Blade of the Immortal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blade of the Immortal (homonymie).
Blade of the Immortal
Titre original 無限の住人
Mugen no jûnin
Réalisation Takashi Miike
Scénario Tetsuya Oishi
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Genre action, jidai-geki
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blade of the Immortal (Mugen no jûnin) est un film d'action jidai-geki britannique-japonais-sud-coréen réalisé par Takashi Miike et sélectionné au Festival de Cannes 2017.

Il s'agit de l'adaptation cinématographique du manga L'Habitant de l'infini de Hiroaki Samura.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Manji est un Samourai en fuite après avoir tué son seigneur corrompu et ses gardes du corps, dont fait partie le mari de sa soeur Machi qui a perdu l'esprit de douleur. Peu après, il rencontre une religieuse âgée de 800 ans, Yaobikuni, avant que sa soeur soit prise en otage par un groupe de ronins en vue de gagner la récompense pour la tête de Manji. Quand le chef des ronins tue sa soeur après qu'il s'être désarmé à sa demande, Manji tue tous les membres de la bande avant de s'écrouler, blessé à mort. Mais Yaobikuni implante des vers de sang dans son corps.

Cinquante deux ans après, devenu un immortel sans âge, Manji est approché par Rin Asano qui lui demande son assistance pour l'aider à venger la mort de son père Kurose aux mains de Kagehisa Anotsu et de Ittō-ryū. Après avoir initialement refusé, il se ravise lorsque Rin est attaquée par un membre de la bande de Ittō-ryū, Sabato Kuroi, qui portait la tête tranchée de la mère de Rin sur son épaule gauche. La rumeur de la mort de Sabato atteint Kagehisa après que Ittō-ryū's ait signé son contrat avec Kagimura Habaki afin d'obtenir une place auprès du Shogun, envoyant Taito Magatsu négocier avec Rin et son homme d'armes. Magatsu est vaincu, mais épargné en révélant l'immortalité de Manji aux autres membres de Ittō-ryū. Plus tard, Manji rencontre Shizuma, autre membre de Ittō-ryū, qui lui révèle que Yaobikuni lui a aussi implanté des vers de sang dans le corps, tout en essayant de le tuer avec un poison qui perturbe les vers de sang.

Ensuite, Manji et Rin se rendent à Fukagawa, où ils rencontrent une loyale subordonnée de Kagehisa, Makie Otono-Tachibana. Bien que prenant le dessus sur Manji, elle ne se résoud pas à le tuer Manji, sous le choc d'avoir eu son bras coupé. Quand Rin intervient, elle convainc Makie, et celle-ci cesse son attaque, laissant Kageshisa dans la confusion. Puis le duo rencontre Mugai-ryū, et apprend que Kageshisa est parti pour le Mont Takeo pour recruter un maître de dojo. Mais les choses tournent mal quand un membre sadique de la bande du Mugai-ryū's, Shira, attaque Rin qui cherchait à l'empêcher de violer une prostituée recrutée par le Ittō-ryū pour faire croire qu'elle était Kagehisa, mais Shira finit par s'enfuir après que Manji lui a coupé la main. Après la rencontre de Rin avec le vrai Kagehisa, elle apprend que ses agissements étaient la conséquence de la querelle entre leurs deux grand-pères, Takayoshi Asano et Saburō Anotsu. Elle laisse alors Manji pour poursuivre seule sa chasse, mais Manji la suit.

Quand Kagehisa arrive au Mt. Takao, et apprend que ses suiveurs furent assassinés en son absence, il se rend compte trop tard qu'Habaki lui a tendu un piège, court rejoindre Rin avant d'être encerclés par les hommes d'Habaki. Manji et Makie arrivent peu après, et il en résulte une bataille épique où Makie se sacrifie pour protéger Kagehisa, alors que Manji poursuit Shira pour empêcher Rin de faire souffrir l'homme d'épée. Manji réussir à sauver Rin et tue Shira alors que Kageshisa tue Habaki. Les deux hommes s'affrontent au sabre, et Rin assène le coup fatal alors que Manji semble mort. Mais il s'avère que Manji est encore vivant alors que Rin le pleure.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Tion, « Blade of the Immortal », Libération N°11195 - supplément Cannes, SARL Libération, Paris, 22 mai 2017, p.V, (ISSN 0335-1793)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]