Black Zero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Black Zero est un nom partagé par deux vilains, deux organisations terroristes, un groupe de forces spéciales, et un virus informatique qui ont tous joué dans diverses séries de bande dessinée publiées par DC Comics.

Black Zéro supervillain originel[modifier | modifier le code]

Personnage de fiction, biographie[modifier | modifier le code]

Le Black Zéro originel est apparu avant la Crise dans Superman (vol. 1) #205 (1968), dans un article intitulé "L'Homme Qui Détruit Krypton", écrit par Otto Binder, avec des œuvres d'art créées par Al Plastino. Ce Black Zéro a révélé à Superman qu'il était un saboteur de l'espace détruisant des planètes. Il avait été embauché pour détruire Krypton, et a découvert que les contraintes internes qui l'auraient détruite dans tous les cas, étaient en train de mourir, ce qui nécessita son implication pour s'assurer de son explosion.

Dans le jour présent, Black Zéro est venu sur Terre, menaçant de le détruire comme il l'a fait pour Krypton. En désespoir de cause, Superman libéra Jax-Ur, un prisonnier de la Zone Fantôme, qui voulait venger la destruction de Krypton. Lorsqu'il lança un puissant missile dévastateur vers la Terre, Black Zéro attaqua Jax-Ur avec une balle de Kryptonite rouge, obligeant son corps à muter sauvagement dans plusieurs formes de serpent. Cela s'est avéré être le Black Zéro de l'annulation ; Tandis que Superman sauva la Terre du missile, Jax-Ur se transforma en une forme de Méduse, transformant Black Zéro en pierre de son regard. Le corps de Black Zéro a ensuite été brisé par Jax-Ur, en récompense de ce qu'il avait fait pour Krypton.

Cette histoire suggère qu'il n'y eu pas quelque chose que l'un d'entre eux savait, Jor-El aurait eu tort et le Conseil des Sciences raison. E. Nelson Bridwell émis l'hypothèse que ce qu'avait remarqué Black Zero, c'était les tentatives de Green Lantern Tomar Re d'empêcher la destruction (comme on le voit dans Superman (vol. 1) #257 (1972)), ce qui veut dire que les deux ensembles de brouillage se sont annulés entre eux, et Jor-El avait raison.

Le pouvoir et les capacités[modifier | modifier le code]

Black Zéro avait la possibilité de créer des « psycho-molécules » avec son esprit, avec quoi il pourrait se transformer dans n'importe quelle forme de matière qu'il aurait choisi. Son cerveau avait été équipé d'un revêtement en plastique, l'empêchant d'être hypnotisé. Il pouvait immatérialiser son corps, lui permettant de passer à travers les objets solides. Il était un habile ingénieur, pouvant créer des armes et des appareils capables de détruire des planètes entières. Il était aussi habile dans l'art du déguisement.

Les organisations de Black Zéro[modifier | modifier le code]

La première version de l'après-Crise de Black Zéro est apparu en 1988 Monde de Krypton une mini-série écrite par John Byrne et illustrée par Mike Mignola. Bien que décrit plus tard comme un "mouvement de libération de clone" dans Superboy (vol. 4) n ° 61, Black Zéro a été décrit comme un "terroriste", une organisation qui a été en fin de compte responsable de la destruction de Krypton. Au cours du Troisième Âge de Krypton, les Kryptoniens ont étendu leur vie par le maintien de clones en animation suspendue (les Banques de clones), où ils ont ensuite récoltés les parties de corps. La difficulté dans la société Kryptonienne concernant cette question a émergé après qu'un éminent citoyen nommé Nyra enleva l'un de ses clones de stase, afin d'épouser le clone de son propre fils. Le fils furieux, après avoir tué le clone de sa fiancé, a publiquement fait face à sa mère et l'a tuée, mais a été arrêté de force avant de se suicider. Après avoir déclaré publiquement le fait qu'un clone avait été en mesure d'avoir une conscience tel un être vivant, une nouvelle guerre Kryptonienne commença. L'organisation Black Zero était au premier plan lors de cette guerre, et agissait à l'encontre de cette "génétique de l'esclavage"; où commença la Guerre des droits des clones, qui a duré mille ans. Dans leur acte final, Black Zéro fit exploser un dispositif qui sera plus tard connu comme le Destructeur. Par essence, ce dispositif a fonctionné comme une arme nucléaire géante, qui a déclenché un éclat concentré et soutenu d'énergie nucléaire directement dans Krypton. Si par la suite il a été détruit par Van-L, un ancêtre de Jor-El lui-même, l'effet du Destructeur allait plus tard être pleinement réalisé ; il provoquerait une réaction en chaîne très en profondeur de Krypton, qui aurait des milliers d'années plus tard, causé l'anéantissement de la planète.

