Blockheads

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blockheads
Description de cette image, également commentée ci-après

Blockheads au Rock Your Brain, le 18 octobre 2014.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Grindcore[1],[2],[3], death metal[1]
Années actives Depuis 1989
Labels Relapse Records, Bones Brigade (ancien), Overcome (ancien)
Site officiel www.blockheads-grindcore.fr
Composition du groupe
Membres Xavier Chevalier (Xav)
Fred
Erik
Nico
Anciens membres Ben
Xaxa
Oli
Pierre
Bruno
Benoît
Ludo
Payot
Antoine
Raph
Raphaël
logo de Blockheads

Logo de Blockheads.

Blockheads est un groupe de grindcore français, originaire de Nancy, en Lorraine. En 1995, Blockheads sort son premier album studio, Last Tribes, puis en 1998, son deuxième Watch Out, après avoir connu des problèmes de formation. Le troisième album studio de Blockheads sort en 2001, et s'intitule Human Parade. En juillet 2012, Blockheads signe avec le label Relapse Records, et y annonce un cinquième album, This World is Dead, studio courant 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1989 à Nancy[1]. Il sort une première démo en 1993, intitulée Haaashaastaak. En 1995, Blockheads sort son premier album studio, Last Tribes, puis en 1998, son deuxième Watch Out, après avoir connu des problèmes de formation. Le groupe tourne beaucoup donnant la vraie mesure de sa puissance sur scène (nombreux concerts avec Napalm Death, Nasum, Obituary, Entombed, Sick of it All, Carcass, Soulfly, etc.).

En 2000, Blockheads signe avec Bones Brigade, un label spécialisé dans la musique extrême, label qui ressort leurs deux premiers albums sous le titre From Womb to Genocide. Le troisième album studio de Blockheads sort en 2001, et s'intitule Human Parade. Blockheads participera à de nombreux festivals durant les années 2002 et 2003, se faisant connaître comme un groupe de grindcore important de la scène européenne. En 2006 sort l'album Shapes of Misery, chez Overcome, qui fait de Blockheads le leader incontesté du grindcore français, tant au niveau technique qu'au niveau de la violence des titres et de la fraîcheur de l'esprit qui n'est pas sans rappeler les premiers albums de Napalm Death, Defecation ou Extreme Noise Terror. En 2008, le groupe effectue un split intitulé Blind avec Mumakil[4].

En juillet 2012, Blockheads signe avec le label Relapse Records, et y annonce un cinquième album studio courant 2013[2]. En novembre 2012, ils révèlent plus de détails de leur cinquième opus, et donc premier album studio depuis la sortie de Shapes of Misery en 2006. L'album s'intitulera This World is Dead, est est enregistré au Terrier 5 à Genève, en Suisse avec Jérôme (Nostromo, Mumakil)[3]. This World is Dead comprend 25 chansons pour un total de 40 minutes, et sera publié en formats CD, LP, et numérique le 22 janvier 2013 en Amérique du Nord, le 21 janvier 2013 au Royaume-Uni et à l'international, et le 18 janvier 2013 au Benelux[3]. À l'enregistrement de l'album, le groupe comprend le chanteur Chevalier, le guitariste Fred, le bassiste Erik et le batteur Nico[5]. En 2014, le groupe prend part au Hellfest, à Clisson[6].

Style musical[modifier | modifier le code]

Selon la biographie du groupe sur le site web de Relapse Records, Blockheads s'inspire de groupes tels que Napalm Death, Carcass, Bolt Thrower et Godflesh[7]. Laut.de retranscrit le groupe dans la catégorie de « grindcore plus grotesque »[5]. Pour Thomas Strater du magazine Metal Hammer, le groupe joue un grindcore classique, en particulier dans l'album This World is Dead, et traite de sujets sérieux comparables à From Enslavement to Obliteration[8]. Lors d'une interview avec Ollie Fröhlich d'Ox-Fanzine, Erik explique qu'« on exploite à vitesse grand V nos ressources humaines et naturelles au profit de l'argent », un thème qui revient souvent dans les paroles du groupe[9].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Ben - guitare
  • Xaxa - basse
  • Oli - batterie
  • Pierre - guitare
  • Bruno - basse
  • Benoît - batterie
  • Ludo - guitare
  • Payot - basse
  • Antoine - guitare
  • Raph - basse
  • Raphaël - guitare

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP et splits[modifier | modifier le code]

Démo et compilation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Blockheads », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 4 février 2017).
  2. a et b (en) « Blockheads Sign With Relapse Records », sur The PRP (consulté le 4 février 2017).
  3. a, b et c (en) « Blockheads Reveals Details On New Album "This World Is Dead" », sur Metal Underground (consulté le 4 février 2017).
  4. (en) « Blockheads / Mumakil », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 4 février 2017).
  5. a et b (de) « Blockheads », sur laut.de (consulté le 30 novembre 2014).
  6. (en) « Hellfest 2014 », sur allmetalfest.com (consulté le 30 novembre 2014).
  7. (en) « BIOGRAPHY », sur relapse.com (consulté le 30 novembre 2014).
  8. (de) Thomas Strater, « Blockheads », Metal Hammer,‎ , p. 77.
  9. (de) Ollie Fröhlich, « BLOCKHEADS - Free Your Mind With Grindcore », Ox-Fanzine, no 108 (Juni/Juli),‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]