Blandine Waldmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Blandine Waldmann
Description de l'image Blandine Waldmann.jpg.
Nom de naissance Blandine Waldmann
Naissance Paris, France
Lieux de résidence Paris, France
Activité principale Pianiste
Style
Classique
Formation

Conservatoire royal de Bruxelles

"Köninklijk Conservatorium Brussel"
Distinctions honorifiques

Premier prix du Concours International " Erik Satie"

Premier prix du Concours International " Eurorchestra Nuovi Interpreti"

Blandine Waldmann est une pianiste classique française.

Formation[modifier | modifier le code]

Née à Paris, Blandine Waldmann est imprégnée de musique classique dès son plus jeune âge et développe une vocation naturelle et immédiate pour la musique.

Elle apprend conjointement le piano et le violon et se consacre au piano auprès de Désiré N'Kaoua avant de poursuivre ses études au Conservatoire royal de Bruxelles et au Köninklijk Conservatorium Brussel[1]. Elle obtient deux premiers prix ainsi que deux masters en piano et en musique de chambre avec distinctions dans les classes de Dominique Cornil, d'Aleksandar Madžar et Daniel Blumenthal[2].

En quête constante de nouveaux points de vue musicaux, la pianiste française se perfectionne en participant à différentes classes de maître en France, Grande-Bretagne, Belgique et Italie avec des musiciens du monde entier, notamment Anne Queffélec, Volker Banfield, Vincenzo Balzani et Eugen Indjic[3].

L'apprentissage du violon va enchérir son jeu de chambriste et influencera son approche du phrasé au piano[4].

Temps forts de sa carrière[modifier | modifier le code]

Principaux prix[modifier | modifier le code]

  • 2014 :
    • 1er prix - Concorso Internazionale Eurorchestra Nuovi Interpreti
    • 1er prix - Concorso Musicale Internazionale Paolo Barrasso [7].
  • 2015 : 1er prix - Concorso Musicale Internazionale Erik Satie [8]
  • 2016 : 1er prix - Concorso Internazionale Florestano Rossomandi
  • 2017 : 1er prix - E-Muse International Competition of Athens
  • 2018 : 1er prix - International music competition IMKA[9].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

L'artiste reçoit des critiques élogieuses, comme lors de son concert au Carnegie Hall : « Sa musicalité exsude l'élan implosant et la maîtrise professionnelle »

Jan Hocek affirme que : « Le toucher de la pianiste apporte une palette de couleur et d'émotion unique »

Au sujet de son disque Momentum, Dave Saemann écrit dans Fanfare Magazine : « Chaque fois que j'écoute ce CD, j'éprouve un grand sentiment d'exaltation. Le jeu regorge de vie et de brio, ce qui est rare »

De même, David-DeBoor-Canfield apprécie particulièrement son interprétation de Scriabine : « Je ne crois pas que vous puissiez écouter une meilleure lecture de cette sonate »[10], tout comme le Journal du net[11].

Principales collaborations[modifier | modifier le code]

Musique contemporaine[modifier | modifier le code]

  • Collaboration avec le compositeur suédois Jonathan Östlund pour des projets de concerts et un double CD dédié à ses compositions pour piano seul et musique de chambre pour le label Divine Art Record (2014 à 2016).
  • Collaboration avec le compositeur Frédéric van Rossum (2008).
  • Participation à un orchestre contemporain sous la direction de Bart Bouckaert (2006).

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Elle s'est produite avec la flûtiste Eleonore Pameijer, la bassoniste Ursula Leveaux, les violonistes Frédéric Pelassy, Vadim Tchijik, Aram Badalian, Andrew Hardy, la violoncelliste Justus Grimm et l'hautboïste Adrien Eblé.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Son répertoire s'étend de la musique baroque écrite pour clavecin à la musique de notre temps avec une prédilection pour Alexandre Scriabine[12]et Franz Liszt[13] ainsi que le grand répertoire romantique, sans oublier Jean-Sébastien Bach et la musique française du XXème siècle.

