Biscuiterie Poult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biscuiterie Poult
Création 1883
Dates clés 24 février 1988 (immatriculation de la société actuelle)
Forme juridique Société par actions simplifiée à associé unique
Siège social Montauban
Direction Biscuit Holding représenté par Giampaolo Schiratti
Activité Fabrication de biscuits, biscottes et pâtisseries de conservation
Société mère Biscuit Holding
Sociétés sœurs Candia (Paris), Orlait (Venette), Laiterie de Longueville (Rungis), Traiteur Grec (Chevilly), Bsc Foods Pinney (Paris), Laiterie de la Vallée de l'Ourcq, (Chevilly)
SIREN 343 922 704

Chiffre d'affaires comptes non disponibles

La Biscuiterie Poult se situe à Montauban en Tarn-et-Garonne. Cette biscuiterie a été créée en 1883 par Emile Poult[1].

Elle est rendue visible médiatiquement pour des modalités de management qui ressortent de la philosophie des entreprises libérées.

Activités[modifier | modifier le code]

Les locaux actuels se trouvent dans le quartier industriel Albasud, au sud de Montauban. Une autre usine existe aussi, dans les landes, à Aire-sur-l'Adour avec une boutique de vente directe.

Elle a pour clients les principaux distributeurs alimentaires[2] : Carrefour, Leclerc, Auchan ...

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2006, le directeur décide d'une innovation managériale majeure basée sur la confiance et la liberté d'innover accordée à tous[3].

Biscuit Poult achète en 2016 le spécialiste hollandais de la gaufre Banketgroep[4].

En 2020, la société est rachetée par le fonds d’investissement Platinum Equity (en)[5]. Auparavant, la société était contrôlée par le fonds Qualium Investisement[6] (Caisse des dépôts et consignations).

Des modalités de management particulières[modifier | modifier le code]

Les modalités de management de la biscuiterie sont évoqués sur Arte lors de l'émission Le Bonheur au travail[2] où l'entreprise est citée comme un exemple réussi d' entreprise libérée. Dans un article du magazine Forbes, la multiplication du chiffre d'affaires par cinq entre 2003 et 2013 est attribuée au choix de ce mode de management par le directeur qui aurait stimulé l'innovation en donnant le droit à l'erreur et le droit d'expérimenter à tous [7].

En particulier, le dirigeant fait appel à la créativité de tous les salariés pour imaginer des solutions organisationnelles innovantes ou de nouveaux produits[8].

Selon Thibaud Brière et Thibaud Le Texier, ces modes de management sont remis en cause par le nouvel actionnaire Qualium Investisement qui écarte en 2016 le dirigeant Carlos Verkaeren et met fin à l'expérience de libération commencée 10 ans plus tôt[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « C'est dans ce hangar que Poult créa ses biscuits », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le 18 février 2020)
  2. a et b « Poult : la recette miracle ? », sur magazine-decideurs.com (consulté le 18 février 2020)
  3. internetactu, « Poult : le management démocratique existe », sur InternetActu, (consulté le 18 mai 2020)
  4. « Biscuit : Poult avale le Hollandais Banketgroep », sur lsa-conso.fr (consulté le 18 février 2020)
  5. « À Montauban, le passage des biscuits Poult sous pavillon américain va créer des embauches... et des incertitudes », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le 18 février 2020)
  6. « Erick Leharge nouveau directeur général de Poult », sur www.processalimentaire.com (consulté le 18 février 2020)
  7. Arnaud Bonnefond, « Entreprise Libérée : Utile Ou Indispensable ? », sur Forbes France, (consulté le 18 mai 2020)
  8. « La biscuiterie Poult met le paquet pour faire phosphorer ses collaborateurs », sur LExpansion.com, (consulté le 18 mai 2020)
  9. « Pourquoi un dossier sur la démocratie en entreprise (revue Esprit, mars 2018) », sur calameo.com (consulté le 18 mai 2020)
  10. « Le PDG de la biscuiterie Poult à Toulouse a été démis de ses fonctions », sur France 3 Occitanie (consulté le 18 mai 2020)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie Desplats, Libérez votre entreprise ! : Plus d'autonomie pour plus de motivation, Éditions Eyrolles, (lire en ligne), « Biscuiterie Poult, avec Carlos Verkuren puis Mehdi Berrada »