Blade (film, 1998)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Blade
Description de l'image Blade (film, 1998) Logo.png.

Réalisation Stephen Norrington
Scénario David S. Goyer
Musique Mark Isham
Acteurs principaux
Sociétés de production Amen Ra Films
Imaginary Forces
Marvel Enterprises
New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 118 minutes
Sortie 1998

Série Blade

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blade est un film américain réalisé par Stephen Norrington, sorti en 1998. Il met en scène le personnage édités par Marvel Comics Blade créé par Marv Wolfman et Gene Colan en 1973.

Le film est un succès commercial avec 70 millions de dollars de recettes au box-office américain, et 131,2 millions de dollars au total avec l'étranger. Malgré des critiques mitigées, il reçoit un accueil positif du public et est depuis considéré comme culte[1]. C'est le premier volet de la série de films Blade, précédant Blade 2 et Blade: Trinity, tous deux écrit par David S. Goyer qui a également réalisé le dernier.

Le succès de Blade a surtout provoqué une remontée de l'intérêt des studios de production pour le genre des films de super-héros alors que trois films sortis l'année précédente, Batman et Robin, Spawn, Steel, avaient failli enterrer le genre par leurs échecs retentissants[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Blade est un individu, mi-humain, mi-vampire, dont la mère, mordue pendant sa grossesse, est prétendument morte en couches. Depuis, aidé par Abraham Whistler qui l'a recueilli lors de son adolescence, il combat les vampires ennemis, dont Deacon Frost, qui veut devenir le vampire le plus puissant du monde.

Lors d'une embuscade dans un hôpital, Blade rencontre le Dr. Karen Johnson qui va l'aider à soigner sa soif de sang et à venger la mort de sa mère.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

En 1967, une femme enceinte est hospitalisée après avoir été mordue par, comme un des médecins le dit, un animal sauvage. Alors qu'on tente de la réanimer, elle met au monde son petit garçon et meurt.

De nos jours, une femme séduisante amène un homme peu soupçonneux dans une boîte de nuit étrange. L’homme se rend peu à peu compte que quelque chose d’étrange se passe dans le club mais ne parvient pas à savoir quoi. Cependant, ses craintes sont bientôt confirmées quand le sang commence à couler d'un système de gicleur, révélant que tous les clients du club sont des vampires. Incapable d’échapper aux créatures hideuses qui l’ont maintenant entouré, le jeune homme semble condamné jusqu’à ce qu’un des vampires le désigne à l’attention d'un individu qui est entré : le daywalker.

Blade (Wesley Snipes) entre alors calmement sur la piste de danse principale, causant une panique frénétique parmi la foule de vampires. Il commence de suite un assaut et abat des vampires, utilisant une combinaison d’arts martiaux et d’armes à feu pour les combattre. Finalement, après avoir combattu à sa façon les nombreux gardes, Blade fait face à un vampire hors du commun nommé Quinn (Donal Logue), le clouant au mur avec des pieux. En entendant les sirènes de police, Blade se tourne vers Quinn et dit : « Donne mes avertissements à Frost », laissant un Quinn brûlant avec l’humain confus comme seuls survivants de son assaut. La police prend les restes calcinés de Quinn et les envoie pour l’identification.

Le docteur Karen Jenson (N'Bushe Wright) est la femme malchanceuse qui exécute l’examen sur le « cadavre » de Quinn. Pendant l’examen, Quinn revient à la vie et se nourrit sur Jenson et son collègue de travail. Cependant, Blade entre à la morgue, ayant présumé que Quinn reviendrait. Il attaque le vampire ressuscité, mais est encore une fois forcé de fuir quand la police arrive. En partant, Blade voit la femme médecin Jenson couchée par terre, en sang, l'appelant à l’aide. En raison de quelque attachement émotif immédiat (la femme lui rappelle sa mère), Blade secourt Karen et ils se dirigent à sa base d’opérations. Quinn s’échappe aussi de l’hôpital.

Dans la Maison d'Erebus, un conseil de l’ombre des vampires s'est réunit. L’aîné Dragonetti (Udo Kier) discute des assauts intensifiés récemment de Blade, et réprimande le jeune Deacon Frost (Stephen Dorff) pour son imprudence d’ouvrir des clubs.

Dans la tanière de Blade, Jenson rencontre Abraham Whistler (Kris Kristofferson), le mentor de Blade. Whistler livre un petit discours esquissant le passé de Blade, leur mission actuelle et la nature des vampires, avec le pouvoir qu’ils tiennent sur le monde. Jenson décide de retourner chez elle, bien que Blade lui rappelle une possibilité, en raison de la morsure de Quinn, qu’elle peut devenir elle aussi un vampire. Jenson commence à utiliser un remède permanent pour la condition du vampire, et commence à aider Whistler.

