Blohm & Voss P 208

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blohm & Voss P 208
Vue de l'avion.
Maquette du Blohm & Voss P 208

Constructeur Drapeau : Allemagne Blohm & Voss
Rôle Avion de chasse
Statut projet abandonné
Nombre construits 0
Équipage
1
Motorisation
Moteur Junkers Jumo 222E
Nombre 1
Type moteur en ligne
Dimensions
Envergure 12,08 m
Longueur 9,2 m
Hauteur 3,46 m
Surface alaire 18 m2
Masses
À vide 4 416 kg
Maximale 5 995 kg
Performances
Vitesse maximale 640 km/h
Plafond 12 600 m
Vitesse ascensionnelle 22,5 m/min
Rayon d'action 1 580 km
Armement
Interne 3 canons Rheinmetall-Borsig MK 108 de 30 mm dans le nez

Le Blohm & Voss P 208 était un projet d'avion militaire de la Seconde Guerre mondiale, conçu en Allemagne nazie par Blohm & Voss.

Conception[modifier | modifier le code]

Vers 1943-1944, il apparut clairement aux concepteurs d'avions allemands que, pour le vol à grande vitesse, l’aile en flèche offrait de nombreux avantages. L'ingénieur en chef de Blohm & Voss, Richard Vogt, s’est rendu compte que si la queue pouvait être déplacée de l'arrière du fuselage, le moteur et l’hélice pourraient être déplacés à l’arrière en configuration propulsive, sans nécessiter un long arbre de transmission. Cela laissait le nez de l'appareil entièrement libre pour offrir au pilote un excellent champ de vision, et pour l'installation d'un armement lourd. Vogt eut l’idée de placer les surfaces de contrôle aux extrémités des ailes en flèche. Vogt a conçu des surfaces courtes aux extrémités des ailes, sur lesquelles étaient installés des ailerons verticaux et des stabilisateurs horizontaux extérieurs.

Afin de tester la formule, il a été commandé à la Škoda-Kauba Flugzeugbau d'Otto Kauba à Prague un démonstrateur doté de telles surfaces de contrôle, par modification du SK V-6, avion à hélice propulsive mais empennage double presque classique, porté par un fuselage bipoutre. L'avion ainsi modifié fut désigné Škoda-Kauba SL-6.

Le Blohm & Voss P 208.01 a été mis au point en 1944, alors qu’il existait déjà en Allemagne des avions à réaction en production. La décision d’adapter un moteur à pistons à l'avion a été prise car les turboréacteurs existants n’avaient pas encore atteint les performances souhaitées. Le Heinkel He 280 expérimental et le Messerschmitt Me 262 (avion de combat de série) avaient besoin de deux réacteurs pour atteindre une poussée suffisante. Le projet a donc été conçu de façon à pouvoir être re-motorisé avec un turboréacteur, une fois les difficultés techniques résolues, pour aboutir au projet d’avion à réaction Blohm & Voss P 212.

Le moteur était installé à l'arrière du fuselage, actionnant une hélice propulsive. Les surfaces de contrôle étaient intégrées aux ailes en flèche. Afin de résister à la contrainte structurelle supplémentaire, les ailes étaient dotées de renforts en acier.

Variantes[modifier | modifier le code]

Trois variantes différentes de l'avion ont été conçues. Toutes trois avaient un train d'atterrissage tricycle rétractable.

P 208.01

Variante équipée d'un moteur Junkers Jumo 222 E, F ou N.

P 208.02

Variante propulsée par un moteur Argus As 413 d'une puissance maximale de 4000 ch, composé de deux moteurs Junkers Jumo 213 accouplés. L'avion avait un radiateur plus grand et les flèches d'extrémité de l'aile avaient de petites ailettes verticales au bord de fuite.

P 208.03

Trois propositions ont été faites pour cette variante :

Les dimensions et la masse des trois avions projetés étaient quasi identiques.

Aéronefs comparables

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :