Blood Father

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Blood Father
Titre québécois Père de sang
Réalisation Jean-François Richet
Scénario Peter Craig
Andrea Berloff
Acteurs principaux
Sociétés de production Why Not Productions
Wild Bunch
Pays d’origine

Drapeau de la France France

Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 88 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blood Father ou Père de sang[1] au Québec est un film français réalisé par Jean-François Richet, sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

John Link est un dur à cuire. Ex-motard, ex-alcoolique, ex-taulard, il a fait une croix sur son passé et vit désormais en solitaire dans sa caravane. L'appel de sa fille Lydia, 17 ans, va bouleverser ses projets de vie tranquille. Elle arrive chez lui après des années d'absence, poursuivie par des trafiquants après un braquage catastrophique. Lorsque les membres du cartel débarquent chez John, ils ne s'attendaient pas a cet accueil.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Blood Father
  • Titre québécois : Père de sang
  • Réalisation : Jean-François Richet
  • Scénario : Peter Craig et Andrea Berloff, d'après le roman Blood Father de Peter Craig
  • Direction artistique : Robb Wilson King
  • Décors : Susan Magestro
  • Costumes : Terry Anderson
  • Photographie : Robert Gantz
  • Montage : Christopher Tellefsen
  • Musique : Sven Faulconer
  • Production : Chris Briggs et Pascal Caucheteux
Producteur délégué : Jennifer Roth

Distribution[modifier | modifier le code]

L'acteur mexicain Diego Luna à la première du film au Festival de Cannes 2016.
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[6] et selon le carton du doublage français cinématographique[7].

Production[modifier | modifier le code]

Développement et distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En mars 2014, Mel Gibson est officialisé comme premier rôle de Blood Father, avec le Français Jean-François Richet à la réalisation et Peter Craig comme scénariste (qui adapte son propre roman Blood Father paru en 2005), et Why Not Productions et Chris Briggs à la production[8]. En avril 2014, Erin Moriarty rejoint la distribution du film, pour incarner la fille du personnage de Mel Gibson[9]. En mai 2015, il est annoncé que Wild Bunch distribuera le film dans le monde[10]. En juin 2014, Richard Cabral rejoint le film pour incarner Joker[11]. Toujours en juin, William H. Macy tweete qu'il veut jouer dans le film aux côtés de Mel Gibson[12]. Elisabeth Röhm signe ensuite pour incarner la femme de John Link[13].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à Albuquerque au Nouveau-Mexique[14], notamment dans la prison de la ville[15]. Après moins d'un mois, le tournage s'achève le [16].

Sortie[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Le film est présenté en avant-première mondiale lors du festival de Cannes 2016, en séance de minuit. Le comédien Diego Luna est également membre du jury Un certain regard lors de ce 69e festival de Cannes.

Critique[modifier | modifier le code]

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film obtient 86% d'opinions favorables, pour 35 critiques comptabilisées[17]. Sur Metacritic, il décroche une moyenne de 67/100 pour 14 critiques[18].

Sur le site français Allociné, Blood Father obtient une note moyenne de 2,6/5 pour 5 titres de presse recensés[19]. Pour Sylvestre Picard, du magazine Première, ce film « sonne bien le grand retour de Gibson »[19].

Du côté des avis moins positifs, Eric Libiot de L'Express écrit notamment « Richet était beaucoup plus convaincant dans Assaut sur le central 13. Là, il n'a pas grand-chose à filmer. Dommage »[19].

Box-office[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Père de sang - Cinoche.com
  2. « Cinéma. « Blood Father » : on a retrouvé Mel Gibson », sur leparisien.fr (consulté le 25 septembre 2016)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. « Blood Father » (consulté le 25 octobre 2016)
  5. (en) Jeff Sneider, « American Hustle’s Elisabeth Rohm Joins Mel Gibson in Blood Father », sur Thewrap.comdate=17 juin 2014.
  6. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  7. Liste des comédiens situé après le générique de fin.
  8. (en) Mike Fleming Jr, « Mel Gibson In Talks To Team With ‘Mesrine’ Helmer In Thriller ‘Blood Father’ », sur Deadline.com, (consulté le 7 juin 2014)
  9. (en) Justin Kroll, « Erin Moriarty to Co-Star With Mel Gibson in ‘Blood Father’ », sur Variety.com, (consulté le 6 juin 2014)
  10. (en) Elsa Keslassy et John Hopewell, « Cannes: Wild Bunch Boards Mel Gibson Starrer ‘Blood Father’ », sur Variety.com, (consulté le 6 juin 2014)
  11. (en) « Richard Cabral Books ‘Blood Father’ », sur Deadline.com, (consulté le 8 juin 2014)
  12. (en) « William H. Macy Joins Mel Gibson in ‘Blood Father’ », sur Deadline.com, (consulté le 18 juin 2014)
  13. (en) Jeff Sneider, « ‘American Hustle's’ Elisabeth Rohm Joins Mel Gibson in ‘Blood Father’ », sur thewrap.com, (consulté le 22 juin 2014)
  14. (en) Christine, « Mel Gibson begins filming ‘Blood Father’ in Albuquerque, NM », sur onlocationvacations.com, (consulté le 6 juin 2014)
  15. (en) « Mel Gibson is arrested in New Mexico... but it's just for his latest movie role », sur Daily Mail.co.uk, (consulté le 11 juillet 2014)
  16. (en) « ON THE SET FOR 7/07/14: OWEN WILSON & KRISTEN WIIG START RELATIVITY ARMORED CAR PROJECT, MEL GIBSON WRAPS ON BLOOD FATHER », sur studiosystemnews.com, (consulté le 11 juillet 2014)
  17. (en) « Blood Father (2016) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 31 août 2016)
  18. (en) « Blood Father », sur Metacritic (consulté le 31 août 2016)
  19. a b et c « Critiques presseBlood Father », sur Allociné (consulté le 31 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]