Bissy-sur-Fley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bissy.

Bissy-sur-Fley
Bissy-sur-Fley
Bissy-sur-Fley.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Canton Givry
Intercommunalité Communauté de communes Sud Côte Chalonnaise
Maire
Mandat
Jean-Jacques Durand
2014-2020
Code postal 71460
Code commune 71037
Démographie
Population
municipale
92 hab. (2016 en diminution de 10,68 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 47″ nord, 4° 37′ 16″ est
Altitude Min. 274 m
Max. 406 m
Superficie 4,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bissy-sur-Fley

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bissy-sur-Fley

Bissy-sur-Fley est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petite commune dominée par le château de Pontus de Thyard (1521-1605, seigneur de Bissy), membre de la Pléiade.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Germagny Germagny Fley Rose des vents
Germagny N Fley
O    Bissy-sur-Fley    E
S
Saint-Martin-du-Tartre Saint-Martin-du-Tartre Culles-les-Roches

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1959 juin 1995 Jean Rigoulot RPR Ancien conseiller général du Canton de Buxy
juin 1995 en cours Jean-Jacques Durand   Entrepeneur travaux agricoles
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2016, la commune comptait 92 habitants[Note 1], en diminution de 10,68 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
326328281318330289276300323
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
325300288289282342340283262
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
271265256211197193163122120
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
136129937771728910093
2016 - - - - - - - -
92--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les arcades de la mairie-école.
  • Château de Bissy-sur-Fley, du XVe siècle, protégé au titre des MH depuis 1932 et que voisinent depuis peu un verger conservatoire et une vigne[5].
  • Église de la Nativité-de-la Vierge, d'architecture typiquement cistercienne[6] avec nef du XIe siècle et chapelle seigneuriale (famille Launay) du XVe siècle, inscrite au titre des Monuments historiques en 1971[7]. Son clocher dispose depuis 2013 d'une cloche fondue par la fonderie Bollée[8].
  • Mairie-école mixte (1891), construite par François Dulac[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. A l'initiative de l'Association pour la renaissance du château de Pontus de Tyard. Au sujet de la plantation de cette vigne, lire : « Une vigne conservatoire au château de Pontus de Tyard », article de Claude Jouve paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 172 de décembre 2012, pages 2 à 6.
  6. Au sujet de cette église, lire : « Bissy-sur-Fley ou Cluny-sous-Cîteaux », article de Claus-Peter Haverkamp paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 181 de décembre 2014, pages 4 à 9.
  7. Bissy-sur-Fley Eglise : Notice no PA00113118, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. Fonderie installée à Saint-Jean-de-Braye. Source : « Fêlé de cloches ! Entretien avec le père Christophe Lagrange, correspondant de la Société française de campanologie pour la Saône-et-Loire », article de Frédéric Lafarge paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 190 de juin 2017, pages 17 à 21.
  9. BISSY-SUR-FLEY : mairie-école mixte sur www.ecomusee-creusot-montceau.fr