Bleiche Mutter, zarte Schwester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bleiche Mutter, zarte Schwester
Auteur Jorge Semprún
Genre drame
Dates d'écriture 1995
Version originale
Titre original Bleiche Mutter, zarte Schwester
Langue originale allemand
Lieu de création originale Cimetière militaire soviétique du Belvédère (de) à Weimar
Metteur en scène Klaus Michael Grüber
Rôle principal Hanna Schygulla

Bleiche Mutter, zarte Schwester (traduction du titre allemand : « Mère blafarde, tendre sœur ») est une pièce de théâtre dramatique écrite par l'écrivain franco-espagnol Jorge Semprún en 1995, sur une demande du metteur en scène allemand Klaus Michael Grüber.

Elle fut représentée à quinze reprises dans le cimetière militaire soviétique du Belvédère (de), au pied du château du Belvédère à Weimar, en 1995.

Thème[modifier | modifier le code]

Klaus Michael Grüber a demandé à Jorge Semprún d'écrire un texte dramatique sur la mémoire allemande, à la fois une mémoire du deuil et une mémoire dont il faut faire le deuil, tant le destin de l'Allemagne au XXe siècle est dramatique.

Semprún bâti sa pièce autour de la figure de Carola Neher, grande comédienne allemande des années vingt, qui finira par fuir le régime nazi en Union soviétique, où elle périra des suites des Purges staliniennes.

Le sujet est relativement voisin d'une autre pièce de Semprún, Le Retour de Carola Neher, écrite en 1998.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jorge Semprún, Le Mort qu'il faut, Paris, Folio, , 248 p. (ISBN 2-07-042454-5), p. 196-197