Blackrock (Dublin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blackrock
Carraig Dhubh
Blackrock (Dublin)
Rue de la ville.
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Leinster
Comté Dun Laoghaire-Rathdown
Démographie
Population 29 455 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 53° 18′ 07″ nord, 6° 10′ 34″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 80 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Blackrock

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Blackrock

Blackrock (Carraig Dhubh en irlandais) est une ville du comté de Dun Laoghaire-Rathdown en République d'Irlande ; elle fait partie du Grand Dublin (Greater Dublin Area).

Géographie[modifier | modifier le code]

Blackrock couvre une zone vaste qui n'est pas définie avec précision. Elle va du niveau de la mer, sur la côte, à 90 m d'altitude, à White's Cross, sur la nationale N11.

La ville de Blackrock compte 29 455 habitants lors du recensement de 2006.

Blackrock est bordé par Booterstown, Mount Merrion, Stillorgan, Foxrock, Deansgrange et Monkstown.

Transport[modifier | modifier le code]

Blackrock possède une gare sur la ligne du DART (Dublin Area Rapid Transit), à 15 minutes en train du centre ville. La DART fonctionne sur la même voie que celle construite en 1834 pour le Dublin and Kingstown Railway. La gare de Blackrock se trouve à la fois sur la DART et sur la ligne de chemin de fer principale, ouverte le [1].

Les services de bus exploités par Dublin Bus et Go-Ahead Ireland desservent également la région avec plusieurs itinéraires : 4, 7 / A / D, 17 / C / D, 46E, 84 / A, 114 et 7 N[2],[3].

Les services Aircoach vers l'aéroport de Dublin se prennent à partir de Dalkey et de Greystones.

La voie de contournement de Blackrock a été construite à la fin des années 1980 et officiellement ouverte par la conseillère Anne Brady le . C'est une partie de la N31 qui rejoint le port de Dún Laoghaire via le réseau national de routes primaires.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Blackrock, il y a quelques centaines d'années, était surnommé Newtown-at-the-Black-Rock, Newtown on the Strand by Black Rock, Newtown Castle Byrne ou simplement Newtown, de sorte que "Blackrock" est simplement l'abréviation de l'un de ses noms anciens[4]. Par exemple, la ville s’appelle Newtown dans une loi de 1488 adoptée par le Parlement[5]. Le nom survit toujours dans Newtown Avenue et Newtown House. Il a donc été distingué de Newtown-in-the-Deer-Park, comme s'appelait alors le village de Newtown Park, du fait qu'il a été construit dans le Deer Park appartenant à Stillorgan House, ou (a quo Newtownpark Avenue)[6].

Blackrock doit son nom à la formation géologique locale qui se retrouve dans la région de Blackrock Park. La majeure partie de celle-ci est maintenant ensevelie sous le parc, mais on dit qu'il est possible de la voir juste au nord de l'étang. La roche elle-même est d'un calcaire qui, lorsqu'il est mouillé, apparaît en noir, donnant ainsi le nom de Black Rock.

Pour la construction de la voie ferrée en 1834, le rocher a été largement utilisé pour les revêtements muraux entre Williamstown et Blackrock et peut également être vu dans les murs de la gare de Blackrock[7],[8].

La chapelle sur la place Sainte-Marie, surnommée l'église noire, est construite à l'aide du même rocher noir (calp calcaire), bien que le matériau utilisé dans sa construction provienne de l'église locale[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

"Blackrock Dolmen" (1987) de Rowan Gillespie, avec l'église St. John the Baptist en arrière-plan.

Blackrock n'était au départ qu'un petit village de pêcheurs. Il ne s'est développé qu'au XIXe siècle, bien qu'une localité existât déjà au Moyen Âge.

Rock Road[modifier | modifier le code]

Du 8e ou du 9e siècle, la croix de Blackrock est censée marquer la frontière avec la ville de Dublin.

Rock Road qui constitue la limite sud-ouest du parc, ferait partie de l’une des plus anciennes routes du pays, élément de l’ancienne Slíghe Chualann construite par le Haut Roi d’Irlande plusieurs siècles avant St. Patrick, pour relier Tara à ce qui est maintenant le sud de Dublin et le nord-est de Wicklow. La route a peut-être facilité les raids des O'Toole et des clans O'Byrne sur le quartier de Dublin[10].

