Black Caviar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Black Caviar
Image illustrative de l'article Black Caviar
Black Caviar en Australie en 2011

Père Bel Esprit
Mère Helsinge
Père de mère Desert Sun
Sexe F
Naissance 2006
Pays de naissance Drapeau de l'Australie Australie
Pays d'entraînement Drapeau de l'Australie Australie
Éleveur R. Jamieson
Propriétaire G.J. Wilkie
Entraîneur Peter Moody
Jockey Luke Nolen
Rating FIAH 132 / Timeform 136
Nombre de courses 25
Nombre de victoires 25
Gains en courses Au$ 7 953 936
Distinction Cheval de l'année en Australie (2011, 2012)
Principales victoires Diamond Jubilee Stakes
Patinack Farm Classic
Lightning Stakes
Newmarket Handicap
William Reid Stakes
T J Smith Stakes
BTC Cup
Patinack Farm Classic
C F Orr Stakes
Robert Sangster Stakes
Goodwood Handicap
Australia Stakes

Black Caviar, est une jument de course pur-sang anglais, née en 2006 en Australie, où elle est entraînée par Peter Moody et montée par Luke Nolen. Invaincue en 25 sorties, elle est considérée comme la meilleure jument de l'histoire des courses australiennes, et le meilleur sprinteur du monde.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Élevée par Swettenham Stud, acquise yearling par ses propriétaires pour Au$ 210 000, Black Caviar entame sa carrière à deux ans par deux victoires faciles et ne se produit qu'à trois reprises à 3 ans, s'adjugeant ses deux premières courses de groupe. Cette pouliche à la robe baie brune et au modèle imposant est d'emblée cantonnée sur 1000 et 1200 mètres, ses distances de prédilection. A chacune de ses apparitions, elle laisse ses adversaires dans le lointain, et remporte son premier groupe 1 à l'occasion du Patinack Farm Classic en novembre 2010. C'est le premier du série de six groupe 1 gagnés consécutivement à l'âge de 4 ans. En février 2012, elle s'aventure au-delà de sa distance fétiche, sur les 1400 mètres des C F Orr Stakes, où elle s'impose tout aussi facilement. Sa carrière consiste en une litanie ininterrompue de victoires, Black Caviar remportant toutes les grandes épreuves australiennes de sprint, avec à chaque fois une marge conséquente sur ses rivaux, et plusieurs records de vitesse. Elle a été chronométrée en moins de dix secondes sur 200 mètres, avec des pointes à plus de 72 km/h[1].

Statue de Black Caviar à Nagambie, dans l'état de Victoria

Véritable superstar en Australie où elle n'a plus rien à prouver après 21 victoires en autant de sorties, et onze groupe 1 à son actif, elle est envoyée en juin 2012 en Europe pour affronter les sprinters du vieux continent. Le 23 juin, devant 5000 supporteurs Australiens, elle dispute les Diamond Jubilee Stakes, retransmis sur écran géant au centre de Melbourne où le public s'était retrouvé pour encourager sa championne à 6 heures du matin. Grandissime favorite, elle s'impose, mais pour la première fois de sa carrière, doit lutter âprement pour la victoire : poussée à la lutte par deux pouliches françaises, Moonlight Cloud (montée par Thierry Jarnet) et Restiadargent, elle ne gagne que d'une tête, son jockey Luke Nolen, qui découvrait à cette occasion les courses européennes, ayant par ailleurs posé les mains à quelques mètres de la ligne d'arrivée, par excès de confiance et après avoir vraisemblablement confondu une caméra avec le poteau. Malgré une combinaison de contention spécialement conçue pour favoriser sa circulation sanguine durant l'interminable voyage (plus de 30 heures) qui l'amène en Angleterre, la jument a sans doute aussi été fatiguée par cet éprouvant déplacement. Cette victoire lui offre tout de même le titre de sprinter de l'année en Europe[2].

En février 2013, Black Caviar, désormais âgée de 6 ans, effectue une rentrée victorieuse dans les Lightning Stakes, puis enchaîne avec les Australia Stakes, promues groupe 1, et à nouveau les T J Smith Stakes, sa 25e victoire en autant de sorties. Alors que l'on spécule sur la prochaine et dernière sortie australienne de la jument avant sa nouvelle expédition à Ascot, prévue depuis longtemps, son entraîneur Peter Moody annonce à la surprise générale, le 17 avril, que sa championne ne serait plus revue en compétition[3]. Black Caviar prend donc sa retraite plus tôt que prévu, en laissant le souvenir d'un phénomène invincible, probablement le meilleur sprinter de tous les temps.