En arrivant dans son appartement, Jenson est attaquée par un policier qui se révèle être un familier – un humain qui sert des vampires (un collaborateur, essentiellement, qui après des années de service pourrait obtenir la récompense d’être transformé en vampire). Blade secourt Jenson, et suit plus tard le familier à un autre club de Frost, découvrant là-bas les plans de Frost impliquant un mythe de vampire nommé La Magra. Le familier est tué par Frost lors d’une fête organisée par Deacon. Blade et Karen entreprennent d’interroger un vampire d’une manière comique, l’obèse nommée Pearl. Blade et Karen tuent Pearl avec une lampe ultraviolette consumant la chair du vampire et le transformant en cendres. Blade et Karen entrent dans la bibliothèque des vampires, et sont embusqués par les hommes de main de Quinn et de Frost, avec Mercury (Arly Jover), une amante de Deacon. Blade et Jenson sont attaqués par l’armée privée de Frost, et s’échappent en raison de l’arrivée opportune de Whistler.

Cependant, peu de temps après, Frost effectue une deuxième attaque. Pendant que Blade se dirige dehors pour prélever les ingrédients de son sérum, Frost enlève le Dr. Jenson dans sa tanière et massacre Whistler, laissant Quinn et le reste de son équipe pour le terminer. Au retour de Blade, il trouve une vidéo accablante de sarcasmes laissés par Frost. Dans une scène poignante, Blade aide un Whistler infecté par les vampires à se suicider (Blade entend un coup de feu, mais on ne voit pas ce qui arrive). Frappé par le chagrin, Blade jure de retrouver et de tuer Frost. Durant ce temps, Frost tue Dragonetti en l’exposant à un lever de soleil, et rassemble de force les autres membres du conseil de l’ombre comme « volontaires ».

Blade s’arme pour une attaque sur la base de Frost, prenant avec lui les seringues pneumatiques chargées d’EDTA conçu spécialement pour lui (utilisé normalement comme anticoagulant pour dissoudre les caillots de sang dans le cœur mais qui a une réaction extrêmement violente sur le sang de vampire). Pendant son attaque sur la base, Blade combat une horde de vampires, découvrant pourtant une vérité horrible quand il atteint le premier étage du bâtiment. Il apprend que sa mère (la femme enceinte du début) n’est pas morte et est maintenant la maîtresse du vampire Frost, étant donné que c’est lui qui l'a mordu pendant sa grossesse. Choqué, Blade est facilement subjugué par les gardes, qui le frappent et l’amènent hors du temple Éternel, le soir où Frost révèle les étapes finales de son projet.

Utilisant ses ressources et son immense richesse, Frost, pour reconstruire le temple et l’utiliser pour la résurrection de la Magra, a composé un ingrédient clé grâce au sang de Blade, résistant au soleil, et au sacrifice des douze autres membres du conseil (qui étaient tous des membres des principales maisons nobles). Par le rite, Frost devient un vampire éminemment plus puissant, surpassant de loin la force ou la vitesse de tout autre vampire, et gagne les pouvoirs de chaque membre sacrifié, tels l’immunité à l’argent, et les yeux rouges et bombant de la tribu de Kobejitsu. Blade se libère de son sacrifice, tue sa mère et amène Jenson pour renouveler sa force. Après que Blade ait liquidé les laquais de Frost, y compris Quinn et Mercury, les deux se rencontrent pour un combat final crucial à la base du temple. En découvrant que Frost ne peut être tué par les moyens conventionnels, Blade vide chaque seringue de EDTA sur Frost (qui est maintenant constitué entièrement de sang de vampire), provoquant son implosion.

Sortant du temple souterrain, Blade envisage d'essayer le remède-miracle de Karen mais elle l'a prévenu que, s'il le guérira de son besoin de sang, il lui enlèvera aussi ses pouvoirs de Daywalker et le rendra incapable de chasser des vampires ; il lui demande de lui faire un meilleur sérum, lui rappelant qu'« il y a toujours une guerre quelque part ».

