Blanche de Richemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Panon Desbassayns de Richemont.
Blanche de Richemont
Blanche de Richemont-Salon du livre en Bretagne 2012.jpg

Blanche de Richemont au Salon du livre en Bretagne (2012)

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père

Blanche de Richemont, née à Paris en 1978, fille de Henri de Richemont, homme politique charentais, est un écrivain française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une hypokhâgne, elle a fait un DEA de Philosophie à la Sorbonne sur le sublime (mention très bien).

Elle écrit en 2004 son premier livre Éloge du désert puis collabore au Petit Futé Tunisie (2004-2005).

En 2005, elle suit une caravane de sel au Mali entre Tombouctou et la mine de sel de Taoudeni, ce qui fera l'objet d'un reportage dans le Figaro magazine, « Dans l’enfer des caravanes de sel » et d'un récit de voyage dans Le Livre des déserts 2006 et dans Carnets d’aventure en 2007.

En 2008 son premier roman, Pourquoi pas le silence est sélectionné par le Figaro littéraire pour faire partie des dix meilleurs romans de la rentrée.

En 2009, elle écrit Les Passions interdites et en 2011 son deuxième roman, Harmonie.

Après être allée à plusieurs reprises pendant trois ans auprès d'un grand ascète en Inde, Vijayananda disciple de l'immense sainte MA Anandamayi, elle relate cette aventure dans Le souffle du Maître en 2015 ( Presses de la Renaissance) qui reçoit le prix Alef des libraires mieux être et spiritualité.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Blanche de Richemont », sur nouvelobs.com, (consulté le 9 octobre 2013)
  2. Laurence Haloche, « Les Passions interdites », sur Le Figaro, (consulté le 9 octobre 2013)
  3. Christine Pinchart, « L'"Harmonie" de Blanche de Richemont », sur RTBF Culture, (consulté le 9 octobre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]