Un deuxième groupe Black Zéro est apparu en 2005 dans le roman graphique, Superman: l'Infini de la Ville.

Plus récemment, le nom de "Black Zéro" a été utilisé par une force militaire d'élite Kryptonian, sous le commandement de l'Ursa. Cette unité comprenait Thara Ak-Var's parents. L'unité, sauf pour Ursa, a été tué en essayant de défendre Kandor de Brainiac[1].

Le virus informatique "Black Zero II"[modifier | modifier le code]

Le virus Black Zero est apparu dans Superman Plus, en 1997, un one-shot de regroupement de Superman avec la Légion des Super-Héros. Un virus d'ordinateur intelligent créé par le groupe terroriste, Black Zéro II était endormi dans la technologie Kryptonienne utilisée pour créer la Forteresse de la Solitude. Après avoir été activé par inadvertance par l'Apparition, Noir Zéro II a entraîné Superman et la Légion à travers une version déformée de l'histoire Kryptonienne, avec l'intention d'en finir avec la destruction de la Terre. Il a été interrompu lorsque Brainiac 5 a involontairement causé une panne de courant, et par la suite supprimé le virus des ordinateurs de la Forteresse[2].

Black Zéro (Superboy)[modifier | modifier le code]

Modèle:Cite comicLe deuxième Black Zero est un personnage de fiction, un supervillain de l'univers DC Comics. Le personnage est d'abord apparu dans Superboy Vol. 4 #61 dans le cadre de l'histoire "Hypertension" et a été créé par Karl Kesel et Tom Grummett.

Personnage de fiction, biographie[modifier | modifier le code]

Black Zéro était une autre version de Superboy à partir d'une réalité dans laquelle Superman n'est jamais revenu d'entre les morts après son combat contre Doomsday. Cette réalité refléta la principale continuité avec Paul Westfield, le Directeur Exécutif du Projet Cadmus, utilisant secrètement l'aide de son propre cellstock pour son équipe de scientifiques afin de créer immédiatement un clone humain qui serait génétiquement modifié pour ressembler à Superman avec des pouvoirs découlant du champ de la télékinésie. Au lieu de libérer les clones de la Newsboy Legion, le clone est allé jusqu'au processus complet de la maturation artificielle afin de concorder son âge à celui de l'original puis devint le nouveau Superman. Toutefois, il pensait qu'il était perçu comme un usurpateur et n'était pas apprécié des gens car il n'était pas le Superman originel. Après une bataille avec sa version de la réalité de Brainiac, Maxima, et Métallo ayant entraîné la mort de Supergirl, Brainiac et 318 civils, une réaction du public commença contre le nouveau Superman et les autres clones que les gens surnommaient "genetix" ; cela a conduit à ce que le Congrès demande l'arrêt du Projet Cadmus avec le Guardian et les directeurs originaux de l'administration du Projet Cadmus sans Westfield qui abandonna le projet.

Après que le Guardian ait été tué par une foule d'anti-genetix, le nouveau Superman se retira à l'originale Forteresse de la Solitude de Superman et rechercha un guide sur l'histoire Kryptonienne. Lorsqu'il eu connaissance du clone de Black Zero provenant du mouvement de libération de Krypton, il laissa le nom de Superman et pris celui de Black Zéro, comme nouveau nom. Il décida de défendre genetix partout et d'arrêter les anti-clones par tous les moyens nécessaires. Changeant le Projet Cadmus en Forteresse de Cadmus, et créant une armée de clones Guardian connus comme Stormguards sans souvenir de l'original Guardian, Black Zéro commença une guerre dans laquelle la plupart des héros de la Terre ont été détruits et clonés comme des soldats de Cadmus avec des changements extrêmes grâce à sa tête, le généticien Dabney Donovan[3].

