Blastocystose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La blastocystose est la maladie déclenchée par un parasite : Blastocystis hominis. Il s'agit d'une maladie hydrique[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Blastocystis est le parasite intestinal le plus fréquemment retrouvé chez l'homme. Bien que décrit pour la première fois il y a plus de 100 ans, il reste de nombreuses zones d'ombre sur sa biologie et son épidémiologie. La prévalence du Blastocystis chez l’homme varie selon les régions du monde, allant de 0,5% au Japon jusqu’à 60% en Malaisie. De façon générale, cette parasitose est plus fréquente dans les pays en développement. Sur la France, il existe peu de données épidémiologiques.[2]

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

La blastocystose est une infection du tractus gastro-intestinal de l'homme ou d'autres espèces, qui se déclare après l'ingestion d'un Blastocystis.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Signes fonctionnels[modifier | modifier le code]

L'infection fait apparaître des douleurs gastriques soudaines et intenses, périodiquement.

Examen clinique[modifier | modifier le code]

Le diagnostic repose sur un examen parasitologique des selles (coproculture) en laboratoire d'analyses médicales.

Examens complémentaires[modifier | modifier le code]

Prise en charge[modifier | modifier le code]

Évolution et complications[modifier | modifier le code]

Prévention[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Berger 2014, p. 114.
  2. Poirier 2014, p. 73.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.