Blood, Sweat and Tears (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Blood, Sweat & Tears (album))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ne doit pas être confondu avec Blood, Sweat and Tears ou Blood, Sweat & Tears (chanson).
Blood, Sweat & Tears

Album de Blood, Sweat & Tears
Sortie 11 décembre 1968
Enregistré 7-22 octobre 1968
New York
Durée 45:26
Genre jazz/rock
Producteur James William Guercio
Label Columbia Records

Albums de Blood, Sweat & Tears

Blood, Sweat & Tears est le deuxième album du groupe Blood, Sweat & Tears, sorti en 1968. Il a connu un très grand succès commercial, se hissant au sommet des charts américains pendant sept semaines et rapportant trois singles successifs au Top 5. You've Made Me So Very Happy, And When I Die et Spinning Wheel, cette dernière chanson étant la plus connue du groupe. L'album a reçu un trophée Grammy pour Album de l'année en 1970 et a été certifié quadruple platine par la RIAA avec des ventes de plus de quatre millions d'unités aux États-Unis. Au Canada, il a bénéficié de quatre succès et huit semaines au n ° 1 des charts.

L'album[modifier | modifier le code]

Le chef d'orchestre Al Kooper et deux autres membres du groupe, Randy Brecker et Jerry Weiss, ont quitté Blood, Sweat & Tears après le premier album. Bobby Colomby et Steve Katz ont cherché un chanteur et ont choisi David Clayton-Thomas. Trois autres musiciens se sont joints pour amener le groupe à neuf membres. Columbia a assigné James William Guercio (qui travaillait simultanément avec le nouveau groupe Chicago) pour produire un nouvel album.

La sélection de la chanson était beaucoup plus orientée vers la pop que le premier album, avec plus de compositions extérieures au groupe. On y retrouve des reprises du groupe britannique Traffic, du duo de compositeurs VeePee Smith/Don Juan Mancha, de Laura Nyro, de Billie Holiday, du groupe Cream ainsi que Willie Dixon. Il y a aussi une interprétation toute personnelle du groupe de la Gymnopédie no 1 d'Erik Satie, qui ouvre et ferme l'album. Celui-ci a été enregistré à l'époque aux studios CBS à New York. Le studio vient de prendre livraison de l'un des premiers magnétophones MM-1000 16 pistes, construit par Ampex. La nouvelle technologie a permis une plus grande flexibilité dans réenregistrements et le mixage que les magnétophones 4 et 8 pistes qui étaient standard en 1968. L'album a été parmi les tout premiers enregistrements de 16 pistes sortis en public.

L'album est cité depuis 2006 dans l'ouvrage de référence de Robert Dimery Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie.

Titres[modifier | modifier le code]

Face A[modifier | modifier le code]

  1. Variations on a Theme By Erik Satie (1er et 2e mouvements) (Erik Satie) (2:35)
  2. Smiling Phases (Steve Winwood, Jim Capaldi, Chris Wood) (5:11)
  3. Sometimes in Winter (Steve Katz) (3:09)
  4. More and More (VeePee Smith, Don Juan Mancha) (3:04)
  5. And When I Die (Laura Nyro) (4:06)
  6. God Bless the Child (Billie Holiday, Arthur Herzog Jr.)(5:55)

Face B[modifier | modifier le code]

  1. Spinning Wheel (David Clayton-Thomas) (4:08)
  2. You've Made Me So Very Happy (Berry Gordy Jr., Brenda Holloway, Patrice Holloway, Frank Wilson) (4:19)
  3. Blues – Part II - Interpolating Sunshine of Your Love/Spoonful (Blood, Sweat & Tears)-(Jack Bruce,Pete Brown,Eric Clapton)-(Willie Dixon) (11:44)
  4. Variations on a Theme By Erik Satie (1er mouvement) (Erik Satie) (1:49)

Musiciens[modifier | modifier le code]

Charts[modifier | modifier le code]

AlbumBillboard (North America)

Year Chart Position
1969 Pop Albums 1

AlbumUK Albums Chart (United Kingdom)

Year Chart Position
1969 Top 40 Albums 15[1]

Singles – Billboard (North America)

Year Single Chart Position
1969 "You've Made Me So Very Happy" (3:26 edit)
B-side: "Blues – Part II" (5:26 edit)
Pop Singles 2
1969 "And When I Die" (3:26 edit)
B-side: "Sometimes In Winter"
Pop Singles 2
1969 "Spinning Wheel" (2:39 edit)
B-side: "More and More"
Adult Contemporary 1
1969 "Spinning Wheel" Pop Singles 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Every Hit.com » (consulté le 7 août 2011)

Lien externe[modifier | modifier le code]