En 1787, la route de Blackrock était un axe si fréquenté que, pour tenter de mettre fin aux crimes, une réunion locale eut lieu à Jennett's Tavern, à Blackrock, sous la présidence du vicomte Ranelagh. La réunion s’est terminée sur la décision que « nous donnerons une récompense de 20 £ à toute personne qui arrêtera et poursuivra en justice tout coupable d’un vol sur la route Blackrock, de Dublin à Dunleary, Bullock, Dalkey, Rochestown, Cabinteely et Loughlinstown ».

En 1826, le révérend George Wogan, vicaire de Donnybrook, est assassiné chez lui à Spafield Place, près de Ballsbridge. Plus tard dans la soirée de son assassinat, deux bandits sont appréhendés pour un vol sur une route de Blackrock Road. Ils avouent le meurtre et sont pendus. Cela illustre le danger que courent les voyageurs sur Blackrock à une certaine époque[11].

Blackrock Park[modifier | modifier le code]

Vue de la gare de Blackrock (1834). La tour Martello de Williamstown est représentée au loin, à gauche de la voie ferrée, entourée d’eau à marée haute.

Blackrock possédait une plage qui était un lieu de baignade populaire jusqu'à la construction du chemin de fer près du rivage. L'espace entre la rive et la voie ferrée a généré une zone recouverte d'eau de mer à marée haute. Un marais saumâtre malodorant semblable à celui du marais de Booterstown en a découlé. Ce marais a été une zone insalubre pendant des années jusqu'à ce que les commissaires de Blackrock (établis en 1860) décident de combler la zone et de créer un parc. Le parc, qui s'étend de Blackrock à Booterstown (englobant Williamstown), a été créé au début des années 1870. Les portes de granit à l'entrée principale appartenaient autrefois à une maison appelée Vauxhall. Les jardins à l'entrée faisaient partie des jardins de l'ancienne maison[7],[10].

La tour Martello de Williamstown, à Blackrock Park, a été construite entre 1804 et 1806. Lors de la construction de la tour, elle aurait été entourée d'eau de mer à marée haute, du fait de sa construction dans la zone de la plage intertidale. La tour s'est isolée de la mer lors de la construction de la voie ferrée, mais l'eau de mer menait des incursions à marée haute. Ce n'est qu'au moment du comblement de la zone constituant le parc Blackrock que la tour s'est retrouvée sur la terre ferme. La partie de la tour qui est visible aujourd'hui est en fait le premier étage car le rez-de-chaussée est enfoui sous terre[8].

En 2007, les élus du comté de Dún Laoghaire-Rathdown ont publié des plans pour la conservation et la mise en valeur du parc[12]. Ces plans prévoient un vaste réaménagement du cours de la rivière Priory, ainsi que la rénovation de plusieurs bâtiments du parc. En 2013, aucun travail n'avait été effectué dans le cadre du plan directeur de réaménagement, aucune date de début des travaux n'a été communiquée.

Les bains de mer à Blackrock[modifier | modifier le code]

Bains de mer à Blackrock (2007). Démolis depuis.

Les bains de Blackrock ont été aménagés en 1839 par la compagnie de chemin de fer et ont été construits à côté de la gare de Blackrock[13],[Note 1]. Un billet de train spécial autorisait également l'accès aux bains. En 1887, les bains ont été reconstruits en béton avec un grand espace pour hommes et un autre plus petit pour dames. En 1928, le conseil de district urbain a acheté les bains pour 2 000 £ et les a aménagés pour les Tailteann Games. Avec une piscine de 50 mètres, ils étaient réputés pour leurs compétitions de natation et de water-polo ; ils pouvaient accueillir jusqu'à 1 000 spectateurs[14].

Eddie Heron a vécu à Sandycove, il est connu comme champion invaincu de plongeon de tremplin de haut-vol (highboard) en Irlande depuis 36 ans. Une plaque le commémorant se trouve sur le pont de chemin de fer qui mène aux bains.

