milutin (pl), les compositeurs Konstantyn Lystov, Semon Gal'perin, Matveï Blanter, S. Katz, J. D. Pokrass, le poète Sasha le Rouge (de son vrai nom Alexander Briansk), les acteurs Emanuel Geller, George Tusuzov, Ellen Junger, Boris Tenin, Vladimir Zeldine, Michael Harkavy, Leo Worlds Evsej Darski, Xenia Kvitnitskaya, Alexander Beniaminov, L. M. Korenev, BA Shahet, Mikhail Zharov (en), l'auteur des livres d'études cinématographiques AV Macheret, l'artiste B. Erdman et bien d'autres encore proviennent tous de troupes Blouse Bleue.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Stourac, Kathleen McCreery, Theatre as a Weapon: Workers' Theatre in the Soviet Union, Germany and Britain, 1917-1934 London ; New York : Routledge, 1986 (ISBN 0-7100-9770-0)
  • (de) Ilse Heller, « "Blaue Bluse" und "Rote Schmiede". Beitrag zu der kulturellen Beziehung der Arbeiter der Industriestadt Halle(Saale) zur Sowjetunion in den Jahren 1923 bis 1933 », In: Deutscher Kulturbund Fachausschuss Heimatgeschichte, Ortschronik: Es begann in Petrograd : Beiträge zu 50 Jahre deutsch-sowjetische Freundschaft Berlin : Dt. Kulturbund, 1967, S. 83-88

Liens internes[modifier | modifier le code]