Son exceptionnelle popularité aura dépassé la sphère des courses hippiques. En témoigne sa présence en couverture de Vogue Australia[4], ou la polémique consécutive à son élection au titre d'athlète féminine de l'année, devant la sprinteuse Sally Pearson[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Saison 2009-2010[modifier | modifier le code]

  • Danehill Stakes (Gr.2, 1200m)
  • Australia Stakes (Gr.2, 1200m)

Saison 2010-2011[modifier | modifier le code]

  • Schillaci Stakes (Gr.2, 1000m)
  • Schweppes Stakes (Gr.2, 1200m)
  • Patinack Farm Classic (Gr.1, 1200m)
  • Lightning Stakes (Gr.1, 1000m)
  • Newmarket Handicap (Gr.1, 1200m)
  • William Reid Stakes (Gr.1, 1200m)
  • T J Smith Stakes (Gr.1, 1200m)
  • BTC Cup (Gr.1, 1200m)

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

  • Schillaci Stakes (Gr.2, 1000m)
  • Schweppes Stakes (Gr.2, 1200m)
  • Patinack Farm Classic (Gr.1, 1200m)
  • Australia Stakes (Gr.2, 1200m)
  • C F Orr Stakes (Gr.1, 1400m)
  • Lightning Stakes (Gr.1, 1000m)
  • Robert Sangster Stakes (Gr.1, 1200m)
  • Goodwood Handicap (Gr.1, 1200m)
  • Diamond Jubilee Stakes (Gr.1, 1200m)

Saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

  • Lightning Stakes (Gr.1, 1000m)
  • Australia Stakes (Gr.1, 1200m)
  • T J Smith Stakes (Gr.1, 1200m)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Acheté yearling pour une somme modeste (Au$ 9 000), Bel Esprit, le père de Black Caviar, se révéla sur les pistes comme un excellent sprinteur, remportant son groupe 1 dans les Doomben 10,000 Stakes, terminant également deuxième du Newmarket Handicap, que sa fille remporta quelques années plus tard. Quant à Hersinge, la génitrice de Black Caviar, si elle ne s'est pas faite remarquée en piste, elle s'est à nouveau distinguée grâce au frère cadet de la championne, l'excellent All Too Hard (par Casino Prince), lauréat de trois groupe 1. Un autre frère de Black Caviar, par le top étalon australien Redoute's Choice a été adjugé yearling à 5 millions de dollars australien, ce qui fait de lui le yearling le plus cher de l'histoire des ventes australiennes.

Origines de Black Caviar (Aus)
Père
Bel Esprit (Aus)
1999
Royal Academy (USA)
1987
Nijinsky (Can)
1967
Northern Dancer (Can)
Flaming Page (Can)
Crimson Saint (USA)
1969
Crimson Satan (USA)
Bolero Rose (USA)
Bespoken (Aus)
1990
Vain (Aus)
1966
Wilkes (Fr)
Elated (Aus)
Vin d'Amour (NZ)
1981
Adios (GB)
Gliteren (NZ)
Mère
Helsinge (Aus)
2001
Desert Sun (GB)
1988
Green Desert (USA)
1983
Danzig (USA)
Foreign Courier (USA)
Solar (GB)
1973
Hotfoot (GB)
Languissola (GB)
Scandinavia (Aus)
1994
Snippets (Aus)
1984
Lunchtime (GB)
Easy Date (Aus)
Song of Norway (Aus)
1982
Vain (Aus)
Love Song (Den) (Family: 1-O)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « HippiK numéro 4 », sur Issuu (consulté le 19 juin 2016)
  2. « Black Caviar takes out prestigious Cartier Sprinter Award », sur HeraldSun (consulté le 19 juin 2016)
  3. "Black Caviar tire sa révérence" Paris-Turf.com du 17/04/2013
  4. « Black Caviar races onto cover of Vogue Australia », sur NewsComAu (consulté le 19 juin 2016)
  5. « Pearson snubbed as newspaper names horse as Sportswoman of the Year », sur The Sydney Morning Herald (consulté le 19 juin 2016)

Site officiel[modifier | modifier le code]