Bioscope (Alsace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bioscope (Parc))

Le Bioscope
Image illustrative de l’article Bioscope (Alsace)

Ouverture
Fermeture
Pays Drapeau de la France France
Département Haut-Rhin
Commune Ungersheim
Type de parc Parc à thèmes
Coordonnées 47° 51′ 39″ nord, 7° 17′ 49″ est
Géolocalisation sur la carte : Alsace
(Voir situation sur carte : Alsace)
Le Bioscope
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Le Bioscope

Le Bioscope était un parc de loisirs français ouvert du au et situé à Ungersheim, en Alsace.

Le projet[modifier | modifier le code]

Situé à Ungersheim à proximité de Mulhouse et d'Ensisheim, Bioscope était un parc de loisirs consacré à l'environnement. L'idée initiale vient du succès du Futuroscope au début des années 1990. Plusieurs régions envisagent de se doter d'un projet un peu similiaire. Les élus du conseil général de la Vienne avaient retenus pour le Futuroscope l'idée d'un parc d'attraction autour des nouvelles technologies de l'information et du cinéma, les élus de la région Alsace-Lorraine cherchent à réitérer un succès comparable avec l’idée d'un parc à thème dédié aux questions écologiques, aux sciences de la vie et à la santé[1],[2],[3],[4].

Ce parc était financé sur fonds publics (Région Alsace) et privés (CDA Parks, actionnaire de plusieurs lieux d'attraction dont le Parc Astérix en Île-de-France, et filiale, en fait d'une institution financière publique, la Caisse des dépôts et consignations )[1].

La concrétisation[modifier | modifier le code]

Le parc ouvre le 1er juin 2006, et veut « générer une prise de conscience et donner à chacun envie d'agir pour l'avenir de la planète »[5]. Il propose des activités ludiques (spectacles) à vocation pédagogique (expositions, jeux) sur le thème de l'environnement.

La durée de la visite de toutes les animations était d'environ 3 à 4 heures. Il y existait une offre de restauration complète ainsi que des aires de pique-nique. Agencé en cercles concentriques[5], le parc comprend trois grands thèmes : «limiter les changements climatiques», «préserver les milieux naturels» et «consommer de manière responsable».

L'écriture d'une musique dédiée au Bioscope a été confiée aux compositeurs français Didier Magne et à Manu Katché. Cette partition originale était une évocation des éléments de la nature que le parc permettait de découvrir au travers des compositions originales commandées aux deux musiciens.

Le Bioscope est plusieurs fois repensé en accentuant l'interactivité[6],[7].

En 2008, deux nouveautés sont au rendez-vous : Dédaloscope, le grand labyrinthe interactif, et Mission océan, l'animation 4D sur les fonds marins.

Les visiteurs peuvent découvrir ou redécouvrir les spectacles : le «Bioquizz» où se déroule un spectacle interactif, ainsi que les «Maîtres du feu», un spectacle pyrotechnique et chorégraphique (du groupe F) présenté au Théâtre des éléments. Les visiteurs sont tour à tour éco-terriens dans «Détritus» ou «Action Carbone», détectives dans «Biodétective» et dansaient sur les rythmes de «Planet Party». La salle de l'arbre propose des récits d'explorateurs présentés par une fée ou un elfe. Cette salle sert également de cinéma 3D avec un documentaire sur un parc animalier et un résumé du film : Le Voyage extraordinaire de Samy. L'architecture est de Frédéric Jung et le paysage de pasoDoble.

En 2011, le parc propose quatre nouveautés :

  • un nouveau film 3D dans la salle de l'arbre.
  • le Dédaloscope est à nouveau remanié sur le thème de la route des épices.
  • des conteurs africains.
  • un espace événementiel est aussi disponible (spectacles et restauration).

La fermeture[modifier | modifier le code]

La Caisse des Dépôts et Consignations se retire en juin 2012, constatant une fréquentation nettement plus faible que prévue[8]. Puis, le , le Bioscope, faute de rentabilité suffisante, ferme définitivement ses portes au public[9].

En , le journal L'Alsace annonce la reprise de l'activité du parc au printemps 2014 après transformation en parc du Petit Prince[10],[11].

Les expositions temporaires[modifier | modifier le code]

  • Saison 2006 (du 1er juin au ) : Cradologie, la science impolie du corps humain.
  • Saison 2007 (du au ): Dinosaures, les dinos ont les crocs !
  • Saison 2008 (du au ) ! nouvelles animations : Dédaloscope et Mission océan

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cyprien Caddeo, « Bioscope Vie et mort d’un parc « écolo », pas si vert », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  2. « 100 MF pour le Bioscope », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  3. O. B., « Les parcs scientifiques ont le vent en poupe », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  4. Jacques Fortier, « Le Bioscope, un cadeau très convoité », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « Le Bioscope, un parc d'attractions en Alsace », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Bioscope : un virage réussi », sur parkothek.info
  7. « Le Bioscope se refait une santé », sur parkothek.info
  8. Reuters, « La CDC se désengage du Bioscope en Alsace », L'Express,‎ (lire en ligne)
  9. « Ungersheim. La fin d’une belle aventure. Bioscope : dernier jour », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ (lire en ligne)
  10. Adrien Dentz, « Projet Du Bioscope au Ballonscope… », sur L'Alsace, (consulté le )
  11. Adrien Dentz, « Bioscope Les repreneurs du site et leur mystérieuse « botte secrète » », sur L'Alsace, (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]