Blanquefort (Gers)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanquefort.

Blanquefort
Blanquefort (Gers)
Entrée nord de Blanquefort.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Auch
Canton Auch-2
Intercommunalité Communauté de communes des Coteaux Arrats Gimone
Maire
Mandat
Alain de Scorraille
2014-2020
Code postal 32270
Code commune 32056
Démographie
Gentilé Blanquefortais
Population
municipale
57 hab. (2017 en augmentation de 7,55 % par rapport à 2012)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 40′ 32″ nord, 0° 48′ 34″ est
Altitude 150 m
Min. 137 m
Max. 183 m
Superficie 3,33 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Blanquefort
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Blanquefort
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Blanquefort
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Blanquefort
Liens
Site web Site officiel

Blanquefort (Blancafòrt en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Blanquefort est une commune située sur l'Arrats à 7,5 km au nord-ouest de Gimont, à une soixantaine de kilomètres de Toulouse, une soixantaine de Montauban, et une vingtaine d'Auch.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Blanquefort[1]
Ansan Saint-Sauvy
Blanquefort Sainte-Marie
Aubiet

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Blanquefort se situe en zone de sismicité 1 (sismicité très faible)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte postale ancienne faisant état d'un casernement à Blanquefort.

Blanquefort est une petite commune du Gers. Petite par la taille, elle présente néanmoins des particularités intéressantes. L'arrivée en 1924, d'une communauté d'immigrés italiens de la province de Bergame, l'installation, au début des années 1970, d'une usine qui compte aujourd'hui 285 employés, en font un village atypique, à l'histoire originale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Alain de Scorraille[3] UMP-LR[4] Agriculteur
mars1959 mars 2001 Bégon de Scorraille SE  
1945 mars 1959 Marquis François de Scorraille SE  
1944 1945 Fernand Berges SE  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6]. En 2017, la commune comptait 57 habitants[Note 1], en augmentation de 7,55 % par rapport à 2012 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
12611911912713912811810296
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
110103971021141141018689
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
7180111146127108897795
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017
1068257444467545557
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'ancienne école.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes.

Blanquefort a une salle des fêtes utilisée par ses habitants et par son comité des fêtes. Elle a une capacité de 150 places assises.

Économie[modifier | modifier le code]

L'usine Prolainat[modifier | modifier le code]

L'usine Prolainat en 2018.

L’usine de glace Prolainat est née de l’initiative d’un agriculteur de la commune : Begon de Scorraille. Ce dernier possédait une exploitation sur le sol communal de quelque 150 hectares,qui était essentiellement tournée vers l’élevage. Face à la crise consécutive aux chocs pétroliers et à la diminution des prix du lait, il décida de se lancer dans la fabrication de produits naturels laitiers. Il la céda ensuite à son neveu Étienne de Scorraille, avant d'être rachetée par le groupe Andros.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Blanquefort.
  • L'église de Blanquefort : elle a été édifiée par le marquis de Scorraille avant d'être rachetée par la commune. La messe n'y est aujourd'hui célébrée que durant certaines occasions (baptêmes, communions...) ;
  • La chapelle rurale du cimetière ;
  • Le château de Bruca situé à proximité de l’église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. Site de la préfecture - fiche de Blanquefort
  4. https://www.lemonde.fr/languedoc-roussillon-midi-pyrenees/gers,32/blanquefort,32056/
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)