Après la conquête de la Terre, Black Zéro pris connaissance de l'existence d'autres réalités lorsqu'il rencontra les Challengers de l'Inconnu, qui sont arrivés à sa planète d'origine, à partir d'une porte dimensionnelle. Metron des Nouveaux Dieux, qui est apparu peu de temps après les Challengers, parvint à un accord avec Black Zéro et lui offra la chance d'entrer dans Hypertime via la construction d'un réacteur alimenté par l'élément Hyperium. Black Zéro « sauva » d'autres mondes dans lesquels il estime que genetix fut opprimé et laissa la version du monde conquise de Paul Westfield chargée de la genetix de ce monde. Les Challengers ont essayé de l'arrêter en lançant des raids contre Black Zéro et ses forces et firent de la contrebande d'eux-mêmes sur ce qu'il pouvait rester de ce monde dans sa croisade. La confusion de Black Zero, les Superboys de ces mondes se sont souvent levés contre lui, l'amenant à les stocker dans des chambres de stase semblables aux banques de clones de Krypton. Un Superboy d'une autre réalité que Black Zéro a essayé de conquérir a échappé avec le vol d'un Hyperjacket de la Forteresse de Cadmus, mais a été touché par un laser de la réalité de Paul Westfield, entraînant la mort dues à des brûlures. Il a averti la Ligue de Justice de la principale continuité de Black Zéro à venir avant sa mort[4]. Apprenant que le défunt Superboy était une correspondance génétique et à l'aide de la Hyperjacket a réparé le Gadget le Gourou de la Hairies, le Superboy des principales continuités voyaga vers d'autres mondes où il apprit Black Zéro et finit par atterrir sur une Terre où Superboy est Kal-El[5].

Après que Superboy a été en possession de l’hyperjacket, Black Zero l’a suivi dans chaque monde visité, capturant toutes les versions de Superboy que Kon-El eues rencontrées. Lorsqu'il atteignit le monde du Superboy Kal-El, il captura Krypto et tendit une embuscade à Kon-El et Kal-El en utilisant ses forces Stormguard et ses propres pouvoirs. Apprenant que Superboy n’était pas le Superboy qui avait volé l’hyperjacket, Black Zero l’envoya à Fortress Cadmus et lui révéla sa véritable identité. Il révéla son intention de reprendre la réalité de Superboy, qu'il utilisait comme un prétendu sentiment anti-clone, et d'utiliser l'un des Doomsdays qu'il avait recueillis à partir de réalités alternatives contre Superman. Après avoir révélé son plan, une version réformée de Knockout du monde du défunt Superboy attaqué avec les Challengers of The Unknown, se faisant passer pour Stormguards, s'attaqua à sa réalité, Paul Westfield. Westfield sauta dans le réacteur Hyperium et effaça inconsciemment tous les Paul Westfield existants ainsi que lui-même. En colère contre la perte de Westfield, qu’il considérait comme une figure paternelle, Black Zero envoya Superboy, Knockout et les Challengers dans la chambre de Doomsday afin qu’il soit détruit pendant qu’il se préparait à conquérir le monde à venir. Superboy et les Challengers s'échappèrent avec Knockout faisant le sacrifice ultime contre les Doomsdays[6].

Black Zero fut finalement vaincu par un effort combiné de Superboy, des Challengers of the Unknown et de tous les autres Superboys emprisonnés à Fortress Cadmus. Après que Metron ait renvoyé les Superboys et les Stormguards à leurs propres réalités tout en immobilisant Black Zero avec une boîte mère, il fournit un vaisseau aux Challengers et au Superboy afin qu'ils puissent traverser le réacteur Hyperium et se rendre à la maison. Superboy avait l'intention d'emmener Black Zero dans son monde natal pour le surveiller, mais Black Zero attaqua le navire avec sa télékinésie tactile. Superboy plonga dans l'hyperstorm en ayant presque été frappé, jusqu'à ce que Black Zero sauve Superboy et sauve les Challengers à l'exception de Matthew "Red" Ryan. Superboy tenta de convaincre Black Zero que sa mission était fausse et donna une chance aux gens, mais Black Zero submergé par une énergie hyperstormale, disparut avant de répondre à Superboy[7].