Discographie[modifier | modifier le code]

Piano seul[modifier | modifier le code]

Piano solo et musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Lunaris avec des œuvres de musique contemporaine de Jonathan Östlund avec la flûtiste Eleonore Pameijer (en), la bassoniste Ursula Leveaux (en), la soprano Ruxandra Ibric Cioranu, le violoniste Ariel Jacob Lang, les violoncellistes Lydia Hillerudh et Alexander Zagorinsky et les pianistes Yoana Karemova et Einar Steen-Nokleberg. Divine Art Label[18]

Projets transversaux[modifier | modifier le code]

Expériences autres[modifier | modifier le code]

  • Formation Europe Créative : I-d Europe Innovation Culturelle (2018)
  • Levée de fonds en construction d'un centre culturel en Côte d'Ivoire pour une ONG.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Radio Classique, « Blandine Waldmann joue Moussorgsky et Brahms », sur www.radioclassique.fr, .
  2. (en-GB) « Blandine Waldmann :: Artists :: Divine Art Recordings » (consulté le 26 novembre 2020)
  3. (en) David Deboor Canfield, « MUSSORGSKY Pictures at an Exhibition. BRAHMS Variations on a Theme by Paganini, book II. 3 Intermezzi. Capriccio no. 7 in D Minor. SCRIABIN Sonata no. 9 Blandine Waldmann (pn) DUX1353 (72:09) », Fanfare Magazine,‎ (lire en ligne).
  4. (lu + fr) Manuel Ribeiro, « Interview », sur Radio 100.7, .
  5. (en) Jonathan Östlund, « Biography », sur www.jonathanostlund.com, .
  6. (en) BV Artists International, « Blandine Waldmann, Pianist Debut at Carnegie Hall/Stern Auditorium », sur www.musicalamerica.com, .
  7. (it) Maurizio di Fulvio, « 13° Concorso Musicale Internazionale Paolo Barrasso Caramanico Terme (Italy) 15/18 maggio 2014 », sur www.marinodacaramanico.it, .
  8. (it) Academia Sipario, « 4° Concorso Musicale Internazionale "ERIK SATIE" », sur www.accademiasipario.it,
  9. IMKA Music Competition, « IMKA CLASSICAL MUSIC COMPETITION AND CONCERT SERIES », sur www.classicalconcertsblog.wordpress.com, .
  10. (en) David DeBoor Canfield, « Mussorgsky, Tableaux d’une exposition. Brahms Variations sur un Thème de Paganini, Livre II. 3 Intermezzi. Capriccio no. 7 en ré Mineur. Scriabine, Sonate no. 9 — Blandine Waldmann (pn) DUX1353 (72:09) », sur http://www.blandinewaldmann.com/wordpress/wp-content/uploads/2019/01/Article-David-DeBoor-Canfield-FR.pdf, .
  11. http://www.journal-du-net.fr/loisir/blandine-waldmann-des-moments-de-piano-dans-toute-leur-splendeur/.
  12. (en) Marc Parella, « Recommandation », sur www.facebook.com,
  13. « Blandine Waldmann, pianiste | Comédie Nation », sur www.comedienation.fr (consulté le 26 novembre 2020)
  14. France Musique, « Actualité du disque », sur www.francemusique.fr,
  15. (en) ALLMUSIC, « New releases », sur www.allmusic.com,
  16. (en) Enrique Llamas, « Blandine Waldmann MOMENTUM », sur https://musicisthekey2.blogspot.com, .
  17. (pl) DUX recording producer, « BRAHMS, MUSORGSKI • MOMENTUM • WALDMANN », sur www.dux.pl, .
  18. (en) DIVINE ART RECORDING GROUP, « Lunaris – Music by Jonathan Östlund », sur https://divineartrecords.com,
  19. Michel Potier, « Duo en parfaite osmose », Le Journal du Centre,‎ (lire en ligne)
  20. « Piano et violon emportent la salle », L'Yonne Républicaine,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]