Biran (Gers)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biran.

Biran
Biran (Gers)
La rue principale et la porte de ville.
Blason de Biran
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Auch
Canton Gascogne-Auscitaine
Intercommunalité Le Grand Auch Cœur de Gascogne Agglomération
Maire
Mandat
Patrick Delignières
2014-2020
Code postal 32350
Code commune 32054
Démographie
Gentilé Biranais, Biranaise
Population
municipale
383 hab. (2015 en diminution de 4,01 % par rapport à 2010)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ 49″ nord, 0° 25′ 09″ est
Altitude 207 m
Min. 105 m
Max. 253 m
Superficie 36,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Biran

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Biran

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Biran

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Biran
Liens
Site web [1] http://village-de-biran.blogetsite.com

Biran (Biran en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur une crête.

Biran est une commune de Gascogne située entre la Baïse et l'Auloue. Le village fortifié s'étire sur une crête, le long d'une rue unique. De son passé d'ancien castelnau, il a conservé des vestiges de remparts et des ruines de château.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Biran[1]
Saint-Jean-Poutge Jegun Antras
Caillavet Biran Ordan-Larroque
Riguepeu Le Brouilh-Monbert Barran

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Biran se situe en zone de sismicité 1 (sismicité très faible)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Biran vient du patronyme latin Burus, suivi du suffixe anum, sans doute le propriétaire du domaine situé en ce lieu à l'époque gallo-romaine[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La tour de guet.

Biran est un petit village dont l’histoire s’étale sur plusieurs siècles: Des environs du Ier siècle avec la pile gallo-romaine, au XXe siècle pour les derniers aménagements.

Un castelnau ou village rue orienté nord-est sud-ouest sorti d’un éperon rocheux qui lui a fourni la pierre nécessaire à la construction de la fortification.

Au sud-ouest sur la double motte castrale, fut érigé un château fort entre 1080 et 1100, dont il ne reste que la tour de guet (20 m de hauteur).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001
2008
Paulette Bourdère DVD  
2008 2014 Georges Séris[4]    
2014 en cours Patrick Delignières LR Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 383 habitants[Note 1], en diminution de 4,01 % par rapport à 2010 (Gers : +1,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
1 0981 1631 2921 3321 3391 2061 1291 1431 114
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 1281 0901 0501 0581 0201 059980885799
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
772726579613629582604561433
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
427336372336351381385389387
2015 - - - - - - - -
383--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La pile gallo-romaine.
Retable de l'église.

Deux monuments ont été classés aux Monuments Historiques. La pile gallo-romaine et le retable du XVIIe en l'église Notre-Dame de Biran.

  • Pile gallo-romaine dite « tourraque de Lacouture ». Elle se trouve aux environs du Mas de Biran, au milieu d'un champ, bien visible depuis la route. Elle date du Ier siècle apr. J.-C. La pile est en très bon état de conservation. Ce type de construction, courant dans le Gers (une douzaine) est resté longtemps mystérieux, mais on sait qu’il s’agissait de monuments funéraires dédiés à des personnages importants.
Article détaillé : Tourraque de Lacouture.
  • Église dont le retable de pierre de 8 m de large et de haut du XVIIe siècle est classé aux Monument historique. Il est situé au fond de l'abside de l'église. Cette dernière s'ouvre par un beau portail sculpté de style classique. Elle présente aussi un deuxième retable en bois, une statuette de Notre-Dame-du-Pilar rapportée de Saragosse en 1663, une statue de Notre-Dame de Biran remplaçant une plus ancienne, miraculeuse, à l'origine d'un pèlerinage.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or aux trois corneilles de sable becquées et membrées de gueules[10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. Bénédicte et Jean-Jacques Fénié, Toponymie gasconne, Éditions Sud-Ouest, coll. « Sud-Ouest Université » (no 2), , 125 p. (ISBN 2-87901-693-2, notice BnF no FRBNF40160701)
  4. Site de la préfecture - fiche de Biran
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. a et b Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)
  10. Banque du blason.