Blacklodge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blacklodge
Description de cette image, également commentée ci-après

Saint Vincent sur scène.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Black metal industriel
Années actives Depuis 1998
Labels Season of Mist, Blazing Productions, End All Life
Site officiel www.loginsatan.org
Composition du groupe
Membres Saint Vincent
Narcotic
AcidJess
Anciens membres Diam's
Hélio
Silence

Blacklodge est un groupe de black metal industriel français, originaire de Villard-de-Lans, en Isère. Son logo, un pentagramme stylisé, est composé de quatre seringues croisées. Blacklodge compte au total trois albums, deux démos et un EP.

Biographie[modifier | modifier le code]

Blacklodge est formé par Saint Vincent en 1998 à Villard-de-Lans, en Isère[1], selon les dires de ce dernier, « des cendres d'un groupe underground qui officiait depuis 1994[2]. » Le nom du groupe s'inspire d'un lieu de la série télévisée Twin Peaks de David Lynch.

Ils enregistrent deux démos puis publient en 2003 un premier album studio, Login:SataN, au label néerlandais Blazing Productions[2],[3]. Ils jouent leur premier concert à Grenoble pour Impaled Nazarene. En 2004, ils tournent avec Aborym et Corpus Christii.

Ils enregistre leur deuxième album studio Solarkult, stylisé >SolarKult<, au Necromorbus Studio. L'album est publié l'année suivante en 2006, et contient 13 chansons[4]. Grâce à cet opus, ils signent au label underground français End All Life. En 2007, Silence quitte le groupe et est remplacé par Narcotic avant leur tournée européenne avec Horna et Vorkreist. La même année, une collaboration avec le groupe autrichien Abigor donne naissance au split T/ME, 3rd level Initiation : Chamber of Downfall publié chez End All Life[5].

Le groupe signe avec le label Season of Mist en 2012[6]. En avril 2012, le groupe annonce un nouvel album intitulé MachinatioN - 4th Level Initiation: Chamber of Control le 21 juin[7].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Le groupe s'inspire de Mysticum et Dødheimsgard, mais Saint Vincent cite principalement le groupe allemand Traumatic Voyage comme référence [8].

Il se distingue du black metal traditionnel par l'utilisation d'une boîte à rythmes et de beats, habituellement réservés à la techno ou à l'electro. Blacklodge se veut sataniste, comme beaucoup de groupes de BM, mais innove, en n'utilisant aucun symbole traditionnel de Satan (croix renversée, ...), qu'il remplace par une esthétique industrielle correspondant à la musique. La consommation de drogues est également un thème récurrent du groupe, car vue comme donnant accès à un pouvoir interdit.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Saint Vincent – chant, guitare, programmation (depuis 1998)[1]
  • AcidJess – basse (depuis 2002)[1]
  • Narcotic – guitare (depuis 2007)[1]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

  • 1999 : InnerCells
  • 2000 : Login:SataN demo

EP[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Prince of Dark Cellars

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) « Blacklodge », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 9 juillet 2016).
  2. a et b « Interviews Blacklodge - Avril 2006 », sur spirit-of-metal.com (consulté le 9 juillet 2016).
  3. « Login:SataN », sur Trashocore (consulté le 9 juillet 2016).
  4. « Chronique - Blacklodge - >SolarKult< », sur Trashocore (consulté le 9 juillet 2016).
  5. (en) « ABIGOR Putting Finishing Touches On Split Album With BLACKLODGE », sur Blabbermouth, (consulté le 28 février 2012).
  6. (en) « BLACKLODGE Signs With SEASON OF MIST », sur Blabbermouth, (consulté le 28 février 2012).
  7. « News Vs-webzine.com 04/04/2012 @ 21h46 », sur VS-Webzine (consulté le 9 juillet 2016).
  8. « Blacklodge interview in Battle Mag », sur battlezine.com/.

Liens externes[modifier | modifier le code]