Plus tard à Moscou, Blade chasse et tue un vampire russe qui a persuadé un humain à le suivre dans un club de vampires.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteurs délégués : Avi Arad, Joseph Calamari, Lynn Harris, Stan Lee et Michael De Luca (non crédité)
Coproducteurs : Jon Divens et Andrew J. Horne
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Wesley Snipes en 2009
Sources : VF[5] et VQ[6]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse, développement et distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Marvel Entertainment développe une adaptation cinématographique du comics Blade dès 1992, alors que le rappeur LL Cool J exprime son souhait d'incarner le personnage[7]. Blade est cependant lié à New Line Cinema, avec David S. Goyer comme scénariste. Selon lui, New Line voulait initialement faire une comédie[8].

En 1996, Wesley Snipes est choisi pour tenir le premier rôle [9]. Les dirigeants de New Line avait initialement dressé une liste de trois acteurs pour incarner le personnage : Wesley Snipes, Denzel Washington et Laurence Fishburne. Pour le scénariste, Wesley Snipes est le choix parfait[10].

Plusieurs acteurs, dont Mark Wahlberg et Bruce Payne, seront envisagés pour le rôle de Deacon Frost. Skeet Ulrich insistera quant à lui pour l'obtenir[10]. Il reviendra finalement à Stephen Dorff.

Grand fan de la série télévisée Le Prisonnier, le réalisateur Stephen Norrington souhaite Patrick McGoohan pour incarner Abraham Whistler[10]. Jet Li a refusé le rôle de Deacon Frost pour tourner L'Arme fatale 4[10]. Bruce Payne a également décliné ce rôle.

Stan Lee a tourné un caméo qui a finalement été coupé du film. Il jouait un des flics qui est entré au club pendant les séquences où l'on découvre le corps de Quinn en feu[10].

Traci Lords, ancienne actrice pornographique, incarne Racquel, une vampire qui est montrée couverte de sang dans une scène notable pendant la scène d’ouverture du film. La fille de Bruce Lee, Shannon Lee, apparaît très brièvement comme une infirmière dans la scène d’ouverture quand la mère de Blade est prise dans l’hôpital et le met au monde.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en Californie (Los Angeles, Long Beach, parc national de la vallée de la Mort), à Vancouver, à Londres et Moscou[11].

Musique[modifier | modifier le code]

Music From and Inspired by the Motion Picture[modifier | modifier le code]

Blade
Music From and Inspired by the Motion Picture

Bande originale de divers artistes
Sortie [12]
Enregistré 1998
Durée 73:48
Genre rap, electro, indie dance
Format CD
Compositeur DJ Premier, Patricia Joseph, KLC, M.O.P., Nashiem Myrick, Guru, Rome, Dame Grease, DJ Krush, Wild Style
Label TVT / Epic

Bandes originales Blade

Cet album, commercialisé conjointement à la sortie du film par TVT Records le , est constitué de titres de rappeurs et artistes electro. Il ne contient aucune des compositions originales de Mark Isham[12]. Seuls les titres Dig This Vibe de DJ Krush et Dealing with the Roster de Junkie XL de cet album sont présents dans le film.

Liste des titres
No TitreInterprètes Durée
1. The Edge of the BladeMystikal 4:12
2. 1/2 & 1/2Gang Starr & M.O.P. 4:17
3. BladeKRS-One & Channel Live 3:11
4. Fightin' a WarDown 2 Earth & Rome 4:01
5. ReservationsP.A. 4:26
6. Gangsta BounceWolfpak (Chief Headhunter, Mr Po-Flip & Slip-Roc) 5:27
7. Things Ain't the SameKasino 4:33
8. Deadly ZoneBounty Killer, Big Noyd & Mobb Deep 5:00
9. Blade 4 GloryMajesty & Bizzy Bone 3:45
10. Strictly BusinessEPMD vs. Mantronik 3:36
11. Wrek Tha DiscotekRoger Sanchez & Soulson 6:13
12. Confusion (1995 Pump Panel Remix)New Order 10:12
13. Playing with LightningExpansion Union 4:31
14. Dig This VibeDJ Krush 4:54
15. Dealing with the RosterJunkie XL 5:33

Original Motion Picture Score[modifier | modifier le code]

Blade
Original Motion Picture Score

Bande originale de Mark Isham
Sortie [13]
Enregistré 1998
Durée 33:27
Genre musique de film
Format CD
Compositeur Mark Isham
Label Varèse Sarabande
Critique

Bandes originales Blade

Ce second album, commercialisé quelques semaines après la sortie du film, propose une sélection des compositions originales de Mark Isham[13].