Après sa "mort", Black Zero est devenu un rappel à Superboy quant à ce qui pourrait se passer s’il devenait incontrôlable. Lors d'une bataille avec Etrigan sur un gant enchanté appelé "Hyssa's Fist", Superboy met le gant en place et, tandis que sa force augmente, son costume se transforme en une copie fidèle du costume de Black Zero avec le S-bouclier au harnais doré. Il utilisa rapidement sa télékinésie tactile pour démonter le gant de sa main droite[8].

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

La télékinésie tactile[modifier | modifier le code]

La principale puissance unique de Black Zero est une forme avancée de "télékinésie tactile". Comme Superboy, il s’agit d’un champ de force télékinétique qui entoure son corps et lui permet de simuler une vitesse, une force, un vol et une invulnérabilité surhumaine. La télékinésie tactile lui permet également de démonter des machines et d’autres constructions complexes au toucher. Mais contrairement à Superboy, le terrain de Black Zero lui fournit une résistance aux attaques d'énergie et il pourrait utiliser la télékinésie tactile pour maintenir un adversaire immobile.

Les pouvoirs non-dérivés des télékinésies tactiles[modifier | modifier le code]

Comme il l'a expliqué à Superboy, l'ADN humain de Black Zero a été conçu pour être génétiquement similaire à celui de l'ADN de Superman. Comme Superboy, il est une batterie solaire vivante dont les pouvoirs de télékinésie tactiles sont alimentés par l’énergie solaire. Devenu adulte à part entière par le Project Cadmus de sa réalité, Black Zero acquit des pouvoirs similaires à Superman en raison de son âge avancé comme la vision thermique et la surdité.

Avec la combinaison de sa télékinésie tactile et de ses pouvoirs kryptoniens simulés, cela signifie que Black Zero est plus puissant que Superman. Il semble facilement résister aux multiples versions de Superboys, même à la version terriblement puissante de Pre-Crisis Earth-1. Black Zero semble également bien préparé à vaincre une réalité dans laquelle il devra se battre contre Superman une fois que son armée de Doomsdays aura été éliminée.

Costumes et équipements[modifier | modifier le code]

Black Zero porte un costume noir avec des accents rouges contrebalancés par une cape rouge, une ceinture rouge à la taille, un harnais en or avec un "0" noir sur sa poitrine, une ceinture en or sur la jambe droite et une paire de lunettes noire. De plus, il porte un "hypergun" sur le bras droit équipé d'hyper-balles qu'il peut tirer sur ses cibles et les transporter instantanément par hypertravel directement dans ses cellules de stase à Fortress Cadmus.

Dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

  • Dans la série Smallville épisode "Kandor", le Major Zod et son armée sont allés en guerre avec le groupe terroriste Black Zéro, qui plus tard détruit Kandor.
  • Le Black Zéro apparaît dans Man of Steel, ré-imaginé comme un vaisseau spatial Kryptonien, conçu pour le transport des criminels dans la Zone Fantôme. Dans la scène d'ouverture, une fois que le Général Zod et les membres de son insurrection ont été emprisonnés et chargé à bord du navire, le Black Zero a été envoyé dans la Zone grâce au projecteur de Jor-El[9].
  • L'organisation terroriste Black Zéro est un aspect important de l'intrigue de la série TV de Krypton.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Action Comics Annual #12 (August 2009)
  2. Modèle:Cite comic
  3. Superboy (vol. 4) #62 (May 1999)
  4. Superboy (vol. 4) #60 (March 1999)
  5. Superboy (vol. 4) #61 (April 1999)
  6. Superboy (vol. 4) #63 (June 1999)
  7. Superboy (vol. 4) #64 (July 1999)
  8. Superboy (vol. 4) #68 (November 1999)
  9. Ben Kendrick, « Superman Toy Reveals Man of Steel Spoilers: Zod’s ‘Black Zero’ Revealed », Screenrant.com, (consulté le 24 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]