Bitcoin Classic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bitcoin Classic était l'un des forks de l'implémentation de référence Bitcoin Core. Ce fork visait à augmenter la capacité de traitement des transactions de bitcoins en augmentant la taille des blocs de la chaîne de blocs[1].

Les blocs, qui contiennent des données transactionnelles, forment la structure de base de la chaîne de blocs. Bitcoin Classic a d'abord été similaire, bien que moins agressive, au fork Bitcoin XT, qui n'a jamais réussi à obtenir le support dont elle avait besoin. Au cours de ses 8 premiers mois d'existence, Bitcoin Classic a favorisé une augmentation de la taille maximale des blocs d'un mégaoctet à deux mégaoctets[2]. En novembre 2016, cette position a changé et le projet a évolué vers une solution qui a fait passer la taille limite des blocs des règles logicielles vers les mains des mineurs et des nœuds[3].

Le 10 novembre 2017, Bitcoin Classic a cessé ses activités.

Goulot d'étranglement de la chaîne de blocs[modifier | modifier le code]

Dans la chaîne de blocs du bitcoin, les transactions sont assemblées en blocs, et un bloc est produit par le réseau bitcoin] en moyenne toutes les dix minutes. La limite actuelle de la taille de blocs du Bitcoin est d'un mégaoctet. Cette taille se traduit par une moyenne de traitement d'environ trois transactions par seconde. Avec le doublement de la limite de la taille des blocs à deux mégaoctets proposé par Bitcoin Classic, le nombre de transactions par seconde double.

En cas de déploiement, Bitcoin Classic rendrait obsolète le logiciel Bitcoin actuel, car il modifie les paramètres du protocole en faisant passer la taille maximale des blocs d'un mégaoctet à deux mégaoctets[4]. La plupart des implémentations du logiciel Bitcoin nécessiteraient de petites modifications de la limite de taille des blocs afin de continuer à fonctionner.

Réception[modifier | modifier le code]

Bitcoin Classic avait reçu le soutien de quelques sociétés, développeurs, investisseurs et mineurs de bitcoins, tels que Coinbase, Bitstamp, Circle (en), Jeff Garzik, Roger Ver et Gavin Andresen[5].

Le Wall Street Journal a écrit : « Le Bitcoin Classic a émergé des cendres du débat entre le Bitcoin XT et le Bitcoin Core. C'est une version du Bitcoin qui permet une limite de deux mégaoctets pour les blocs de la chaîne de blocs. Il semble gagner rapidement du soutien. »[2].

L'utilisation maximale du logiciel a été observée au début de 2016, avec une baisse constante de l'utilisation à partir de mars 2016[6].

Abandon[modifier | modifier le code]

Le 10 novembre 2017, à la suite de l'échec des plans du fork dur pour doubler la taille des blocs du bitcoin, le Bitcoin Classic a cessé ses opérations, déclarant que le Bitcoin Cash était désormais le seul espoir pour que le bitcoin devienne évolutif.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « XXX » (voir la liste des auteurs).
  1. « Picking the perfect Blocksize » (consulté le 28 avril 2017)
  2. a et b Paul Vigna, « Is Bitcoin Breaking Up? », sur WSJ,
  3. « Classic is Back » [archive du ] (consulté le 28 avril 2017)
  4. « Capacity increases FAQ »
  5. « BitFury Comes Out In Support of Bitcoin Classic - EconoTimes », sur EconoTimes
  6. « Bitcoin Classic Nodes », sur coin.dance (consulté le 9 janvier 2017)