Liste des titres
No Titre Durée
1. Intruder 4:54
2. Daywalker 4:10
3. Somebody's Gonna Take You Out 1:41
4. Top of the Food Chain 3:49
5. Temple of Light 6:15
6. The Bleeding Stone 9:42
7. The Blood God 2:56

Autres chansons présentes seulement dans le film[modifier | modifier le code]

Les chansons et morceaux ci-dessous sont entendus dans le film mais n'ont pas été intégrés aux disques commercialisés :

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques mitigées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 55% d'opinions favorables pour 103 critiques et une note moyenne de 5,910[15]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 45100 pour 23 critiques[16].

Le célèbre critique du Chicago Sun-Times Roger Ebert lui donne la note de 34 en soulignant les qualités visuelles du film, ses angles de caméra extrèmes ou encore ses costumes étranges writing[17]. James Berardinelli donne quant à lui la note de 2,54 et écrit notamment : « Blade a la capacité d'être éblouissant, mais il peut également laisser certains spectateurs mécontents »[18]. John Krewson du site The A.V. Club est assez négatif sur l'intrigue et les dialogues, mais trouve au film quelques qualités notamment sa créativité visuelle et sa violence incessante et très bien chorégraphiée[19].

Box-office et impact[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
70 087 718 $[20] [21] 6[21]
Drapeau de la France France 653 288 entrées[3] - -

Monde Total mondial 131 183 530 $[20] - -

Blade récolte plus de 130 millions de dollars dans le monde[20]. Il fait en partie oublier l'échec de Howard... une nouvelle race de héros (1986), précédente adaptations d'un comics Marvel. Blade est souvent présenté comme l'instigateur des films de super-héros adaptés de comics qui seront beaucoup plus courants dans la décennie suivantes (X-Men, Spider-Man, Batman Begins, The Punisher et Superman Returns)[10].

Poursuite en justice[modifier | modifier le code]

Le créateur de Blade, Marv Wolfman a tenté de poursuivre en justice Marvel et New Line, après la sortie du film, pour ne pas avoir été cité au générique[réf. nécessaire].

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Le film est adapté en jeu vidéo, sorti en 2000.

Comparaison avec les comics[modifier | modifier le code]

Le personnage de Blade a été créé en 1973 par Marvel Comics par le scénariste Marv Wolfman et l’artiste Gene Colan, à l'origine un personnage de soutien dans le comics de 1970 Tomb of Dracula. Dans le comics, la mère de Blade a été mordue par un vampire pendant qu’elle était enceinte de Blade. Ainsi, Blade est né avec une immunité naturelle aux effets de vampirisme, bien qu’il ne soit pas entièrement humain.

Cette version de Blade est très différente de son homologue. À ses débuts, la version de Blade dans les comics était connue pour utiliser les pieux en bois et parlait et agissait comme John Shaft puisqu'il avait été créé au début des années 1970.

Le personnage des comics a été modifié par la suite pour être similaire à sa version cinématographique.

La trilogie Blade[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (July 10, 2015, "Wesley Snipes hints that there might be a remake of Blade," Daily Mail. Retrieved September 12, 2016
  2. « BLADE, LE CHASSEUR DE VAMPIRES QUI A SAUVÉ MARVEL » [vidéo], sur YouTube (consulté le 15 juillet 2020).
  3. a et b « Blade », sur JP's Box-office (consulté le 29 août 2020)
  4. (en) (fr) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  5. « Blade », sur AlloDoublage (consulté le 29 août 2020)
  6. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 27 décembre 2014
  7. (en) Staff, « Marvel characters holding attraction for filmmakers », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2014)
  8. (en) Rob Allstetter, « Special Report: Blood on the Big Screen », Wizard, no 72,‎ , p. 122–3
  9. (en) Gary Levin, « Perelman takes Marvel to bankruptcy court », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2014)
  10. a b c d e et f (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  11. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  12. a et b (en)« Blade Soundtrack (1998) », sur SoundTrack.net (consulté le 5 juin 2018)
  13. a et b (en)« Blade - Original Score (1998) », sur SoundTrack.net (consulté le 5 juin 2018).
  14. (en)« Blade [Original Motion Picture Score] - Mark Isham », sur AllMusic (consulté le 5 juin 2018).
  15. (en) « Blade (1998) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 29 août 2020)
  16. (en) « Blade Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 29 août 2020)
  17. Roger Ebert, « Blade », Chicago Sun-Times,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 9 mai 2019)
  18. James Berardinelli, « Blade - Reelviews Movie Reviews - James Berardinelli » [archive du ], Reelviews.net (consulté le 9 mai 2019)
  19. John Krewson, « Blade », sur The A.V. Club, (consulté le 20 février 2020)
  20. a b et c (en) « Blade », sur Box Office Mojo (consulté le 29 août 2020)
  21. a et b (en) « Blade - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 29 août 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]