Blé de Khorasan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blé (biohomonymie).

Triticum turgidum subsp. turanicum

Le blé de Khorasan (Triticum turgidum subsp. turanicum, ou Triticum turanicum ) est une sous-espèce (ou une espèce pour certains auteurs) de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, sous-famille des Pooideae, originaire de la région de Khorassan (nord-est de l'Iran, d'où il tire son nom.

C'est une céréale, appartenant au même genre botanique (Triticum) que le blé, qui fait partie des « grains anciens », c'est-à-dire des céréales dont la culture remonte à la préhistoire et qui ont peu évolué depuis.

Le blé de Khorasan est principalement cultivé en Iran, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Ouzbékistan et au Daghestan (Russie)[2]. Le cultivar Kamut est cultivé en Amérique du Nord.

Selon des études génétiques menées sur le cultivar commercialisé par Kamut International[3], le blé de Khorasan serait peut-être un hybride naturel de blé dur (Triticum turgidum L. subsp. durum (Desf.) Husn.) et de blé de Pologne (Triticum turgidum L. subsp. polonicum (L.) Thell.) originaire du Croissant fertile.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List (26 mai 2018)[4] :

  • Gigachilon polonicum subsp. turanicum (Jakubz.) Á.Löve
  • Triticum durum subsp. turanicum (Jakubz.) L.B.Cai
  • Triticum orientale Percival
  • Triticum percivalianum Parodi
  • Triticum turanicum var. quasinotabile Udachin & Potokina

Liste des sous-espèces de Triticum turgidum[modifier | modifier le code]

Selon Kew Garden World Checklist (26 mai 2018)[5] :

  • Triticum turgidum subsp. carthlicum (Nevski) Á.Löve (1961)
  • Triticum turgidum subsp. dicoccoides (Asch. & Graebn.) Thell., Naturwiss. Wochenschr. (1918)
  • Triticum turgidum subsp. dicoccum (Schrank ex Schübl.) Thell., Naturwiss. Wochenschr. (1918)
  • Triticum turgidum subsp. durum (Desf.) Husn. (1899)
  • Triticum turgidum subsp. georgicum (Dekapr. & Menabde) Mackey ex Hanelt (2001)
  • Triticum turgidum subsp. polonicum (L.) Thell., Naturwiss. Wochenschr., n.f. (1918)
  • Triticum turgidum subsp. turanicum (Jakubz.) Á.Löve (1961)
  • Triticum turgidum subsp. turgidum

Description[modifier | modifier le code]

'Grains de blé 'Kamut'.

Triticum turgidum est une variété de blé dont l'épi porte des grains trois fois plus gros que le blé dur. Chaque épi est formé de gros grains longs et bosselés.

Composition[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Nutriments Valeur nutritive
Eau 9,8 %
Protéines 17,3 %
Lipides 2,6 %
Glucides 68,2 %
Fibres 1,8 %
Potassium 446 mg
Phosphore 411 mg
Magnésium 153 mg
Calcium 31 mg
Fer 4,2 mg
Sodium 3,8 mg
Manganèse 3,2 mg
Cuivre 0,46 mg
Vitamine B1 0,45 mg
Vitamine B2 0,12 mg
Niacine 5,54 mg
Vitamine E 1,7 mg

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine précise du blé de Khorasan est inconnue. Décrit par John Percival en 1921[6], ce grain ancien provient probablement du Croissant fertile et tire son nom commun de la province historique de Khorassan qui comprenait une grande partie du nord-est de l'Iran et s'étendait en Afghanistan ainsi qu'en Asie centrale, jusqu'au fleuve Oxus (Amou-Daria). Certains scientifiques turcs ont suggéré qu'il pourrait être originaire d'Anatolie[réf. nécessaire].

Le blé de Khorasan aurait été réintroduit dans les temps modernes grâce à un aviateur américain, Earl Dedman, qui a envoyé en 1949 quelques grains de blé d'Égypte à son père dans le Montana (États-Unis), qui les a multipliés. Selon une légende, ces grains proviendraient de la tombe d'un pharaon égyptien, d'où le surnom américain de King Tut's Wheat (blé du roi Toutânkhamon). On ne sait pas quand et comment le blé de Khorasan a été introduit en Égypte. Selon une autre légende, Noé aurait emporté ce grain dans son Arche, ce qui lui a valu le surnom de « blé du prophète ». D'autres légendes supposent qu'il a été introduit en Égypte par les armées d'envahisseurs. Enfin, en Turquie, il est surnommé « dent de chameau » en raison de sa face dorsale bossue ou, plus probablement, parce qu'il ressemble à une dent de chameau[7].