Le , Thomas Joseph Crean, alors qu'il nageait avec d'autres étudiants près de Blackrock, a aidé à secourir un étudiant en art, âgé de 21 ans, nommé William Ahern. Crean a remarqué qu'Ahern était en danger et, avec un jeune avocat, Leachman de Dundrum, il a réussi à le ramener à terre. Pour sa bravoure, il a reçu une médaille de la Royal Humane Society.

Le déclin de l’utilisation des bains a commencé dans les années 1960 avec l’apparition de piscines intérieures chauffées. La Dún Laoghaire Corporation a fermé les Blackrock Baths à la fin des années 1980 et, en 1992, faute de maintenance, certaines parties des bains ont été démantelées[14]. Elles ont depuis été vendues aux promoteurs Treasury Holdings[15].

En 2013, les bains ont été complètement désaffectés pour des raisons de sécurité suite à une inspection de routine effectuée par le conseil du comté de Dún Laoghaire–Rathdown. Il a été constaté que la plateforme de plongée avait été corrodée de manière significative et désolidarisée de la base de la piscine.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Écoles primaires[modifier | modifier le code]

Écoles secondaires[modifier | modifier le code]

Troisième cycle[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Citation de 1835 (Leigh's New Pocket Road-book of Ireland) : "Blackrock, à Dublin, est l’endroit le plus célèbre pour les bains de mer dans les environs de la capitale. Les rues sont plutôt étroites, mais la beauté extraordinaire des résidences de campagne et du rivage, amène un défilé de visiteurs équestres et de voitures de tourisme, qui ont toutefois considérablement diminué depuis la création de la voie ferrée menant à Kingstown"

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Blackrock station » [PDF], sur Railscot – Irish Railways (consulté le 31 août 2007).
  2. (en) dublinbus.ie
  3. (en) goaheadireland.ie
  4. (en) The Neighbourhood of Dublin The Rock Road – Ballsbridge, Merrion, Booterstown, Blackrock and Monkstown
  5. (en) The Neighbourhood of Dublin: The English Pale
  6. (en) History of Blackrock from circa 1892
  7. a et b (en) MacCóil, Liam (1977). "The Book of Blackrock", The Blackrock Council of Community Services, Carraig Books
  8. a et b (en) Carey, Tim (2009), "Did you know?", Dún Laoghaire–Rathdown County Council, p. 99, 124, 156 (ISBN 978-0-9557829-2-3).
  9. (en) Costello, Peter (1989). "Dublin Churches", Gill and Macmillan, p. 214. (ISBN 0-7171-1700-6)
  10. a et b (en)DLR County Council. Dlrcoco.ie (2006-12-01). Consulté le 2011-06-29.
  11. (en) Blacker, B.H (1860). "Brief sketches of the parishes of Booterstown and Donny Roadbrook", p. 92, p. 175
  12. (en)Public Advertisement. Blackrock Park Masterplan. A Concept for Conservation and Development Public Consultation Process
  13. (en) ''Leigh's New Pocket Road-book of Ireland'', No. 207. From Dublin to WEXFORD, 1835. Archive.org. Retrieved on 2011-06-29, quote: "BLACKROCK, in Dublin, is the most celebrated sea-bathing place in the vicinity of the capital. The streets are rather confined, but the extraordinary beauty of the country residences, and of the sea-shore, secures to the Rock a long train of equestrian visitors and jaunting cars, which have, however, considerably decreased since the railway to Kingstown was established.
  14. a et b (en) Pearson, P (2001). "Between the Mountains and the Sea" Dún Laoghaire–Rathdown County, The O'Brien Press (ISBN 978-0-86278-977-0)
  15. (en)Green Party hosts public meeting on future of Blackrock Baths « https://web.archive.org/web/20070928222824/http://www.ciarancuffe.com/PR/2006/PR061019.Blackrock.Baths.Meeting.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), . Ciarancuffe.com (2006-10-19). Consulté le 29 juin 2011.
  16. Rosemont Secondary School for Girls. Rosemont.ie. Retrieved on 2011-06-29.
  17. Progressive College website. Progressivecollege.com (2011-02-07). Retrieved on 2011-06-29.