Blackburn Blackburn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Blackburn Blackburd ou Blackburn Twin Blackburn.

Blackburn Blackburn
Vue de l'avion.
Blackburn Blackburn II en vol

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Blackburn
Rôle Avion de reconnaissance
Statut retiré du service
Motorisation
Moteur Napier Lion IIB
Nombre 1
Puissance unitaire 450
Dimensions
Envergure 13,87 m
Longueur 11,02 m
Performances
Vitesse maximale 195 km/h
Plafond 4 600 m
Endurance 4 heures 25 minutes

Le Blackburn Blackburn est un avion militaire de l'entre-deux-guerres réalisé au Royaume-Uni par Blackburn Aircraft.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Blackburn Blackburn était le successeur de l’Avro Bison dans la Royal Navy. Il avait des performances légèrement meilleures, et un rayon d'action de 700 km. Comme l’Avro Bison et le Westland Walrus, sa conception sacrifiait la ligne aérodynamique (ainsi que l’esthétique) au confort du navigateur-observateur. Le pilote était installé à l’air libre, derrière le moteur Napier Lion, dans une sorte d’appendice au-dessus du fuselage avant et qui s’étendait jusqu’à une profonde encoche, au niveau du bord de fuite de l’aile supérieure. Le cockpit du mitrailleur, doté d’un affût Scarff circulaire, se situait à l’arrière de cette encoche. Assis exactement en-dessous du bord d’attaque de l’aile supérieure, le pilote disposait d’une bonne visibilité à l’atterrissage, point important pour un appareil conçu pour opérer à partir de porte-avions. Derrière le moteur, sous le pilote et entre les deux ailes, on trouvait le compartiment du navigateur-observateur. Vues les dimensions du fuselage à ce niveau, celui-ci disposait en fait d’un quartier analogue à une cabine de bateau avec, pour rester dans le ton, deux hublots ronds de chaque côté. Cet avion était, en plus laid, le frère du bombardier-torpilleur Blackburn Dart, qui était déjà loin d’être beau[1].

Engagements[modifier | modifier le code]

Un total de 62 Blackburn Blackburn fut construit, dans les séries Mark I et Mark II. Ils servirent de 1922 à 1935, année où ils furent mis au rencart[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Un exemplaire fut transformé en hydravion avec des flotteurs catamaran. Mais le moteur Napier de 450 ch éprouva beaucoup de difficultés à faire voler cet appareil, tant était grande la résistance à l’air des haubans, des mâts et des flotteurs[1].
  • Une variante fut construite sous le nom de Blackburn Bull, comme avion d'entraînement à double commande, avec deux sièges côte à côte. Il était extrêmement mal conçu. Sa traînée était si importante qu’il était dangereux sur une base terrestre, et pratiquement inutilisable sur porte-avions. Seulement deux exemplaires furent construits[1].

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Au service de la flotte », Connaissance de l'histoire mensuel éditions Hachette, no 24 Aéronavale 1914-1939,‎ , p. 46-47.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Aubrey Joseph Jackson, Blackburn Aircraft since 1909, London, Putnam, , 555 p. (ISBN 0-370-00053-6, EAN 978-0-37000-053-4)
  • « Au service de la flotte », Connaissance de l'histoire mensuel éditions Hachette, no 24 Aéronavale 1914-1939,‎ , p. 46-47.

Sur les autres projets Wikimedia :