Le blé de Khorasan était probablement cultivé à petite échelle et à titre privé au Proche-Orient, en Asie centrale et en Afrique du Nord[8]. Cependant, il n'a pas fait l'objet d'une production commerciale jusqu'à récemment. À l'arrivée du grain aux États-Unis en 1949, il ne suscita pas grand intérêt et tomba en désuétude. En 1977, Mack et Bob Quinn, deux agriculteurs du Montana, décidèrent de cultiver ce grain ancien. En 1990, la variété a été officiellement reconnue par le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) sous le nom de 'QK-77'[9], tandis que les frères Quinn l'enregistraient sous la marque « Kamut »[10].

Aujourd'hui, on le peut le trouver relativement couramment dans le commerce spécialisé et dans des produits de certaines grandes surfaces.

Propriétés nutritives[modifier | modifier le code]

Le blé de Khorasan fournit plus ou moins 360 calories pour 100 g. Il contient de 20 à 40 % de plus de protéines que le blé tendre, ainsi qu'une plus grande proportion d'acides aminés essentiels et d'acides gras non saturés. Il est également riche en sélénium. Pour 100 g, le blé de Khorasan fournit 39 % des ANC en zinc et 38 % des ANC en magnésium. Enfin, sa teneur en glucides, lipides et potassium lui confèrent une valeur nutritionnelle intéressante.

Comme l'orge, le seigle et d'autres variétés de blé anciennes telles que l'épeautre et l'engrain, le blé de Khorasan contient du gluten. Il ne doit donc pas être consommé par les personnes atteintes de la maladie cœliaque et ne convient guère à un régime sans gluten[11].

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'utilisation du blé de Khorasan est la même que celle du froment. On peut ainsi le trouver sous différentes formes :

  • en grains entiers (boulgour, semoule, flocons...) ;
  • en grains soufflés dans certains mueslis ;
  • sous forme de farines alimentaires.

Ayant la particularité d'être jaunâtre et de ressembler à une fine semoule, la farine de blé Khorasan s'emploie pour les pâtisseries les pains ou encore les pâtes alimentaires, tout comme la farine de blé conventionnelle. Son goût évoque celui d'un beurre de noisette, doux et très légèrement sucré.

Marque déposée Kamut[modifier | modifier le code]

Un cultivar du blé de Khorasan, dont les graines furent trouvées en Égypte en 1949 et qui est cultivé selon les règles de l'agriculture biologique sous contrôle de la société Kamut International, est commercialisé sous la marque Kamut, déposée en 1990[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tropicos, consulté le 26 mai 2018
  2. http://www.ars-grin.gov/cgi-bin/npgs/html/taxon.pl?406899
  3. A DNA fingerprinting-based taxonomic allocation of Kamut wheat
  4. The Plant List, consulté le 26 mai 2018
  5. Kew Garden « World Checklist », consulté le 26 mai 2018
  6. (en) « The Wheat Plant », sur Biodiversity Heritage Library (BHL) (consulté le 26 mai 2018).
  7. (en) « Kamut Brand Khorasan Wheat », Kamut International (consulté le 26 mai 2018).
  8. (en) N.I. Vavilov, The origin, variation, immunity and breeding of cultivated plants, Waltham MA, Chronica Botanica Co., .
  9. (en) Robert M. Quinn, « Kamut®: Ancient Grain, New Cereal », sur NewCROP - université Purdue, (consulté le 26 mai 2018).
  10. (en) Gary W. Brester, Brenna Grant et Michael A. Boland, « Marketing Organic Pasta from Big Sandy to Rome: It's a Long Kamut », Review of Agricultural Economics, vol. 31, no 2,‎ , p. 359–369 (DOI 10.1111/j.1467-9353.2009.01442.x, lire en ligne).
  11. Questions and Answers on the Gluten-Free Labeling Proposed Rule - site de la FDA
  12. www.kamut.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :