Blanc de Meudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Blanc (matériau).
Blanc de Meudon dans une soucoupe, à l'atelier de brunissage de la Manufacture nationale de Sèvres.

Le blanc de Meudon (aussi appelé blanc de Toulouse, blanc de Troyes, blanc de Champagne, marne blanche, blanc de craie) est un blanc à base de craie, tiré des carrières de Meudon, près de Paris, en France.

Il est principalement composé de carbonate de calcium (90 %) et d'argile.

Il est parfois vendu à tort sous le nom de « blanc d'Espagne » car un blanc de couleur semblable au véritable blanc d'Espagne était vendu autrefois. Cependant, leurs compositions diffèrent : le vrai blanc d'Espagne est lui fait d'argile[1],[2]. C'est pourquoi le blanc de Meudon ne peut être utilisé pour le mastic des vitres. Les vitriers utilisent pour cela du vrai blanc d'Espagne dans de l'huile de lin.

Le blanc de Meudon peut être utilisé :

  • en peinture, il sert de base pour la fabrication du gesso, utilisé en apprêt ;
  • en gravure, il est utilisé à sec, pour nettoyer les encres grasses laissées sur les presses par les matrices après leur passage. Mélangé à du vinaigre, il permet de retirer les traces de « Miror » — ou autres matières grasses comme la transpiration des doigts qui laissent des empreintes —, produit utilisé pour polir les plaques de zinc ou de cuivre, avant de les graver (pointe sèche) ou de les enduire de vernis (eau-forte) ou de résine (aquatinte) ;
  • en dorure à l'eau, aussi dite "à la détrempe", le blanc de Meudon est la charge principale pour la réalisation d'apprêts sur un support bois. Il est mélangé avec de la colle de peau de lapin (sous forme liquide) et est appliqué par couches successives sur la surface, avec une brosse en soie de porc, afin de créer une surface onctueuse et aura pour principe de boucher les pores du bois. Ce qui donnera une surface lisse sous la feuille d'or, par la suite. C'est dans cette charge sèche, qu'avec des fer à reparer, le doreur vient "graver" des motifs, des jeux de fond et vient créer un décor, pour donner du mouvement, de la vibration à son objet.

Le blanc de Meudon peut-être aussi utilisé, encore une fois, avec de la colle de peau de lapin, mais cette fois sous forme de pâte. Dans cette pâte, un peu de papier de soie peut y être ajouté afin de créer une armature, celle -ci sera utilisée dès le règne de Napoléon Bonaparte, sous l'Empire (1800-1815). Avant l'utilisation de cette pâte, les ornements étaient sculptés, mais pour un travail où l'ornementation se répète à intervalles régulier, où l’exécution doit être parfaite et d'une grande élégance, ce système est opté pour sa technique plus rapide et moins coûteuse que la sculpture sur bois. Cette technique est réservée exclusivement aux cadres, à partir du moment où un mobilier est doré, il est obligatoirement sculpté.

Notes et références[modifier | modifier le code]